Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations. Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations.

Elections européennes : résultats et réactions de marché

Le scrutin des élections du Parlement européen a révélé hier soir son lot de surprises, sans impact majeur sur les marchés financiers qui restent à ce stade concentrés sur les développements du conflit commercial Chine-US.

Les résultats du scrutin en France : soulagement relatif de LREM, et montée des Verts

Le niveau de participation surprise des électeurs français a quelque peu déjoué les pronostics des instituts de sondage. Celui-ci s’est élevée à 50,12 %, un niveau que les élections européennes n’avaient pas atteint en France depuis le scrutin de 1994.

Pourcentage des voix des listes ayant obtenu des sièges au prochain Parlement européen. Source : ministère de l'Intérieur

Si les deux premières marches du podium sont bien occupées par la liste du Rassemblement national, en tête avec 23,31 % des voix, devant Renaissance, celle du LREM, qui obtient 22,41 %, la première a moins distancié que prévu le parti au pouvoir d’Emmanuel Macron. La grande surprise de ce scrutin est celle de la 3e place, occupée par Europe-Ecologie Les Verts, qui a remporté 13,47 % des votes, loin devant L’Union droite-Centre de François-Xavier Bellamy, à 8,48 % et de la France Insoumise, à 6,31 %, talonnée par le Parti socialiste à 6,19 %.

Répartition des sièges français post-Brexit

Tous ces partis se partageront les 74 sièges, puis 79 sièges réservés à la France au Parlement européen si la Grande-Bretagne quitte comme prévu l’Union européenne d’ici au 31 octobre 2019.

Les résultats des élections européennes à l’échelle des 28

A l’échelle européenne, si d’une manière générale, la montée des eurosceptiques et des populistes a été moins importante que prévu, le morcèlement attendu des grandes forces politiques multipartites est bien confirmé.

Source : Le Monde via Parlement européen/Kantar

Les deux principaux blocs, l’European People’s Party (EPP, centre droit) et le Progressive Alliance of Socialists and Democrats (S&D, centre gauche) – ont perdu pour la première fois depuis l’existence de cette élection au scrutin universel direct leur majorité (55 %).

Même s’il a été surestimé, le plébiscite des forces populistes et eurosceptiques permet à ces courants de profiter d’une plus importante représentation. En dehors de la France, la Ligue de Matteo Salvini, au pouvoir depuis 2018 en Italie, a décroché 34,2 % des suffrages tandis qu’au Royaume-Uni, le parti du Brexit de Nigel Farage a recueilli 31,7 % des suffrages. En Hongrie, le parti souverainiste Fidesz de Victo Orban a bénéficié de 56 % des voix.

Autres « gagnants » du suffrage européens, les listes vertes et écologiques ont déjoué les diagnostics. En Allemagne, Die Grünen ont quasiment doublé leur score de 2014 avec plus de 20 % des voix tandis qu’en Finlande, la formation a remporté plus de 15 % des voix.

Des réactions de marché modérées

Avec une avancée moins spectaculaire que prévu pour les eurosceptiques ainsi qu’une progression du taux de participation, les marchés financiers ont accueilli avec une grande contenance les résultats du scrutin hier soir et ce matin :

  • Du côté des devises, la paire EUR/USD a très légèrement rebondi après l’annonce des résultats avant de flancher légèrement de 0,10 % vers 12h30 aujourd’hui, s’échangeant à 1,11 $.
  • Rassurée par les scores « contenus » des listes populistes, la bourse de Paris a ouvert ce matin en progression à +0,45 % à 5431,39 points. La première partie de la journée a été surtout portée par la hausse du cours de Renault, qui a bondit de 15,39 % à mi-séance après l’annonce de la préparation d’un rapprochement avec Fiat Chrysler.
  • L’indice star de la bourse de Francfort, le Dax 30, a ouvert à +0,59 % à 12 077,88 points. La bourse de Londres est fermée aujourd’hui pour Bank holiday.
  • Enfin, sur le marché obligataire, le Bund allemand 10 ans est remonté dans les premiers échanges pour repartir à la baisse et toucher un plus bas de dix jours à -0,123 %. Le rendement du BTP Italien dix ans a pour sa part grimpé d’environ 1,5 point de base.

Les principaux catalyseurs encore à venir

Sur la question européenne, ce sont surtout les quatre à cinq prochaines semaines qui dicteront la conduite des marchés.

Sur fonds de Brexit, la constitution des alliances partisanes au sein du Parlement européen – qui s’annonce épineuse vu le morcèlement des forces politiques en présence – va déterminer la nomination des postes clés de l’Union européenne. Et ce sont bien les couleurs politiques et économiques de ces futurs dirigeants qui dessineront en grande partie le futur dessein de l’Europe.

D’après Holger Schmieding, économiste de Berenberg, cité par Reuters, les dirigeants de l’UE tenteront de boucler la répartition de ces principaux postes lors de deux sommets, le 28 mai et les 20-21 juin.

Pour Deutsche Bank, également rapportée par Reuters, « un blocage durable entre le Conseil et le Parlement et des négociations intenses entre dirigeants sur les principaux postes pourraient retarder la nomination de la prochaine Commission au-delà d’octobre. Cela donnerait une mauvaise image de la capacité future de l’UE à prendre des décisions constructives et communes et pourrait donc influencer la confiance des marchés dans la monnaie unique ».

Le Parlement insiste pour que ce soit l’un de ses députés « gagnants » qui succède à Jean-Claude Juncker au poste de président de la Commission, une proposition à laquelle s’opposent un certain nombre de dirigeants européens.

Enfin, les marchés porteront également leur attention à l’évolution du paysage politique en Italie, dans un contexte de déchirement de la coalition gouvernementale.

Le ministre de l’Intérieur et dirigeant de La Ligue Matteo Salvini, a remporté plus de 34,2 % des suffrages, un score inattendu, tandis que le Mouvement Cinq Etoiles est le grand perdant du scrutin européen, avec un score de 17,07 % des voix. Entre les deux, le Parti démocrate est crédité de 22,73 % des votes (dernières estimations, Kantar).


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
liveprices.javascriptrequired


Voir plus de valeurs forex en temps réel

liveprices.javascriptrequired
liveprices.javascriptrequired

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site et sont uniquement fournis à titre indicatif. Tous les cours des actions sont différés d'au moins 15 minutes.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.