Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations. Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations.

Guerre commerciale Chine-US : Washington accuse Pékin de faire marche arrière

Le représentant américain au Commerce, Robert Lighthizer, a confirmé la menace de Donald Trump d'augmenter le niveau des sanctions douanières s'appliquant aux importations chinoises depuis 10 mois à compter de vendredi.

Coup de poker ou coup de sang, les deux tweets de Donald Trump publiés dimanche ont entraîné les places boursières dans le rouge et même remis en question la poursuite des négociations commerciales entre la Chine et les Etats-Unis.

Et pour cause : le président des Etats-Unis, jugeant que les discussions avançaient "trop lentement", a menacé d'augmenter dès vendredi de 10 % à 25 % les droits de douanes qui s'appliquent depuis 10 mois sur 200 milliards de dollars de produits d'importations chinois, et d'en taxer 325 milliards de dollars supplémentaires.

Prenant tout le monde de court, à l'issue d'une nouvelle session de négociations entre hauts délégataires américains et chinois à Pékin, et après des semaines de communications "rassurantes", Donald Trump a haussé subitement le ton.

Après ces déclarations agressives, le secrétaire américain au Commerce et négociateur en chef des tractations avec la Chine, a confirmé hier soir que ces nouvelles sanctions douanières seront appliquées, dès "vendredi, à minuit une".

Robert Lighthizer justifie ces nouvelles mesures en expliquant que Pékin aurait rétropédalé sur certains des engagements qu'il avait fait lors de leurs négociations, rapporte l'agence Bloomberg.

Le déplacement du vice-Premier ministre chinois à Washington confirmé

Remise en question après ces menaces, la venue du vice-Premier ministre chinois Liu He à Washington, initialement prévue le 8 mai, a été confirmée cette nuit par le ministère du Commerce chinois, indique le South China Morning Post.

Celui-ci fera finalement le déplacement aux Etats-Unis jeudi pour un court séjour de 48 heures. D'après les médias chinois, Pékin ne cédera pas à ces menaces par de nouvelles concessions. Le ministre des Affaires étrangères chinois a pressé pour sa par les Etats-Unis "de cesser les actes de provocation".

Quatre mois de tours de table

En trêve commerciale depuis le 1er décembre 2018, les Etats-Unis et la Chine enchaînent depuis des rounds de négociations dans l'optique de parvenir à un accord d'envergure. Ces discussions ont notamment repris la semaine dernière, dans un contexte relativement tendu, après que Donald Trump ait annoncé la fin des exemptions sur les exportations de pétrole iranien, dont la Chine était l'un des principaux bénéficiaires.

Les discussions ont été suffisamment constructives pour que Washington "s'autorise" à reporter la trêve commerciale qui devait se terminer au début du mois de mars, mais en maintenant les droits de douane que le pays a imposé aux importations chinoises au plus fort de leurs tensions, à l'été 2018.

Depuis la prolongation de cette trêve, Washington a annoncé à deux reprises le report de la concrétisation de leur accord commercial par un sommet entre le président des Etats-Unis et son homologue chinois, Xi Jinping, aujourd'hui toujours en suspens.

Si les Etats-Unis ont obtenu des promesses d'achats de biens et services américains conséquentes de la part de Pékin, qui permettraient à la 1ère puissance mondiale de redresser sa balance commerciale, peu d'autres engagements concrets ont été par ailleurs communiqués.

Les points de blocage évoqués par les Etats-Unis sont principalement relatifs au mécanisme de contrôle des engagements chinois, à la protection de la propriété intellectuelle américaine et au transfert de technologie forcé.

Le mois dernier, le secrétaire d'Etat américain au Trésor, Steven Mnuchin, avait indiqué que l'accord serait composé de sept chapitres et qu’il « comporterait un mécanisme d’application pour les deux parties » pouvant entraîner des sanctions respectives en cas de manquement.

A la même période, l'agence de presse Reuters indiquait que l'accord commercial devrait contenir une promesse chiffrée de la Chine d’achats de biens et services américains de plus d’un billion de dollars sur les six prochaines années, et que pour faciliter cet engagement, les Etats-Unis seraient prêts à revoir leur exigence relatives à l’abandon du dispositif chinois de subventions industrielles. Depuis, aucune information n'a circulé sur ce point des négociations.


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

Avez-vous trouvé vos prochaines opportunités ?

Saisissez-les dès à présent.

Investissez en bourse sur plus de 17'000 valeurs depuis notre plateforme plusieurs fois récompensée avec des spreads compétitifs sur indices, actions, matières premières et plus encore.

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
liveprices.javascriptrequired


Voir plus de valeurs forex en temps réel

liveprices.javascriptrequired
liveprices.javascriptrequired

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site et sont uniquement fournis à titre indicatif. Tous les cours des actions sont différés d'au moins 15 minutes.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.