Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations. Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations.

Aéronautique : Apollo lorgnerait une filiale de GE, ICBC passe commande à Airbus

bg_trader_charts_337581260

Apollo pourrait reprendre une activité de General Electric

Selon Reuters, le fonds d’investissement Apollo Global Management prépare une offre de reprise de l’activité de location d’avions de General Electric, Gecas (General Electric Capital Aviation Services) qui pourrait valoir jusqu’à 40 milliards de dollars. Gecas dispose d’une flotte de plus de 1900 avions, qu’elle loue à des compagnies aériennes sur du long terme.

Cette transaction permettrait au groupe de se désendetter. Emprunt à d’importantes difficultés en 2018, le titre était sorti l’été dernier du Dow Jones.

Ces dernières semaines, General Electric avait annoncé la scission en deux de son activité dans l’électricité après une lourde perte trimestrielle, et l’accélération du projet de vente d’une participation dans la société parapétrolière Baker Hugues.

A Wall Street, le titre progressait à +1,64 % une heure après l’ouverture de séance. A 16h31, sur Euronext Paris, il affichait +3,54 %.

ICBC aurait confirmé une commande de 8,8 milliards de dollars à Airbus

Dans la même journée, et en plein contexte de reprise des négociations commerciales entre la Chine et les Etats-Unis, le chinois ICBC, spécialiste de la location d’avions, aurait confirmé une commande de 80 A320 à Airbus au « prix catalogue », pour une valeur totale de 8,8 milliards de dollars. Cette opération n’a pas encore été commentée par aucun des deux partenaires.

D’après Reuters, les entreprises asiatiques de location d’avions auraient multiplié les commandes de dernière minute à la fin de l’année 2018, citant le Japonais SMBC Aviation (65 appareils commandés à Airbus) et China Aircraft Leasing (50 appareils commandés à Boeing).

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.