Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations. Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations.

CAC 40 : la bourse de Paris guette l’audition de Jerome Powell

L’indice star de la bourse de Paris ouvre ce matin sans tendance après une clôture en léger décrochage hier, à 5572,10 points, à -0,31%.

De part et d’autre de l’Atlantique, les places boursières sont pendues à l’audition du président de la Réserve fédérale américaine au Congrès cet après-midi. Celle-ci est très attendue car des vents contraires ont récemment soufflé sur la politique monétaire que devrait mener la Fed d’ici à la fin de l’année.

Après avoir ouvert la porte à une baisse des taux d’intérêt directeurs lors de sa précédente réunion de politique monétaire, Jérome Powell a ensuite tenu des propos interprétés comme moins accommodants par les observateurs, réaffirmant entre autres son indépendance vis-à-vis de l’administration Trump et soulignant la solidité de l’économie américaine malgré un essoufflement de la croissance de l’inflation.

Et pour cause : vendredi 5 juillet, la publication de bonnes statistiques de l’emploi aux Etats-Unis a pressurisé les indices boursiers, les investisseurs démontrant à nouveau leur appétence court-termiste pour un scénario de baisse des taux plutôt que pour la solidité des indicateurs économiques.

En effet, à New York comme à Paris, les bourses ont décroché après les NFP, qui ont réduit la probabilité d’une baisse des taux de 50 points de base de la Fed lors de sa prochaine réunion du 31 juillet.

Négociations commerciales Chine-US : une prochaine rencontre entre hauts responsables ?

Sur le front des négociations commerciales entre la Chine et les Etats-Unis, qui ont officiellement repris depuis le dernier sommet du G20, aucune information concrète n’a filtré sur les avancées actuelles des discussions. Larry Kudlow, conseiller économique de la Maison Blanche, a simplement indiqué que les principaux représentants de ces pourparlers ont eu une conversation téléphonique « constructive » mardi, et que la possibilité d’une rencontre a été mentionnée.

Mais en parallèle, le secrétaire américain au Commerce a confirmé que Huawei figurait toujours sur la blacklist de son administration, précisant toutefois que des licences seront accordées à des fournisseurs du groupe chinois dans la mesure où aucune menace envers la sécurité nationale des Etats-Unis n’est identifiée.

L’acier, les composants électroniques et les banques au top

Cette nuit, la Chine a publié de nouvelles statistiques : l’inflation ressort à 2,7% en ligne avec le consensus, tandis que les prix à la production sont flat au mois de juin. Pour sa part, la production industrielle de la France enregistre au mois de mai une croissance de 2,1%, bien au-dessus des prévisions qui l’anticipait à 0,3%, et en progression par rapport à avril où elle avait progressé de 0,5%.

Dans ce contexte, les valeurs les plus exposées au conflit commercial entre la Chine et les Etats-Unis profitent encore ce matin des déclarations de Kudlow, et dans une moindre mesure de la production industrielle française : ArcelorMittal, STMicroelectronics et Michelin comptent parmi les cinq progressions les plus importantes de l’ouverture de séance, prenant rapidement entre 0,97% et 1,91%.

Autre secteur au beau fixe ce matin, les valeurs bancaires affichent leur optimisme en amont des déclarations du président de la Fed, qui devrait prendre la parole vers 16h devant la commission des Affaires financières de la Chambre des représentants américaine. Société Générale progresse de 1,53%, BNP Paribas de 1,37% et Crédit Agricole de 1,46%.

Sanofi en berne

Total profite de l’annonce d’une cession de 635 millions de dollars d’actifs non stratégiques au Royaume-Uni à Petrogas Neo, branche du conglomérat MB Holding. L’action prend 0,44%.

En revanche, Sanofi décroche de 0,81% à 76,86€, après que le laboratoire pharmaceutique a indiqué que la FDA avait accepté d’examiner sa demande de licence de produit biologique relative à l’isatuximab, un traitement contre le 2e cancer hématologique le plus répandu. Désigné comme médicament « orphelin » par les autorités sanitaires américaine et européenne, il est considéré comme « expérimental », et aucun organisme de réglementation n’a encore évalué ses profils de sécurité et d’efficacité, a prévenu Sanofi.

Legrand perd pour sa part 0,6%, impacté par la recommandation abaissée d’Exane BNP Paribas, de « surperfomance » à « neutre ».


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

Restez attentifs aux opportunités après les annonces du FOMC

Découvrez comment les réunions du FOMC impactent les marchés suite à celle des 15 et 16 septembre 2020.

  • Comment la prochaine réunion de la Fed peut impacter votre trading ?
  • Qu’a-t-il été décidé lors de la dernière réunion ?
  • De quelle manière les annonces du FOMC impactent le cours du dollar ?

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
liveprices.javascriptrequired


Voir plus de valeurs forex en temps réel

liveprices.javascriptrequired
liveprices.javascriptrequired

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site et sont uniquement fournis à titre indicatif. Tous les cours des actions sont différés d'au moins 15 minutes.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.