Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations. Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations.

Brexit : les bourses européennes attentistes en vue du vote de ce soir sur le « no deal »

La Chambres des communes a rejeté hier soir le nouvel accord de sortie de l’UE que Theresa May a négocié avec Bruxelles. Un vote décisif est programmé ce soir : les députés devront se prononcer sur le scénario d’un "no deal".

En amont de ce nouveau vote crucial pour l’avenir des relations entre le Royaume-Uni et l’Union européenne, les places de marché semblent d’humeur attentistes. En fin de matinée :

  • L’Euro Stoxx 50 gardait la tête hors de l’eau à +0,19 % ;
  • Le CAC 40 patientait sous la barre des 5300 points, évoluant à +0,27 %.
  • Côté allemand, le Dax, plus anxieux, était en légère baisse à -0,06 %, à 11 515,68 points ;
  • Enfin, à Londres, le Footsie suivait la même tendance à -0,07 % à 7146,75 points.

Mardi soir, Theresa May a essuyé une nouvelle défaite écrasante : la nouvelle mouture de l’accord de sortie négocié avec l’Union européenne, à qui elle avait arraché d’ultimes concessions sur le « backstop » irlandais, a été fortement rejetée par les députés du Parlement britannique.

Le « non » l’a emporté à 391 voix contre 242, à une marge moins importante que le précédent vote, mais suffisamment élevée pour remettre en question deux années de négociations du gouvernement conservateur avec l’Union européenne.

S’en tenant à ses annonces précédentes, la Première ministre a confirmé l’agenda de la semaine à l’issue du vote. L’accord de sortie étant rejeté, les députés sont invités à se prononcer ce soir s’ils souhaitent que le Royaume-Uni quitte l’Union européenne le 29 mars prochain sans accord. Le vote se déroulera à 20h.

Report du Brexit ?

Si la Chambre des communes se prononce contre le scénario d’un no-deal, ils devront à nouveau voter le lendemain, jeudi 14 mars, sur une proposition de report « limité » du Brexit.

Mais, même si le Parlement britannique rejette le no-deal ce soir, le scénario du report n’a pas non plus de quoi rassurer les observateurs, à moins de trois semaines du Brexit car il n’exclut pas in fine le risque d’un scénario d’une sortie sans accord : tout porte à croire que la Grande-Bretagne pourrait reculer pour mieux sauter, que ce soit en multipliant les tentatives de négociations avec Bruxelles et de ralliement des MPs britanniques ou en organisant la tenue de nouvelles élections générales.

Un risque de « no deal » jugé élevé par Bruxelles

A l’issue du vote hier soir, l’Union européenne a réagi fermement au rejet des parlementaires britanniques, considérant que ce résultat avait « significativement augmenté l’éventualité d’un « no deal » ou la possibilité de l’absence de Brexit », urgeant ses Etats-membres de se préparer à un tel scénario.

Hier soir sur Twitter, le négociateur européen Michel Barnier a indiqué que « l’Union européenne avait fait tout son possible pour parvenir à l’accord de sortie le plus acceptable qui soit (« over the line ») », et que la balle était désormais dans le camp de la Grande-Bretagne.

Il a répété en séance plénière au Parlement européen aujourd’hui que les négociations avec la Grande-Bretagne étaient terminées. « Si le Royaume-Uni veut toujours quitter l'UE de manière ordonnée, ce traité est le seul possible et le restera », a-t-il déclaré.

>>> Plus d’infos à venir tout au long de la journée


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

Avez-vous trouvé vos prochaines opportunités ?

Saisissez-les dès à présent.

Investissez en bourse sur plus de 17'000 valeurs depuis notre plateforme plusieurs fois récompensée avec des spreads compétitifs sur indices, actions, matières premières et plus encore.

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
liveprices.javascriptrequired


Voir plus de valeurs forex en temps réel

liveprices.javascriptrequired
liveprices.javascriptrequired

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site et sont uniquement fournis à titre indicatif. Tous les cours des actions sont différés d'au moins 15 minutes.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.