Le Parlement Britannique se prononce en faveur d’un report du Brexit

Les députés de la Chambre des communes se sont prononcé ce soir à 412 voix contre 202 pour un report de la date de sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, initialement prévue le 29 mars.

Pour la troisième fois cette semaine, la Chambre des communes du Parlement britannique s’est exprimée sur l’avenir qu’elle souhaite réserver au Royaume-Uni dans ses relations futures avec l’Union européenne.

Après avoir rejeté la deuxième mouture du deal initial avec l’UE mardi, et écarté un scénario de sortie sans deal mercredi, les MPs ont voté en faveur d’un report du Brexit, initialement prévu le 29 mars, afin de disposer de la latitude suffisante pour trouver un accord de sortie avec l’Union européenne.

Report du Brexit demandé au 30 juin minimum et nouveau vote en mars

Pour la cheffe de file du gouvernement, c’est le meilleur soutien qu’elle ait reçu des parlementaires depuis le vote du 15 janvier, où la Chambre des communes avait rejeté pour la première fois l’accord de sortie négocié avec Bruxelles.

La motion du gouvernement conservateur prévoit de demander à l'Union européenne report du Brexit jusqu’au 30 juin, à la condition que les MPs approuvent l’accord de sortie d’ici le 20 mars, soit mercredi prochain.

Elle prévoit par ailleurs que si l’accord n’est pas approuvé à cette date, le gouvernement souhaite prolonger le report du Brexit au-delà du 30 juin, avec participation de la Grande Bretagne aux prochaines élections européennes de la fin du mois de mai.

Amendements

Des amendements à la motion de la Première ministre déposés au Parlement avaient été présentés au vote de ce soir et ont été rejetés :

> l'amendement (h), de Sarah Wollaston (indépendant), proposant une prolongation de l'article 50 afin d'organiser un nouveau référendum, a été largement rejeté.

> La Première ministre a échappé de peu, à seulement deux voix d’écart, à l'amendement (i) de Hilary Benn (opposition travailliste), obstacle au contrôle du Brexit par le gouvernement, proposant une prolongation jusqu'à ce qu'une majorité se dégage au Parlement sur la question du Brexit ainsi qu’une série de votes indicatifs à soumettre le 20 mars prochain sur la procédure parlementaire ;


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
liveprices.javascriptrequired


Voir plus de valeurs forex en temps réel

liveprices.javascriptrequired
liveprices.javascriptrequired

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site et sont uniquement fournis à titre indicatif. Tous les cours des actions sont différés d'au moins 15 minutes.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.