Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations. Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations.

Cours du pétrole : « le marché devrait s’équilibrer vers la fin de l’année », selon le Koweït, les prix du baril évoluent en ordre dispersé

Le prix du pétrole évoluait aujourd’hui en légère hausse sur fonds de tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis dans un contexte de marché plutôt calme, les bourses de New York et de Londres étant fermées ce lundi.

Les cours du pétrole ont évolué quelque peu en ordre dispersé aujourd’hui : celui du Brent de la Mer du Nord (Pétrole - Brut Brent) a pris quelques dizaines de centimes par rapport à vendredi, en progression de +0,32 %, à près de 69,5$, tandis que le cours du WTI (WTI Crude (SGD1 Contract)) américain évoluait sous pression à 58,70$ sur les futures, en stagnation après avoir été en légère baisse plus tôt dans l'après-midi.

Des « incertitudes » sur le niveau de la demande de pétrole

Dans une réponse écrite accordée à Reuters lundi, le ministre koweitien du pétrole a indiqué que « le marché du pétrole devrait s’équilibrer vers la fin de l’année avec le recul des stocks mondiaux et le maintien d’une demande forte ».

Khaled al Fadhel a toutefois précisé que des incertitudes demeuraient concernant « la croissance de la demande en raison des craintes de l’impact des tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis », et le fait que la production de pétrole de schiste continuait d’augmenter aux Etats-Unis.

Le ministre cite un ensemble d'autres sujets qui inquiètent l'Opep : la fin des exemptions à l'embargo iranien, les effets de "possibles nouvelles sanctions américaines contre le Venezuela", ainsi que les tensions politiques en Libye, dont la visite du chef de guerre Khalifa Haftar en France la semaine dernière n'a abouti à aucun cessez-le-feu.

Dans ce contexte, il reste difficile pour l’Opep et ses alliés « d’avoir une vision claire de l’évolution de l’offre au second semestre », et il est encore « trop tôt pour savoir si les producteurs étendront au-delà du mois de juin leurs objectifs actuels en matière de pompage », a déclaré le ministre koweitien à Reuters.

Le prolongement d’une production contenue de l’Opep+ toujours en question

Ces propos viennent ainsi confirmer l’attentisme de l’Opep et de ses alliés concernant la possibilité de prolonger la réduction de leur production de 1,2 million de barils par jour pour six mois de plus.

Le dimanche 19 mai, réunis en Arabie Saoudite, les membres de l’Opep + avaient trouvé un consensus pour « réduire tranquillement » les stocks de pétrole, selon les déclarations du ministre saoudien de l’Energie Khalid al-Falih, mais « tout en restant attentifs aux besoins d’un marché toujours fragile ».

Mais rien n’est encore officiellement acté : d’ici sa prochaine réunion, attendue en juin, et qui pourrait être reportée à début juillet, d’autres scénarios sont susceptibles de se dessiner, n’excluant pas une augmentation du niveau de la production au 2e semestre. L’Arabie Saoudite et la Russie s’inquiètent d’une hausse des stocks mondiaux de pétrole tandis que les Etats-Unis pressent leur allié en ce sens pour baisser les prix du pétrole.

Embargo sur l’Iran

Cette réunion s’est déroulée en l’absence de Téhéran, sur fonds de tension dans le détroit d’Ormuz entre l’Arabie Saoudite, l’Iran, et, bien sûr, les Etats-Unis. La dernière rencontre des membres de l’Opep+ avait porté temporairement les prix du pétrole mais ils sont redescendus la semaine dernière.

Le 23 avril, après l’annonce de Donald Trump de ne pas renouveler les exemptions accordées à 8 pays sur les importations de pétrole iranien, les cours de brut avaient atteint leur plus haut niveau de l’année, à 75,58 dollars pour le Brent et à 66,4 dollars pour le WTI le lendemain. D'après Khaled al Fadhel, l'impact de cet embargo ne se fait d'ailleurs pas encore sentir sur le marché pétrolier.


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

Tradez sur la volatilité des marchés avec les matières premières

Tradez les matières premières sur des contrats à terme ou sur 27 valeurs clés sans échéance fixe.

  • Une vaste gamme de métaux populaires et de niche, d’énergies et de matières premières agricoles
  • Négociez avec des spreads à partir de 0,3 point sur l’or au comptant, 2 points sur l’argent au comptant et 2,8 points sur le pétrole
  • Consultez des graphiques en continu, en remontant jusqu'à cinq ans

Vous voyez des opportunités à saisir sur les matières premières ?

Entraînez-vous sans risque sur votre compte démo et découvrez si vous êtes sur la bonne voie.

  • Connectez-vous à votre compte démo
  • Prenez position
  • Découvrez si votre intuition est bonne

Vous voyez des opportunités à saisir sur les matières premières ?

Ne manquez pas votre chance. Créez un compte réel pour les saisir.

  • Analysez et placez vos ordres de manière transparente sur des graphiques clairs et rapides
  • Négociez avec des spreads à partir de 0,3 point seulement sur l’or au comptant
  • Parcourez et réagissez aux dernières actualités directement sur la plateforme

Vous voyez des opportunités à saisir sur les matières premières ?

Ne manquez pas votre chance. Connectez-vous pour prendre position.

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
liveprices.javascriptrequired


Voir plus de valeurs forex en temps réel

liveprices.javascriptrequired
liveprices.javascriptrequired

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site et sont uniquement fournis à titre indicatif. Tous les cours des actions sont différés d'au moins 15 minutes.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.