Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations. Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations.

Données économiques US : déficit commercial record en 2018

Le déficit commercial des Etats-Unis est à son plus haut niveau depuis près de 11 ans.

Le déficit de la balance commerciale des Etats-Unis s'est encore creusé au mois de décembre pour atteindre son niveau le plus important depuis septembre 2008. Ces chiffres, dont la publication a été retardée en raison du shutdown, révèlent ainsi que sur l'année 2018, le déficit américain se creuse ainsi à 621 milliards de dollars, bondissant de 12,5 % par rapport à 2017.

Après -50,30 milliards de dollars au mois de novembre, le déficit atteint 59,80 milliards de dollars pour finir l'année 2018, marquant une hausse de 18,8 % de ce déficit en quatre semaines.

Dans le contexte de sa guerre commerciale avec la Chine, Washington enregistre une chute de ses exportations, à 205,1 milliards de dollars contre 209,1 milliards de dollars en novembre (-1,9 %). Elles ont principalement chuté dans le secteur des biens (pétrole brut et dérivés, fuel, aviation civile), et dans les services dans une moindre mesure (transports, services financiers).

Les importations progressent de plus de 5 milliards de dollars, passant de 259,4 milliards de dollars en novembre à 264,9 milliards en décembre (+2,1 %). Elles explosent dans les biens, en particulier dans les secteurs de l'informatique (ordinateurs et accessoires), des fournitures domestiques (cuisine et ameublement) ainsi que dans la téléphonie mobile.

Le BEA (Bureau of Economic Analysis) indique que le déficit commercial des Etats-Unis avec la Chine a progressé de 3,2 milliards de dollars en un mois, atteignant 38,7 milliards d'euros en décembre. Sur cette période, les exportations américaines vers Pékin ont ainsi progressé de 0,4 milliards de dollars, les importations de 3,6 milliards de dollars.

Créations d'emplois non agricoles en baisse (ADP)

Du côté des chiffres de l'emploi, le nombre de créations hors secteur agricole ralentit assez nettement si l'on en croit les données de l'institut privé ADP.

Publié en début d'après-midi, son rapport national sur les créations d'emplois non agricoles mensuelles fait état de 183 000 créations d'emploi en février, après 213 000 en janvier, et sous le consensus Reuters qui anticipait un chiffre de 189 000.

Vice-président d'ADP, Ahu Yildirmaz, explique ce ralentissement en raison de la faiblesse des petites et moyennes entreprises, qui avaient employé à tour de bras en 2018, mais qui, rencontrent aujourd'hui "des difficultés à offrir des salaires compétitifs".

En décembre, leur nombre avait atteint un pic suprenant de 271 000 créations d'emplois, dont le chiffre a depuis été révisé à 263 000, un niveau que les Etats-Unis n'avaient cependant pas atteint depuis mars 2017.

Les données ADP précèdent les statistiques gouvernementales du secteur privé non agricole, qui seront publiées vendredi. Ces dernières diffèrent quelque peu de celles du rapport ADP. Elles ont enregistré 296 000 créations d'emplois en janvier, après 206 000 en décembre, un chiffre qui avait été largement révisé à la baisse après des premières anticipations à 306 000.

Les autres statistiques américaines du mois de mars

  • Hausse du PMI des services

Attendu à 57,3, le PMI des services américain de l'ISM a battu le consensus, à 59,7, en hausse de trois points par rapport au mois de janvier.

Le sous-indice de l’activité ressort pour sa part en forte augmentation, à 64,7, contre 59,7 en janvier, et alors que le consensus l’attendait à 59,9.

L’accroissement des nouvelles commandes, à 65,2, contre 57,7 en janvier, est principalement porté par l’export, tandis que les importations se contractent (passées de 52 à 48,5).

Les prix payés augmentent moins qu'à la période précédente, à 54,4 contre 59,4 en janvier, sous-entendant un tassement de l’inflation dans l’activité des services américains. L’emploi des services progresse également moins qu'en janvier, à 55,2 contre 57,8.

  • Redressement des ventes de logement neuf en décembre

Les ventes de logements neufs du mois de décembre progressent de 3,7 %, avec 621 000 unités sur cette période, contre 599 000 unités le mois précédent, un chiffre révisé à la baisse par rapport aux premières estimations.

  • Les dépenses de construction marquent le pas

Les dépenses de construction des Etats-Unis sont en baisse de 0,6 % au mois de décembre, après avoir progressé de 1,3 % en novembre, sous le consensus des économistes de Reuters qui tablait sur une hausse de 0,2 %. En hausse de 1,6 % en rythme annuel, c’est leur progression YoY la plus faible depuis 2011.

L’investissement dans la construction privée a reculé de 0,6 % (contre 1,3 % en novembre), tout comme celui dans le public.

  • Les indices manufacturiers baissent en février

L’indice PMI manufacturier de l’ISM ressort à 54,2, en baisse de plus de deux points par rapport au mois de janvier et sous le consensus qui tablait sur 55,5.

Les sous-indices relatifs aux créations d’emploi du secteur (52,3 contre 55,5), aux nouvelles commandes (55,5 contre 58,2) et aux prix sont également en berne. Les prix, à 49,4, sont passés sous la barre des 50, ce qui traduit une baisse des tarifs des produits manufacturiers à l’achat.

La tendance baissière est similaire du côté du PMI d’IHS Markit. Au mois de février, il affiche 53 contre 53,7 précédemment et sous le consensus qui anticipait une croissance stable par rapport à janvier.

  • Une confiance des consommateurs entamée

L’enquête de confiance de l’université du Michigan reflète pour sa part un moral en baisse de la part des consommateurs américains en février. La confiance tombe à 93,8 après 95,5 en janvier, leur sentiment sur la situation économique actuelle tombe à 108,5 après 110 en janvier.

  • Les dépenses des ménages en recul en décembre, leurs revenus chutent en janvier

Faisant écho à la mauvaise tenue des ventes au détail en décembre, les chiffres du même mois sur les dépenses des ménages font état d’une baisse de 0,5 % en pleine période de fêtes, alors que celles-ci avaient progressé de 0,6 % en janvier. Leurs revenus, qui ont progressé en décembre de 1%, ont ensuite reculé à -0,1 % au mois de janvier.

Enfin, le niveau de l’inflation hors alimentation et énergie (PCE Core) reste conforme aux prévisions : il atteint +0,2 % au mois de décembre, progressant d’1,9 % sur l’année 2018.


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

Avez-vous trouvé vos prochaines opportunités ?

Saisissez-les dès à présent.

Investissez en bourse sur plus de 17'000 valeurs depuis notre plateforme plusieurs fois récompensée avec des spreads compétitifs sur indices, actions, matières premières et plus encore.

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
liveprices.javascriptrequired


Voir plus de valeurs forex en temps réel

liveprices.javascriptrequired
liveprices.javascriptrequired

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site et sont uniquement fournis à titre indicatif. Tous les cours des actions sont différés d'au moins 15 minutes.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.