Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations. Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations.

CAC40 : les tops et les flops de la semaine

Le secteur des matières premières et les valeurs bancaires ont été bousculés cette semaine sur le CAC 40, en décrochage depuis mercredi. Sanofi et Danone font partie des rares actions à avoir survolé les dernières séances.

Le palmarès des valeurs en hausse

  • Sanofi +3,76 % (sur 5 séances)

Le cours de l’action Sanofi, qui a ouvert lundi à 74, 50 € a suivi une belle courbe ascendante tout au long de la semaine pour toucher un plus haut à 77,91 € vendredi matin, et fermer à 76,78 €. Le géant pharmaceutique a été porté par des annonces en Europe et aux Etats-Unis. Sur le Vieux Continent, l’Agence européenne des médicaments a donné un avis favorable à deux traitements de Sanofi.

L’un d’eux, le Dupixent, a par ailleurs été recommandé pour le traitement adjuvant d’entretien de l’asthme sévère chez l’adulte. Aux Etats-Unis, la FDA a annoncé l’examen prioritaire de ce même traitement pour sa commercialisation américaine.

Le groupe immobilier spécialisé dans les centres commerciaux a annoncé la cession de sa participation de 34 % dans le plus grand centre commercial de Finlande (« Jumbo » à Helsinki) au profit du fonds de pension Elo Mutual Pension Insurance. Le montant de la transaction, qui atteint 248,6 millions d’euros, participe à la volonté du groupe de se désendetter. A la fermeture, le cours du titre avait atteint 146,64 €. L’action avait été sanctionnée au mois de février après des prévisions de résultats 2019 en deçà des attentes.

Depuis le début de l’année, Danone se porte bien et le cours de son titre a progressé de plus de 11 % depuis le 1er janvier. Le groupe agroalimentaire français a publié des résultats rassurants le mois dernier, avec une croissance organique de près de 3 % en 2018, traduisant les performances de ses eaux, le redressement de ses produits laitiers et végétaux en Europe ainsi qu’en Amérique du Nord. Le cours se situait à 67,91 € à la fermeture vendredi.

Se montrant confiant dans ses perspectives pour l’année 2019, le président directeur général de L’Oréal, Jean-Paul Agon, a assuré à la presse aujourd’hui que son groupe n’avait « constaté aucun ralentissement en Chine ni au quatrième trimestre 2018, ni au mois de janvier ». La veille, le spécialiste français des cosmétiques a publié un chiffre d’affaires en hausse de 7,1 % à change et périmètre constants, grâce aux bons résultats de la zone Asie-Pacifique. Le titre a fermé à 229,1 €.

Les baisses les plus importantes de la semaine

Le secteur automobile a sévèrement pâti cette semaine d’un ensemble de variables. Le ralentissement généralisé de l’activité, et en particulier en Chine, les tensions commerciales entre les Etats-Unis et l’Union européenne et la menace du Brexit sont autant de complications qui ont pesé sur la confiance des investisseurs et les cours des équipementiers et constructeurs.

Ce vendredi, les propos de la commissaire européenne au Commerce Cecilia Malmstrom dans une interview accordée à Bloomberg ont enfoncé le clou : elle a indiqué que l’UE imposerait des droits de douanes sur les marchandises britanniques « dès le premier jour s’il y a un Brexit dur », et dont certains « seront très élevés ».

Le cours de l’action de Renault, qui a fermé à 57,19 € a également été impacté par Moody’s qui a abaissé la perspective associée à sa note de crédit de « positive » à « stable ». Pour leur part, les titres Valeo et PSA ont respectivement fermé à 26,17 € et 21,13 €.

Le géant mondial de la sidérurgie a décroché sévèrement cette semaine, pour finir la séance à 18,71 €, impacté par la baisse du cours de l’acier de plus de 16 % en une semaine. Hier, ArcelorMittal a par ailleurs annoncé une progression modérée de la demande d’acier en 2019. D’après les analystes de Reuters, la chute des cours de l’acier et la pression sur les marges ne se reflètent pas encore pleinement dans les comptes du groupe, confronté à une surproduction mondiale et au risque d’un ralentissement économique global.

Coup dur pour les deux banques françaises. Dans la nuit du 6 au 7 mars, ces deux établissements ont été confrontés à une panne informatique géante, qui a empêché leurs clients particuliers d’accéder à leurs comptes en ligne, et dans certains cas, de faire usage de leurs cartes de crédits. Chez BNP Paribas, cet incident se prolongeait jusqu’à aujourd’hui, rendant toujours impossible l’accès aux comptes bancaires de BNP Paribas et de Hello Bank. Le cours du titre Société Générale a fermé à 25,3 €, celui de BNP Paribas à 42,345 €.


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

Saisissez les opportunités sur actions

Positionnez-vous à la hausse ou à la baisse sur des milliers d’actions avec les CFD.

  • Bénéficiez d’une exposition totale sur les marchés en n’immobilisant qu’une petite partie de votre capital
  • Tradez avec des spreads à partir de 0,1 point seulement
  • Obtenez davantage de visibilité sur le carnet d'ordres avec un accès direct au prix du marché

Vous voyez des opportunités à saisir sur le marché des actions ?

Entraînez-vous sans risque sur votre compte démo et découvrez si vous êtes sur la bonne voie.

  • Connectez-vous à votre compte démo
  • Prenez position
  • Découvrez si votre intuition est bonne

Vous voyez des opportunités à saisir sur le marché des actions ?

Ne manquez pas votre chance et créez un compte réel pour les saisir.

  • Investissez sur une large gamme d’actions populaires
  • Analysez et placez vos ordres de manière transparente sur des graphiques clairs et rapides
  • Consultez et réagissez aux dernières actualités directement sur la plateforme

Vous voyez des opportunités à saisir sur le marché des actions ?

Ne manquez pas votre chance et créez un compte réel pour les saisir.

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
liveprices.javascriptrequired


Voir plus de valeurs forex en temps réel

liveprices.javascriptrequired
liveprices.javascriptrequired

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site et sont uniquement fournis à titre indicatif. Tous les cours des actions sont différés d'au moins 15 minutes.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.