Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations. Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations.

FOMC : comment profiter d’une baisse de taux de la Fed sur le marché action ?

Les récentes publications américaines, le changement de ton de Jerome Powell et la pression de Donald Trump devraient conduire la Fed à baisser son taux au S2, dès juillet ?

La perspective d’une baisse de taux de la Fed ouvre la voie à de nouvelles opportunités et devrait permettre de faire oublier le conflit commercial entre les Etats-Unis et la Chine pour un temps. Une baisse de taux pourrait en effet amener une nouvelle impulsion haussière dont certains secteurs et sociétés pourraient profiter.

L’évolution du dollar pourrait profiter à certains secteurs…

Une, voire plusieurs baisses du taux de la Fed devraient conduire le dollar en baisse et les sociétés fortement exposées au dollar pourraient voir leurs résultats impactés. D’un coté nous pouvons nous intéresser aux entreprises qui ont leurs coûts en dollars et réalise une grande partie de leur chiffre d’affaires dans une autre monnaie comme l’Euro.

Ce type de structure de CA/Coûts concerne plus largement des sociétés américaines implantées aux Etats-Unis et réalisant une partie de son chiffre d’affaires dans une autre monnaie, notamment en Euro. Autrement dit, les sociétés américaines qui exportent beaucoup.

Cet article peut vous interesser. EUR/USD : l’euro marque une légère pause

A l’inverse une société qui réalise la plus grande partie de son chiffre d’affaires en dollar et observe des coûts dans une autre monnaie pourrait voir sa performance détériorée.

Les sociétés Européennes dont la production est en zone Euro et qui sont fortement exportatrices avec des ventes libellées en dollars, devraient être les plus fortement touchées. Nous retenons par exemple Airbusdont la quasi-totalité de ses ventes est libellée en dollars alors que son principal concurrent, Boeing, est américain et devrait lui, profiter de la baisse du billet vert et des taux bas. Le secteur automobile pourrait subir le même type d’impact.

D’autres sociétés comme Sanofi, LVMH (ou le luxe en général), STMicro ou encore Arkema devraient voir leurs résultats fortement impactés en cas de baisse du dollar, notamment contre l’Euro.

…tout comme leur exposition ou non au continent américain

En effet les sociétés américaines (ou ayant des coûts principalement en dollar) pourraient profiter de cette baisse car elle devrait améliorer leur compétitivité mais également augmenter leurs profits sur les ventes réalisées en monnaies étrangères.

En revanche si l’on se concentre sur les sociétés européennes (ou ayant des coûts en Euros), il sera préférable de se diriger vers les sociétés dont le chiffre d’affaires est réalisé au niveau national ou dans la zone euro afin de réduire au maximum les effets de change et les risques de volatilité sur la rentabilité.

Les sociétés Vinci, Ryanair, Bouyguesou Orangerentrent dans ce type de structure de CA/coûts. Le secteur bancaire avec Credit Agricole par exemple pourrait également en profiter mais le maintien de la politique monétaire accommodante devrait continuer de peser sur le secteur bancaire.

Les marchés émergeants endettés en dollars pourraient en profiter également mais…

Les économies émergentes et les sociétés présentes dans ces pays contractent régulièrement leurs emprunts en dollars et la baisse de celui-ci pourrait permettre à ce type de sociétés de réduire le coût de leur endettement.

Par ailleurs la baisse du niveau de la dette au sein de ces sociétés, généralement considérés comme plus risquées (instabilité économique et politique), contribuerait à les rendre plus saine et plus attractives pour les investisseurs internationaux car cela réduirait le risque d’instabilité ou de faillite en cas de retournement de l’économie mondiale.

… attention toutefois aux entreprises fortement endettées, avec les craintes d’une récession

Au-delà de la possibilité de profiter d’une nouvelle impulsion des marchés à moyen terme, la poursuite du conflit commercial entre les Etats-Unis et la Chine, le niveau d’endettement des économies mondiales et le risque de récession au Etats-Unis pourraient rattraper la politique accommodante de la Fed qui n’aurait que très peu de marge de manœuvres pour relancer l’économie.

A titre de comparaison le taux principal de Fed était de 5-5,25% avant la crise des subprimes alors qu’il n’est actuellement que de 2,25-2,5% et la réserve fédérale pourrait encore le baisser davantage.


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

Restez attentifs aux opportunités après les annonces du FOMC

Découvrez comment les réunions du FOMC impactent les marchés suite à celle des 15 et 16 septembre 2020.

  • Comment la prochaine réunion de la Fed peut impacter votre trading ?
  • Qu’a-t-il été décidé lors de la dernière réunion ?
  • De quelle manière les annonces du FOMC impactent le cours du dollar ?

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
liveprices.javascriptrequired


Voir plus de valeurs forex en temps réel

liveprices.javascriptrequired
liveprices.javascriptrequired

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site et sont uniquement fournis à titre indicatif. Tous les cours des actions sont différés d'au moins 15 minutes.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.