Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations. Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations.

L’Opep réduira encore sa production de pétrole jusqu’en mars 2020

Réunis à Vienne aujourd’hui, et demain aux côtés de leurs alliés, les membres de l’Opep ont convenu cet après-midi de prolonger de neuf mois les réductions de production de pétrole instaurées depuis le début de l’année afin de soutenir les cours, selon des sources de Bloomberg issues des délégations présentes.

Face à la faiblesse de la demande et à une augmentation croissante de la production de pétrole de schiste américain, les plus grands producteurs d’or noir du monde ont décidé d’opter pour un statut quo plus long que prévu, alors qu’une prolongation de six mois était initialement sur la table.

Cette décision doit encore être ratifiée demain par les alliés de l’organisation (Opep+) mais la plupart de ces derniers – dont la Russie – ont déjà donné leur aval. D’après Bloomberg, l’idée d’une extension de 9 plutôt que de 6 mois a été proposée par la Russie à l’Arabie Saoudite lors du sommet du G20, tenu le week-end dernier à Osaka.

Une décision qui profite à la Russie

Pour l’Arabie Saoudite, prolonger le contrôle de la production jusqu’en mars 2020 permettra d’éviter des réunions de dernière minute pendant plusieurs mois pour décider du niveau de leur production des semaines suivantes, explique la source de Bloomberg. L’Opep devrait se réunir une nouvelle fois avant la fin de l’année, sans doute en décembre, ce qui permettra au cartel de disposer d’un coussin de sécurité confortable de trois mois avant un éventuel changement de rythme de production.

Pour Moscou, la décision est aussi très avantageuse car elle lui permet de passer tranquillement l’hiver, une période où la Russie rencontre des difficultés de production.

Une demande mondiale en perte de vitesse

En décrochage depuis le début de l’année, les prix du pétrole subissent à la fois l’impact des inquiétudes relatives à la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis, la baisse de la demande et celui de données économiques américaines décevantes, analysent la plupart des observateurs.

Soulignant les risques d’un nouveau ralentissement de la croissance mondiale en raison du regain de tensions commerciales, l’Agence internationale de l’Energie a révisé le mois dernier ses anticipations de demande de pétrole à la baisse. Elle table désormais sur une hausse de cette demande de 1,14 million de barils par jour (bpj) en 2019, soit 70 000 bpj de moins que ses précédentes projections.

Réagissant à cette extension de neuf mois, les prix du WTI et du Brent de la Mer du Nord ont bondi à respectivement 66$ et 66,75$. D’après Mohammad Darwazah, analyste de Medley Global Advisers cité par Bloomberg, « les marchés vont apprécier l’extension de neuf mois […] car tout le monde est en train de réaliser que la croissance de la production va excéder celle de la demande en 2020. »


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

Soyez prêt à réagir à la prochaine réunion de l’OPEP

Découvrez comment l’OPEP influence les prix du pétrole à l’approche de la prochaine réunion le 20 novembre 2020.

  • Qu’a-t-il été décidé lors de la dernière réunion de l’OPEP ?
  • Pourquoi les pays membres de l'OPEP s'entendent-ils sur les quotas de pétrole ?
  • Quels sont les pays membres de l'OPEP ?

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
liveprices.javascriptrequired


Voir plus de valeurs forex en temps réel

liveprices.javascriptrequired
liveprices.javascriptrequired

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site et sont uniquement fournis à titre indicatif. Tous les cours des actions sont différés d'au moins 15 minutes.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.