Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations. Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations.

Washington menace d’augmenter ses barrières douanières à l’encontre de l’Union européenne

Si Washington poursuit sa trêve commerciale avec la Chine pour avancer sur un accord, il en est tout autrement de ses négociations avec le Vieux Continent.

Les Etats-Unis ont menacé lundi d’imposer à l’Union européenne des hausses de droits de douanes à Airbus ainsi qu’à un ensemble d’autres produits si Bruxelles n’arrêtait pas certaines subventions accordées à Airbus.

Ce conflit entre les deux partenaires ne date pas d’hier. Depuis 2004, les Etats-Unis et l’UE s’accusent mutuellement d’offrir des subventions illégales à leurs géants de l’aéronautique respectifs, Boeing et Airbus.

Engagés dans des poursuites devant l’Organisation du commerce international (OMC), ils sont en attente des résultats d’un arbitrage de l’institution, qui devraient être rendus cet été. L’été dernier, l’UE a obtenu la mise en place d’un nouveau panel d’experts, tandis que les Etats-Unis ont demandé à l’OMC de déterminer le montant des sanctions qu’ils pourraient imposer à l’Union européenne.

Depuis, l’OMC a confirmé le mois dernier que Washington ne s’était pas pleinement confirmé à une précédente décision de 2012 visant à mettre fin à des aides illégales versées à Boeing.

Une liste de produits exhaustive

Alors que Boeing subit de plein fouet les conséquences de deux crashs de 737 Max en quelques mois, le Bureau du représentant américain au Commerce (USTR) a publié lundi une liste de produits européens qui pourraient faire l’objet de droits de douane en représailles aux subventions accordées par l’Union européenne à Airbus.

« Notre objectif ultime est de trouver un accord avec l’UE pour mettre fin à toutes les subventions accordées aux avions commerciaux, qui sont contraires aux règles de l’OMC. Lorsque l’UE mettra un terme à ces subventions nocives, les droits de douane américains imposés pourront être levés », indique le secrétaire d’Etat américain au Commerce, Robert Lighthizer, dans le communiqué.

Les Etats-Unis évaluent le préjudice causé par ces subventions à hauteur de 11 milliards de dollars d’échanges commerciaux par an, un montant contesté par l’UE.

Ils annonceront la liste finale des produits concernées après les résultats de l’arbitrage de l’OMC.

Parmi les produits visés, outre les équipements et pièces du secteur aéronautique en provenance de France, d’Allemagne, d’Espagne ou du Royaume-Uni, on retrouve des produits alimentaires (fromage, steaks d’espadon, filets de saumon, fromage, fruits, huile d’olive), du vin ou encore du textile (vêtements)…

Une trêve commerciale laissée aux oubliettes

Les Etats-Unis n’entendent pas relâcher la pression sur l’Union européenne, avec qui ils sont en conflit commercial ouvert depuis l’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche. En juillet 2018, les deux partenaires avaient convenu d’une trêve afin de se diriger vers la suppression de tous leurs tarifs douaniers respectifs dans les échanges industriels, à l’exception du secteur automobile.

Pour sa part, l’UE s’était par ailleurs engagée à acheter plus de soja américain tandis que Washington s’est engagé à revoir ses tarifs douaniers sur l’acier et l’aluminium européen, qui sont surtaxées (de respectivement 10 % et 25 %) depuis le 31 mai. Mais la trêve n’a duré que quelques semaines et le ton des Américains est à nouveau rapidement monté à l’encontre des Européens.

Mari de ne pas obtenir de concession des européens sur l’agriculture, Donald Trump a récemment menacé de surtaxer les importations automobiles européennes. Les difficultés actuelles de Boeing - dont bénéficie par ricochet son concurrent Airbus - ont exacerbé ces tensions.


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

Avez-vous trouvé vos prochaines opportunités ?

Saisissez-les dès à présent.

Investissez en bourse sur plus de 17'000 valeurs depuis notre plateforme plusieurs fois récompensée avec des spreads compétitifs sur indices, actions, matières premières et plus encore.

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
liveprices.javascriptrequired


Voir plus de valeurs forex en temps réel

liveprices.javascriptrequired
liveprices.javascriptrequired

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site et sont uniquement fournis à titre indicatif. Tous les cours des actions sont différés d'au moins 15 minutes.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.