Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations. Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations.

Guerre commerciale : la Chine campe sur ses positions, l’Australie visée par Donald Trump

La Chine ne semble pas avoir l’intention de lâcher du lest face à Washington et rien n’indique pour l’heure que les discussions avec les Etats-Unis reprennent rapidement. A l’occasion d’une conférence de presse tenue hier, le représentant au Commerce chinois, Wang Shouwen, a ajouté de l’huile sur le feu en refusant de confirmer la rencontre entre le président Xi Jinping et Donald Trump en marge du prochain G20.

Il a par ailleurs accusé les Etats-Unis d’être responsable de l’impasse commerciale entre les deux pays, reprochant à Washington d’être revenu à trois reprises sur ses engagements, et signalant que les pressions actuelles ne permettraient pas d’aboutir à un accord commercial.

Après plusieurs semaines de négociations commerciales dans un climat relativement apaisé, les Etats-Unis ont relevé le niveau de leurs droits de douanes sur 200 milliards d’importations chinoises dans le courant du mois de mai, accusant leur homologue d’être revenu à la dernière minute sur un certain nombre d’engagements obtenu lors de leurs différentes sessions de pourparlers.

Fortement ravivées par cette décision, les tensions entre les deux puissances économiques ont mené à l'interruption de quatre mois de négociations.

Menace sur les terres rares

Depuis, Washington a adopté un décret pour fermer l’accès à Huawei au marché américain. Pékin, qui avait répliqué aux nouvelles sanctions commerciales par l’augmentation de ses droits de douanes à l’encontre de 600 milliards de dollars d’importations américaines, menace désormais de restreindre l’accès aux terres rares, dont elle est le principal producteur mondial.

Autre surprise sur le front de la guerre commerciale menée par les Etats-Unis : le New York Times a révélé hier que l’administration Trump avait considéré faire l’usage de droits de douanes sur les importations australiennes en réponse à la montée de leurs exportations d’aluminium vers les Etats-Unis.

Cette information intervient après que Washington a annoncé que des sanctions commerciales contre le Mexique entreraient en vigueur le 10 juin, accusant son voisin d’Amérique centrale de lutter insuffisamment contre l’immigration clandestine aux Etats-Unis.

Des sanctions envisagées pour lutter contre les importations d’aluminium australien

D’après le quotidien américain, les intentions de Washington à l’encontre des importations australiennes ont finalement été écartées « temporairement » après que le département d’Etat et celui de la Défense ont exprimé leur vive opposition à ce projet.

Ces sanctions commerciales mettraient fin au seul pays jusqu’alors exempté des taxes sur l’aluminium et l’acier mises en place par Washington l’année dernière.

L’allégeance de Washington a permis à l’Australie de vendre ses métaux à des niveaux de prix inférieurs à ceux en provenance d’Europe, d’Amérique du Nord ou d’Asie.

Conséquence logique de ces différences de traitement : les importations d’aluminium australien ont progressé de 45 % en 2018 par rapport à 2017. Sur les trois premiers mois de l’année 2019, elles ont bondi de 350 % par rapport à la même période en 2018.

Les taxes envisagées concernaient l’aluminium, mais d’autres produits auraient été également ciblés par l’administration Trump.

Un allié « historique » bientôt malmené ?

Cette dernière a toujours considéré que les accords commerciaux des Etats-Unis avec ses partenaires à des fins de politique étrangère « subventionnaient le monde en affaiblissant dans le même temps l’industrie américaine, en externalisant ses différentes filières et ses emplois », rappelle le New York Times.

Les taxes sur l’aluminium et l’acier adoptées en 2018 ont touché de nombreux pays – dont ceux de l’Union européenne. Si certaines nations ont échappé à ces barrières douanières, comme le Brésil, l’Argentine ou la Corée du Sud, celles-ci ont accepté en revanche de réduire le volume de leurs exportations vers les Etats-Unis.

En ciblant l’Australie, les Etats-Unis enverraient un message au Canada et au Mexique, les exhortant indirectement à respecter leurs engagements. Ces derniers, qui ont vu la taxation de leurs importations d’aluminium et d’acier être levée le 17 mai dernier dans le cadre de la renégociation de leurs accords commerciaux respectifs, se sont en revanche engagés à n’exporter vers les Etats-Unis que des métaux produits localement.

« Allié historique » de Washington, engagé à ses côtés dans de nombreux conflits internationaux – notamment en Iraq sous l’administration Bush - l’Australie a également soutenu les Etats-Unis dans leur bras de fer commercial mené avec la Chine.

Le pays, qui a banni Huawei de son marché - use de son influence politique face à la Chine dans la région Asie-Pacifique. Les élections générales organisées le mois dernier dans le pays ont été remportées par le parti conservateur qui devraient conforter le soutien de Canberra aux Américains.


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

Avez-vous trouvé vos prochaines opportunités ?

Saisissez-les dès à présent.

Investissez en bourse sur plus de 17'000 valeurs depuis notre plateforme plusieurs fois récompensée avec des spreads compétitifs sur indices, actions, matières premières et plus encore.

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
liveprices.javascriptrequired


Voir plus de valeurs forex en temps réel

liveprices.javascriptrequired
liveprices.javascriptrequired

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site et sont uniquement fournis à titre indicatif. Tous les cours des actions sont différés d'au moins 15 minutes.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.