Focus sur les bénéfices du quatrième trimestre

Les yeux se tourneront bientôt vers les résultats du quatrième trimestre avec les bancaires qui publierons leurs résultats la semaine prochaine.

Focus sur les bénéfices du quatrième trimestre

Les actions américaines ont poursuivi leur rebond dans l'espoir d'un accord commercial et d'une Fed plus accommodante. Les actifs à risque ont augmenté tandis que le VIX est repassé en-dessous de 20. Les indices américains ont progressé d'environ 10% en moins de 10 session, ce qui ressemble plutôt à un rebond typique des marchés baissiers, plutôt qu'à une tendance haussière durable. Pour rappel en 2008, le SP500 a bondi de 15%, 9,5% et 27% au cours de son mouvement de baisse.

Clairement le marché a été survendu et un rebond était dû, suite à des sorties des fonds actions record au courant du mois dernier depuis la crise financière, toutefois le véritable test pour les Bulls est maintenant : les indices américains approchent des niveaux de résistance clés qui constitueront un obstacle psychologique important.

Sur le SP500, le prochain niveau à surveiller est à 2630 : il s’agit du niveau de retracement de 50% de toute la descente à partir du sommet de septembre au bas de décembre (à mi-chemin). C'est aussi le niveau sur lequel le SP500 a rebondi deux fois en octobre et novembre avant d'entrer en territoire baissier en décembre. Un franchissement au-dessus ouvrirait la voie pour 2710 (le niveau de retracement de 61,8%), puis à 2815, le pic d'octobre et novembre. Techniquement, la tendance primaire reste baissière tant que 2815 se maintient. La profondeur de marché et la performance relative titre offensif/défensif restent également en zone baissière.

Les yeux se tourneront bientôt vers les résultats du quatrième trimestre avec les bancaires qui publierons leurs résultats la semaine prochaine. Les prévisions du T4 ont été révisées à la baisse de 4,5% depuis septembre, ce qui est conforme à cette période de l’année. Les bénéfices de 2019 ont également été révisés à la baisse de 2,8% pour l’ensemble de l’année, mais cela semble encore faible compte tenu du resserrement monétaire, de l’atténuation du stimulus fiscal, de l’impact de la guerre commerciale ou encore de la baisse considérable du prix du pétrole.

Dans un marché fragile, les mauvais résultats seront sévèrement sanctionnés, alors que de bons résultats pourraient apporter un soulagement supplémentaire au fait que le cycle n'est pas terminé. Habituellement, lorsque les actions entrent dans une phase baissière (correction de 20% +), il faut du temps pour rétablir la confiance. Un marché baissier dure en moyenne 13 mois et il a fallu 22 mois en moyenne pour récupérer les pertes.

Les rebonds suite à de bons résultats pourraient être utilisés par les investisseurs pour prendre des bénéfices ou réduire davantage l'exposition, et nous pourrions ainsi observer un schéma de correction ABC typique. Actuellement dans la vague B (rebond) suivi de la 2e vague de baisse (vague C), typiquement plus sévère que la première.

Calendrier économique aujourd’hui :

• Ventes de logements neufs aux États-Unis - pour rappel, les ventes de logements ont atteint un sommet en novembre 2017 et sont en baisse depuis.

• Inscription au chômage hebdomadaires – reste à des niveaux historiquement faibles, et pas de signe d’augmentation pour l’instant

• Discours des membres de la Fed, dont Powell, Bullard et Clarida

Le Dollar : le billet vert pourrait continuer à s'affaiblir suite aux discours plus accommodants des membres de la Fed et avec le retour apparent de l'appétit pour le risque. L'EUR/USD a franchi la résistance de 1,15 et visera maintenant 1,1620, puis potentiellement 1,18.

D'autre part, il n'y a pas non plus de catalyseur positif pour l'euro. Il est difficile d’imaginer une BCE plus « faucon » face au ralentissement notable de la croissance européenne, aux incertitudes politiques et alors qu’elle vient de mettre un terme à son programme d’achat quantitatif. La hausse de l’euro face au dollar pourrait donner des opportunités de vendre, surtout si les marchés actions commencent à tourner.

SPTRD-Daily

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.