Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations. Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations.

Mi-séance CAC 40 : A peine soulagée par le report des taxes autos, Paris plombée par le décret de Trump anti-Huawei

L’indice star de la bourse de Paris a été impacté négativement ce matin par un décret de Donald Trump bannissant de facto Huawei du marché américain.

Le répit du CAC 40 aura été de courte durée en cette fin de semaine. Pris dans l’étau des nouvelles tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis, l’indice parisien avait rebondi mercredi après-midi après l’annonce d’un report probable de six mois des surtaxes américaines sur le marché automobile pour terminer à +0,62 %.

Mais à l’instar des principaux indices européens, la bourse de Paris est retombée dans le rouge ce matin, évoluant à -0,20 % vers 11h30, à 5363 points, alors que les Etats-Unis vont mettre à exécution un décret interdisant les entreprises américaines de conclure des marchés avec des sociétés pouvant potentiellement menacer la sécurité des Etats-Unis.

Une législation qui vise, sans la nommer, directement Huawei, et vient alimenter le bras de fer que Washington mène avec Pékin. Car dans le même temps, le département du Trésor a annoncé avoir inscrit Huawei ainsi que 70 autres sociétés sur sa liste noire des entreprises étrangères nécessitant un accord préalable de l’administration avant de conclure tout accord commercial avec une entreprise domestique.

Bras de fer diplomatique

Si Huawei s’est déclarée prêt à discuter avec les Etats-Unis pour apporter des garanties sur la sécurité de ses installations, le gouvernement chinois a vivement réagi à ce qui s’apparente, à ses yeux, à une nouvelle sanction commerciale moins d’une semaine après que Washington a réhaussé le niveau de ses droits de douanes sur 200 milliards de dollars d’importations chinoise et menacé de taxer 325 milliards de dollars de biens supplémentaires d’ici le 17 juin.

Dans l’intervalle, façon carotte et bâton, l’administration américaine a confirmé la poursuite des discussions avec la Chine, avec en point d’orgue, une rencontre entre Donald Trump et Xi Jinping en marge du prochain G20 au Japon, les 28 et 29 juin, dont le président américain espère qu’elle sera « très fructueuse ».

Mais Pékin, qui a déjà répliqué à ces attaques en annonçant des surtaxes sur 60 milliards de dollars de produits américains supplémentaires, n’a pas baissé le ton depuis.

Arrestation de Canadiens

A l’annonce des mesures impactant Huawei, le ministère des Affaires étrangères chinois a assuré que « l’impact des pressions commerciales sur l’économie chinoise est totalement gérable » et que la Chine ne ferait « aucune concession » sur les trois principes d’un accord commercial qu’elle a mentionnés au lendemain des nouvelles barrières tarifaires US : l’exigence pour les Etats-Unis de supprimer toutes leurs surtaxes à son encontre, des promesses d’achats de biens américains « en ligne avec la demande réelle », et un texte « équilibré » qui puisse « respecter la dignité des deux nations ».

Selon une information de l’AFP, la Chine vient par ailleurs de placer formellement en état d’arrestation les deux citoyens canadiens détenus depuis décembre dernier, peu de temps après l’arrestation à Ottawa de la directrice financière de Huawei, pour des motifs de sécurité nationale.

Bouygues portée par ses résultats trimestriels

Dans ce contexte de tensions internationales, la plupart des composants du CAC 40 ont vu rouge tout au long de la matinée. Le secteur automobile, porté hier par le report des surtaxes américaines, a vu son soufflet retomber : Valeo, Michelin, Peugeot comptent parmi les plus fortes baisses du CAC, suivis de près par le spécialiste des semi-conducteurs STMicroelectronics.

Parmi la dizaine de valeurs dans le vert en cette fin de matinée, Bouygues progresse de +0,55 % vers 11H30, portée par la publication des résultats de son premier trimestre 2019. Le conglomérat a confirmé ses perspectives pour 2019, malgré des pertes importantes pour Colas, liées à des effets de saisonnalité.

Le groupe a enregistré 59 millions d’euros de pertes nettes sur le trimestre contre un profit net de 14 millions à la même période en 2018. Mais sa perte opérationnelle courante à 58 millions d’euros, est réduite par rapport à l’année précédente où elle s’élevait à 94 millions d’euros. Le CA du groupe a crû de 16 %, à 7,93 milliards d’euros, et de 8 % à périmètre constant, battant le consensus Reuters qui tablait sur 7,07 milliards d’euros de CA, une perte opérationnelle courante de 89 millions d’euros et une perte nette de 39 millions d’euros.


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

Saisissez vos prochaines opportunités

Tradez sur les indices boursiers du monde entier dès aujourd'hui

  • Négociez à la hausse comme à la baisse
  • Négociez le FTSE 100 pour un point de spread, 1,2 point pour l’Allemagne 30 et 0,4 pour l’US 500
  • Des cotations 24h/24 exclusives

Vous voyez des opportunités à saisir sur les indices ?

Entraînez-vous sans risque sur votre compte démo et découvrez si vous êtes sur la bonne voie.

  • Connectez-vous à votre compte démo
  • Prenez position
  • Découvrez si votre intuition est bonne

Vous voyez des opportunités à saisir sur les indices ?

Ne manquez pas votre chance et créez un compte réel pour les saisir.

  • Négociez le FTSE 100 à partir d’un point de spread, 1,2 point pour l’Allemagne 30 et 0,4 pour l’US 500
  • Tradez à tout moment davantage d’indices que tout autre fournisseur
  • Analysez et placez vos ordres de manière transparente sur des graphiques clairs et rapides

Vous voyez des opportunités à saisir sur les indices ?

Ne manquez pas votre chance. Connectez-vous pour prendre position.

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
liveprices.javascriptrequired


Voir plus de valeurs forex en temps réel

liveprices.javascriptrequired
liveprices.javascriptrequired

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site et sont uniquement fournis à titre indicatif. Tous les cours des actions sont différés d'au moins 15 minutes.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.