Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations. Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations.

Guerre commerciale Chine-US : Donald Trump décidera de nouveaux droits de douanes sur la Chine après le G20

Le président des Etats-Unis a indiqué jeudi qu’il déciderait de la mise en place de nouveaux droits de douanes sur 300 milliards de dollars d’importations chinoises supplémentaires dans les deux semaines suivant la prochaine réunion G20.

La session des 20 plus grandes puissances mondiales se tiendra les 28 et 29 juin, à Osaka, au Japon. Les Etats-Unis avaient d’abord annoncé que Donald Trump rencontrerait son homologue chinois Xi Jinping à cette occasion pour poursuivre leurs négociations commerciales avec la Chine, mais l’entrevue n’a jamais été confirmée par Pékin.

Rencontre Mnuchin-PBOC

Cette semaine, Washington a finalement annoncé que c’est Steven Mnuchin, secrétaire américain au Trésor, qui s’entretiendra avec le gouverneur de la banque centrale chinoise à cette occasion, tandis que Donald Trump a déclaré hier que son entrevue avec le président chinois interviendrait postérieurement.

La rencontre de Mnuchin et Yi Gang sera la première entre représentants des deux puissances économiques depuis que les Etats-Unis ont décidé le 10 mai d’augmenter les droits de douanes de 10 à 25 % sur 200 milliards d’importations chinoises.

La reprise du dialogue entre la Chine et les Etats-Unis est très attendue car elle devrait prendre la température des perspectives diplomatiques internationales de la seconde partie de l’année 2019.

Escalade des tensions en mai

Après quatre mois de pourparlers dans un cadre plutôt apaisé, le renforcement des sanctions douanières américaines à l’encontre de la Chine a interrompu brutalement les négociations entre les deux pays. Washington a accusé son partenaire d’être revenu sur un certain nombre d’engagements pris au cours de leurs derniers tours de table, ce dont se défend Pékin qui lui attribue au contraire cette responsabilité.

La Chine n’a pas tardé à répliquer à ces nouvelles sanctions en imposant, depuis le 1er juin, d’autres droits de douanes sur 60 milliards de dollars de produits américain. Couvrant quelque 5140 produits, leur niveau des taxes s’échelonne de 5 à 25 %.

L’escalade du conflit s’est ensuite poursuivie avec l'adoption par Donald Trump d'un décret ciblant Huawei, et avec l'inscription par le département d’Etat au Commerce de cette société sur une liste noire du Bureau de l'industrie et de la sécurité (BIS), l’interdisant de fournir ou d’acheter des équipements et des technologies à des entreprises américaines sans autorisation expresse fédérale.

Alerte du FMI

Dans ce contexte, le Fonds monétaire international a récemment alerté sur les risques de la poursuite de cette guerre commerciale.

« La priorité absolue est de résoudre les tensions commerciales tout en accélérant la modernisation du système commercial international », a prévenu sa directrice Christine Lagarde, en amont du G20 finances qui se tiendra ce week end au Japon.

D’après les calculs du FMI, les sanctions douanières instituées par Washington et Pékin pourraient coûter 0,3 point au PIB mondial, ce qui représente « une perte d'environ 455 milliards de dollars américains, soit un montant supérieur à la taille de l'économie sud-africaine », a souligné la directrice, qualifiant l’affrontement sino-américain « d’auto-mutilation ».

Plaidant pour une régulation des dossiers relatifs aux subventions, à la propriété et au commerce des services via l’Organisation mondiale du Commerce, Christine Lagarde a également invité les banques centrales à maintenir le cap de leur politique accommodante tant que les perspectives d’inflation ne remontent pas.

Mais côté chinois, on assure que la signature d’un accord commercial ne sera pas pour tout de suite. S’exprimant sur Bloomberg Television jeudi, l’ancien ministre chinois du commerce, Chen Deming, a déclaré « que si les Etats-Unis ne souhaitent pas d’aller à l’OMC et avec leur attitude actuelle vis-à-vis de la Chine, l’état actuel des choses se poursuivra ».

Pour sa part, le ministre du Commerce chinois actuel a prévenu que la Chine adoptera « les contre-mesures nécessaires si les Etats-Unis ignorent la souveraineté et les intérêts de la Chine [et s’ils] escaladent unilatéralement les tensions commerciales ».

Un mois de mai dans le rouge pour les marchés

Le regain de tensions internationales a plongé les marchés dans le rouge au mois de mai.

Indices : Sur cette période, les indices star de Wall Street, le Dow Jones et le Nasdaq (-5,35 % et -6,52 %), ainsi que les places boursières européennes, ont enregistré leur premier mois de contraction depuis le début de l’année 2019. Le S&P 500 a perdu 5,33 %.

Obligations : Le rendement des obligations américaines à 10 ans a décroché de près de 15,38 % ces quatre dernières semaines, le Bund allemand à 10 ans a perdu 3,95 %.

Valeurs refuge : Le renforcement des incertitudes a récemment profité aux valeurs refuges comme le yen japonais, le dollar américain s’échangeant aujourd’hui à 108,46, à et l’or, à 1334,96$ l’once.

Forex : En phase ascendante depuis le début du mois de juin, l’euro a resisté face au dollar, à +0,64 % sur un mois glissant, s’échangeant ce vendredi 7 juin à 1,1266$.


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
liveprices.javascriptrequired


Voir plus de valeurs forex en temps réel

liveprices.javascriptrequired
liveprices.javascriptrequired

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site et sont uniquement fournis à titre indicatif. Tous les cours des actions sont différés d'au moins 15 minutes.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.