Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations. Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations.

Données économiques France : le PIB ralentit légèrement au 2e trimestre, la consommation des ménages marque le pas

A +0,2% au deuxième trimestre 2019, selon l’Insee, la croissance du produit intérieur brut français a de nouveau ralenti, après avoir progressé de 0,3% au 1er trimestre et de 0,4% au dernier trimestre 2018. L’acquis de croissance 2019 se situe pour l’heure à +1% - sous les objectifs du gouvernement français à +1,4% - et les anticipations du FMI et de la Banque de France, à +1,3%.

Le tassement de la croissance française sur la période avril-juin traduit un ralentissement des dépenses de consommation des ménages (qui progressent en volume, à +0,2%, deux fois moins vite qu’au 1er trimestre) tandis que la formation brute de capital fixe (FBCF) accélère nettement (+0,9%), relève l’Insee.

La consommation des ménages marque le pas dans les biens, et décélère dans les services, principalement dans les dépenses d’hébergement-restauration, potentielle conséquence du mouvement des Gilets Jaunes. En matière de FBCF, les investissements des entreprises se sont nettement redressés (+1,2% après +0,7%), à la faveur d’un rebond des dépenses dans l’information-communication et les services aux entreprises. Ceux des ménages affichent une petite hausse.

Effet nul du solde extérieur

Le solde extérieur n’a apporté aucune contribution – positive ou négative – à la variation du PIB sur cette période. Les importations ralentissent nettement à +0,1% après +1,1% tandis que les exportations se maintiennent à +0,2% - les échanges commerciaux semblant avoir été épargnés à ce stade par l’impact du regain des tensions commerciales internationales.

Côté production, celle totale de biens et services se maintient à +0,4%, à la faveur d’une croissance des services (+0,5%) tandis que celle des biens apparaît stagnante. Sans surprise, la production manufacturière décroche de 0,4%, particulièrement impactée par deux segments d’activité : les raffineries (l’une d’elle était en maintenance, précise l’Insee) et les matériels de transport.

Enfin, les variations de stocks contribuent négativement à la croissance ce trimestre (-0,2%) alors qu’elles y avaient participés de +0,3% sur la période janvier-mars.

Baisse des dépenses de consommation des ménages en juin

L’Insee a également publié l’état des dépenses de consommation des ménages en biens au mois de juin, en berne de -0,1% en volume après +0,3% en mai. Si celle des biens fabriqués augmente de 0,7%, celle de l’énergie de +0,2% (en raison d’un mois de mai plus frais que la moyenne), celle de l’alimentaire est en nette baisse, à -1,1% - tant sur les biens issus de l’agriculture (fruits et légumes frais) que sur les aliments transformés.

Pour leur part, les dépenses de consommation des biens fabriqués ont été portées par les biens durables (et en particulier les matériels de transport). L’habillement progresse de 0,7%, tout comme la catégorie « autres biens fabriqués » dans lesquels on retrouve l’hygiène, les parfums et les médicaments. En matière d’énergie, La hausse des dépenses en carburants (+2,9 %) est partiellement compensée par la diminution de la consommation de gaz et d’électricité (–2,1 %).


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
liveprices.javascriptrequired


Voir plus de valeurs forex en temps réel

liveprices.javascriptrequired
liveprices.javascriptrequired

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site et sont uniquement fournis à titre indicatif. Tous les cours des actions sont différés d'au moins 15 minutes.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.