Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations. Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations.

Données économiques Europe/PMI : nouveau coup de froid sur l'activité manufacturière en Allemagne, et léger mieux en France

En données flash, l’indice PMI manufacturier de la France est en légère progression à 50,6 au mois de mai, après être ressorti flat en avril, à 50, niveau marquant la frontière entre contraction et croissance de l’activité. Les données le consensus, qui l’attendait une nouvelle fois stable, à 50. L'activité manufacturière française retrouve ainsi le chemin de la croissance après deux mois consécutifs de contraction mais à un niveau qui reste faible, sous ses progressions de janvier et février (à 51,5 et 51,2).

Le PMI des services ressort également dans le vert, à 51,3, après 50,5 en avril, et le consensus, qui tablait sur une progression plus faible à 50,8.

Dans ces conditions le PMI composite de la France se redresse à 51,7 , après 50,1 en avril.

Paru également ce matin, l’indice du climat des affaires dans l’industrie manufacturière de la France se redresse légèrement à 104, après 101 en avril, et à son meilleur niveau depuis novembre 2018.

Un niveau de croissance maintenu au 1er trimestre

Malgré le mouvement des Gilets Jaunes, la croissance économique de la France avait réussi à se maintenir à un rythme de +0,3 % au 1er trimestre, avec une légère augmentation des dépenses de consommation des ménages mais un ralentissement du niveau de l’investissement.

Le niveau de la croissance du T1 n’atteint pas les objectifs du gouvernement, qui vise 1,4 % de croissance en 2019. Ces attentes sont supérieures aux prévisions du FMI et de la Commission européenne qui anticipent 1,3 % de progression de PIB en 2019. Pour 2020, le Fonds monétaire international est moins optimiste que l’UE : il prévoit 1,4 % de croissance, contre 1,5 % pour la Commission européenne.

A noter que le niveau de l’inflation française a légèrement progressé au mois d’avril. En données provisoires, la hausse des prix à la consommation s’établit à 1,3 %, après 1,1 % au mois de mars.

Nouvelle contraction de l'activité manufacturière en Allemagne

En Allemagne, les données flash PMI pour le mois de mai montrent à nouveau une contraction de l’activité manufacturière, à 44,3, après 44,4 en avril. Le PMI des services montre également des signes de faiblesse à 55, après 55,7 en avril. Le consensus anticipait un léger ralentissement de la croissance à 55,5.

En revanche, le PMI composite de l’Allemagne - qui pondère le niveau de la production manufacturière et le sous indice de l'activité business des services ressort à 52,4, après 52,2 en avril.

L'IFO du climat des affaires - que le consensus attendait stable par rapport au mois dernier à 99,2 - ressort également en berne, à 97,9 parès 99,2 en avril.

Enfin, les données définitives du PIB allemand au 1er trimestre confirment les anticipations, avec une croissance de +0,6 % au premier trimestre 2019, en ralentissement par rapport au 4e trimestre 2019, à +0,6 %. Le coup de froid sur la croissance allemande est au centre de l’attention, alors que la 1er puissance économique de la zone euro est fortement exposée au conflit commercial entre la Chine et les Etats-Unis. Le FMI anticipe une croissance germanique limitée à +0,8 % en 2019, tandis que la Commission européenne table sur à peine +0,5 % en 2019.

A l'échelle de la zone euro, le PMI manufacturier continue également de se contracter à 47,7 après 47,9, sous le consensus qui tablait sur une contraction moins forte de l'activité à 48,1. Les services marquent également le pas, à 52,5 après 52,8 en avril, tandis que le composite est quasi-stable à 51,9


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
liveprices.javascriptrequired


Voir plus de valeurs forex en temps réel

liveprices.javascriptrequired
liveprices.javascriptrequired

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site et sont uniquement fournis à titre indicatif. Tous les cours des actions sont différés d'au moins 15 minutes.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.