Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations. Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations.

Guerre commerciale Chine-US : les Etats-Unis lâcheraient du lest sur les subventions industrielles chinoises

Sur fonds de nouvelles communications rassurantes ce week-end, les Etats-Unis auraient revu à la baisse leurs exigences relatives à l’abandon des subventions industrielles de Pékin pour sceller leur accord commercial.

Après neuf mois de sanctions douanières sur 250 milliards de dollars d’importations chinoises, les Etats-Unis n’ont pas encore réussi à faire plier l’Empire du Milieu sur l’ensemble de leurs exigences commerciales.

C’est en tout cas ce que rapportent aujourd’hui deux sources de l’agence de presse Reuters, en indiquant que Washington serait prêt à lâcher du lest sur l’un des points les plus fondamentaux de ses négociations avec Pékin : celui exhortant son partenaire d’abandonner sa politique généralisée de subventions industrielles dont bénéficient les entreprises d’Etat et certains secteurs stratégiques.

Important outil de stimulation de sa croissance industrielle, ce dispositif de subventions publiques et d’allègements fiscaux est l’un des mécanismes protectionnistes chinois dans le collimateur des Etats-Unis, qui reproche à la Chine depuis des années de ne pas respecter les règles du jeu de l’Organisation mondiale du commerce.

Selon Washington, le nombre de ces subventions répertoriées à l’OMC seraient supérieur à 500.

Neuf mois de sanctions commerciales, et quatre de négociations

Après des mois de tensions et la mise en place de sanctions douanières dans le courant de l’été 2018, les deux puissances économiques ont finalement convenu d’une trêve le 1er décembre, s’engageant à suspendre la mise en place de nouvelles sanctions et à se réunir autour de la table pour parvenir à un accord commercial.

Ces quatre derniers mois, leurs délégations respectives ont multiplié les sessions de travail, alternativement tenues à Pékin et à Washington.

Du côté des Etats-Unis – et dans une moindre mesure de la Chine – les officiels ont multiplié au fil des semaines les communications positives sur l’avancée de ces négociations et l’imminence d’un accord commercial. Le niveau des discussions s’est maintenu à un stade suffisamment constructif pour que Washington reporte la fin de la trêve, qui devait initialement échoir le 2 mars dernier.

Mais depuis, les points de discordes demeurent et Donald Trump a déjà reporté deux fois l’horizon de sa rencontre avec son homologue chinois, le président Xi Jinping, un sommet par lequel doit officiellement se clôturer cet accord.

Priorité à la balance commerciale ?

L’accord commercial devrait contenir une promesse chiffrée de la Chine d’achats de biens et services américains de plus d’un billion de dollars sur les six prochaines années afin de réduire le déficit commercial des Etats-Unis à son égard.

D’après l’une des sources de Reuters, si Washington serait prêt à revoir ses exigences relatives à l’abandon des subventions industrielles, c’est aussi parce que ces promesses d’achats seraient en grande partie réalisées par les entreprises d’Etat chinoises qui bénéficient justement de ces subventions.

Pour ne pas entraver les achats chinois, les Etats-Unis pourraient donc se contenter de déclarations de bonnes intentions « mais il n’y aura pas de disposition très détaillée ou spécifique [de la part de Pékin] » sur l’abandon de cette politique, assure à Reuters une source proche du dossier.

Car d’autres points de négociations doivent encore être résolus si les Etats-Unis souhaitent parvenir rapidement à un deal avec la Chine. Leurs principaux différents reposent sur la mise en place d’un mécanisme de contrôle des engagements de la Chine – qui pourrait se concrétiser en le maintien d’une partie des sanctions douanières américaines en vigueur – et sur les engagements de Pékin relatifs à la protection de la propriété intellectuelle, notamment dans le secteur des télécommunications.

Mécanisme de sanctions bilatérales

Il y a une dizaine de jours, Larry Kudlow, l’un des conseillers économiques de la Maison Blanche, avait indiqué que des progrès avaient été réalisés dans tous les domaines « sans encore y être arrivés », citant les domaines du transfert de technologie forcé, le cyber hacking ainsi que les barrières tarifaires et non tarifaires sur les devises.

Ce samedi, le secrétaire d’Etat américain au Trésor, Steven Mnuchin, a réitéré « [l’espoir] de [se] rapprocher de l’ultime ronde de discussions », et informé que le représentant américain au Commerce, Robert Lighthizer, aurait deux entretiens téléphoniques cette semaine avec le vice-Premier ministre chinois Liu Hu.

Il a également précisé que l’accord serait composé de sept chapitres et qu’il « comporterait un mécanisme d’application pour les deux parties » pouvant entraîner des sanctions respectives en cas de manquement.


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

La guerre commerciale mondiale menée par Donald Trump

Tout ce que vous devez savoir concernant la confrontation entre Trump et la Chine.

  • Que s'est-il passé jusqu'à présent ?
  • Actions, pétrole et autres marchés à surveiller
  • Découvrez comment profiter de la volatilité

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
liveprices.javascriptrequired


Voir plus de valeurs forex en temps réel

liveprices.javascriptrequired
liveprices.javascriptrequired

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site et sont uniquement fournis à titre indicatif. Tous les cours des actions sont différés d'au moins 15 minutes.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.