Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations. Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations.

Après le rebond de Wall Street, le CAC 40 ouvre dans le vert

La bourse de New York a rebondi hier de façon aussi spectaculaire qu’elle a chuté les séances précédentes. Paris lui emboîte le pas.

bg_trader_charts_233056570

A la clôture, le Dow Jones prenait 4,98 % le Nasdaq 6,16 % et le S&P 500 gagnait 4,96 %. Les trois indices de New York ont rebondi de manière spectaculaire alors qu'ils avaient enregistré des pertes conséquentes lundi, les marchés ayant réagi avec frilosité au « shutdown » partiel imposé aux administrations américaines depuis vendredi minuit ainsi qu’aux critiques de Donald Trump à l’égard du président de la Fed Jérôme Powell.

La rencontre du secrétaire du Trésor, Steven Mnuchin, avec les dirigeants des six premières banques américaines pour s’assurer du niveau de leur liquidité, a également été mal perçue par les investisseurs.

Le rebond de Wall Street hier soir a été spectaculaire. Le Dow Jones a connu la plus forte hausse de son histoire en points (plus de 1000) et sa progression (+4,98%) la plus importante depuis 2009.

Le CAC 40 a emboité le pas de New York ce matin : à 9h à l’ouverture, il gagnait 1,2 % à 4689 points. Pour sa part, le Dax était en légère baisse à -0,14 % à 9h08.

Record de ventes de fin d’année aux Etats-Unis

Outre la correction « naturelle » que connaissent les marchés après un important mouvement baissier, la publication, hier, d’une étude Mastercard sur les ventes des deux derniers mois aux Etats-Unis – a également rassuré Wall Street. Celles-ci ont progressé de 5,1%, à plus de 850 milliards de dollars, ventes en magasins et Internet incluses, des résultats record depuis six ans, et supérieurs aux anticipations de la National Retail Federation, qui tablait sur une hausse des ventes comprise entre 4,3 % et 4,8 % en novembre et décembre. Ce sont les ventes en ligne qui ont dopé la progression des ventes : elles ont augmenté de 19,1 % tandis que celles des grands magasins ont reculé de 1,3 %.

En cette fin d’année, toute l’attention des marchés reste tournée vers l’issue du « shutdown ». Le Congrès doit reprendre aujourd’hui les négociations sur le budget, et le financement, ou non, du mur à la frontière mexicaine selon les volontés de Donald Trump.

Plusieurs statistiques américaines sont aussi attendues ce jour, notamment l’indice FHFA des prix immobiliers d’octobre, les ventes de logements neufs de novembre, et l’indice de confiance des consommateurs de décembre.

Les marchés américains à la fermeture mercredi 26 décembre 2018

22878.45 +4.98%

2467.7 +4.96%

6262.76 +6.16%

30.41 -15.69%

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.