Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations. Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations.

Les Etats-Unis adoptent un décret banissant Huawei du marché américain

Après avoir augmenté les droits de douanes sur 200 milliards d’importations chinoise la semaine dernière, les Etats-Unis ont adopté cette nuit une nouvelle mesure à l’encontre de Pékin via un « executive order » ciblant le géant des réseaux mobile Huawei.

L’executive order est un décret qui permet au président américain de légiférer directement en matière commerciale pour répondre à une « urgence nationale menaçant la sécurité des Etats-Unis ».

Le texte que vient de signer Donald Trump était sur la table du bureau ovale depuis des mois. Il interdit les entreprises américaines d’utiliser des équipements de télécommunication de sociétés pouvant potentiellement menacer la sécurité des Etats-Unis.

Si le texte ne nomme pas directement Huawei, le département d’Etat au Commerce américain a indiqué en parallèle avoir inscrit Huawei ainsi que 70 sociétés affiliées sur la liste du Bureau de l'industrie et de la sécurité (BIS) qui leur interdit de fournir ou d’acheter des équipements et des technologies à des entreprises américaines sans autorisation expresse de l’administration fédérale, et sur laquelle avait déjà figuré pendant plusieurs mois une autre société chinoise du secteur ZTE.

Accusations d’espionnage

Le secrétaire d’Etat au Commerce américain Wilbur Ross a fait savoir dans une déclaration officielle que Donald Trump avait adopté cet executive order afin de « protéger les technologies américaines d’être détournées par des entités étrangères d’une façon qui puisse potentiellement porter atteinte la sécurité nationale américaine ou ses intérêts de politique étrangère ».

Accusé depuis des mois d’être un cheval de Troie des services de renseignement chinois par les Etats-Unis, Huawei a toujours rejeté ces accusations. Après l’adoption de l’executive order, le groupe chinois a de nouveau répété que ses équipements ne constituaient pas de menace pour la sécurité du pays et qu’il « était prêt à collaborer avec le gouvernement américain et proposer des mesures concrètes pour assurer la sécurité des produits ».

Il a par ailleurs ajouté que la restriction de ses activités commerciales aux Etats-Unis « limiterait le pays à opter pour des solutions moins efficaces et plus chères qui retarderaient le déploiement des réseaux 5G, et, au final, impacteraient les intérêts des entreprises et des consommateurs américains », son adversaire manquant en effet d’alternative technologique sur son propre marché.

Pressions internationales

Les Etats-Unis se préparent à adopter la nouvelle génération de réseau sans fil 5G, une étape cruciale du développement de technologies d’avenir telles que l’intelligence artificielle. Engagé dans un bras de fer commercial avec Huawei depuis plusieurs mois, Washington avait déjà interdit à sa propre administration l’utilisation d’équipements de Huawei et de ZTE, et s’évertue à faire bannir ces deux sociétés des autres marchés mondiaux.

L’Australie, la Nouvelle Zélande, la République Tchèque et la Pologne ont déjà limité l’accès de Huawei à leurs réseaux 5G tandis qu’en France et en Allemagne, la question du bannissement de Huawei par des moyens légaux est également sur la table.

L’Union européenne a pour sa part fait savoir, par la voix de la Commission européenne, qu’elle ne comptait pas interdire Huawei de son marché. Bruxelles souhaite plutôt lancer un plan d’action pour favoriser l’échange d’informations entre Etats-membres, élaborer des normes de sécurité européenne et un dispositif d’évaluation des fournisseurs de la future infrastructure 5G.

Le ton était monté d’un cran en décembre 2018 entre Washington et le groupe chinois alors que les Etats-Unis avaient fait arrêter Meng Wanzhou, la directrice financière de Huawei au Canada, suspectée d’avoir dissimulé des liens entre son entreprise et une société commerçant avec l’Iran. Meng Wanzhou fait actuellement l’objet d’une procédure d’extradition vers les Etats-Unis, qui pourrait durer plusieurs années tandis que la justice américaine a formulé à son encontre et à celle de Huawei plus d’une douzaine de chefs d’inculpation.

Même si Washington a toujours nié que ses poursuites à l’encontre de Huawei étaient liées à sa bataille commerciale avec la Chine, l’adoption de cet executive order constitue une pression supplémentaire sur les épaules de Pékin dans une période de nouvelle escalade de tensions commerciales avec Pékin.


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

Avez-vous trouvé vos prochaines opportunités ?

Saisissez-les dès à présent.

Investissez en bourse sur plus de 17'000 valeurs depuis notre plateforme plusieurs fois récompensée avec des spreads compétitifs sur indices, actions, matières premières et plus encore.

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
liveprices.javascriptrequired


Voir plus de valeurs forex en temps réel

liveprices.javascriptrequired
liveprices.javascriptrequired

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site et sont uniquement fournis à titre indicatif. Tous les cours des actions sont différés d'au moins 15 minutes.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.