Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations. Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations.

L’activité manufacturière européenne, au ralenti, se contracte en Allemagne et en Italie

Les mauvaises nouvelles se succèdent pour les économies allemandes et italiennes. Leurs secteurs manufacturiers accusent le coup d’une nouvelle contraction en janvier.

Les grandes économies de la zone euro commencent l’année 2019 sous une chape de plomb que viennent confirmer les indices PMI du secteur manufacturier publiés ce matin.

Si l’activité manufacturière de la zone euro continue de croître, à 50,5, son développement s’est tassé au mois de janvier, s’approchant un peu plus de la contraction de l’activité (sous la barre des 50).

C’est en Espagne que le secteur manufacturier affiche un vrai mieux, à 52,4, alors que le consensus s’attendait à une baisse, proche de la contraction, à 50,5.

En France, l’activité se redresse aussi à 51,2, après être passé en zone de contraction, à 49,7 au mois de janvier, accusant le coup du mouvement des Gilets Jaunes.

Lots de mauvais chiffres en Italie et en Allemagne

Mais, en Allemagne et en Italie, les inquiétudes des directeurs achats du secteur manufacturier sont très prononcées, actant d’une contraction de leur activité : en Italie, le PMI tombe de nouveau à 47,8, après avoir chuté à 49,2 au mois de décembre, en dessous du consensus qui anticipait une nouvelle baisse, mais moins conséquente, à 48,8.

En Allemagne, la contraction de l’activité manufacturière se confirme également, à 49,7, après être passée en zone rouge au mois de décembre, à 49,9.

Ces chiffres en berne interviennent alors que les deux économies ont publié cette semaine de très mauvais indicateurs de croissance.

Au 4e trimestre, celle du pays de Dante a marqué le pas à -0,2 %, le faisant entrer en récession. Sur un an, l’économie italienne croît d’à peine 0,1 %, en deçà du consensus qui l’attendait à +0,3 %.

Les prévisions du Fonds monétaire international et de la Banque d’Italie tablent sur une croissance de 0,6 % du PIB, bien en dessous de la croissance moyenne de la zone euro, attendue à 1,6 % en 2019 selon les projections du FMI.

Du côté de la patrie de Goethe, les projections fédérales ont été révisées à la baisse : le gouvernement a annoncé mercredi des prévisions de croissance 2019, au plus bas depuis six ans, à + 1 %, et en deçà des dernières prévisions du FMI, qui l’avait chiffrée à 1,3 %.

En 2018, l’économie allemande a enregistré une croissance de 1,5 %, à son niveau le plus faible depuis 5 ans.

Bonne surprise pour l’inflation

Dans ce contexte, l’inflation de la zone euro du mois de janvier a été meilleure qu’attendu : l’IPC Core atteint 1,1 %, contre 1 % le mois dernier, et supérieur aux anticipations des analystes, qui attendaient une stabilité. L’IPC général, à 1,14 %, ressort conforme au consensus.


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
liveprices.javascriptrequired


Voir plus de valeurs forex en temps réel

liveprices.javascriptrequired
liveprices.javascriptrequired

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site et sont uniquement fournis à titre indicatif. Tous les cours des actions sont différés d'au moins 15 minutes.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.