Action Engie : Isabelle Kocher écartée, place au test des résultats financiers

L’ex-GDF, Engie, publiera demain ses résultats annuels après avoir fait couler beaucoup d’encre dans la presse ces dernières semaines.

Le départ lundi, de sa dirigeante Isabelle Kocher – remerciée avant le terme de son mandat moyennant un généreux cachet de 3,3 millions d’euros – est censé marquer le coup de la grande relance stratégique de l’énergéticien. Mais ce changement de gouvernance a aussi alimenté les rumeurs d’une potentielle cession des activités gazières historiques du groupe, notamment sa participation de 32% au capital de Suez.

Actionnaire majoritaire de l’ex société publique à hauteur de 24%, l’Etat français s’est défendu de préparer le terrain à un tel projet. Il y a quelques semaines, des sources internes à l’entreprise avaient aussi assuré aux Echos que l’option d’un démantèlement d’Engie n’était pas sur la table.

Un changement de gouvernance pour "accélérer" sa transformation

En se séparant de sa dirigeante, le conseil d’administration d’Engie a déclaré qu’il « engageait une nouvelle étape » de sa transformation, et décidait « d’approfondir la stratégie engagée », en « simplifiant son organisation, [clarifiant] ses options stratégiques, et en [confortant] son modèle de croissance dans le domaine des énergies renouvelables et des solutions clients. Il doit également répondre à deux enjeux essentiels que sont la place du nucléaire dans le mix énergétique de la Belgique et celle du gaz dans le mix énergétique français ».

En somme, donner un coup d’accélérateur et davantage d’efficacité au plan stratégique 2019-2021 que le groupe a présenté il y a quelques mois.

L’idée maîtresse de sa feuille de route est de se réorienter les services à haute valeur ajouté et les énergies renouvelables en clientèle BtoB, avec un enjeu de taille pour le marché français : passer sans encombre le cap de la fin des tarifs réglementés du gaz à en 2023.

En 2019, Engie devrait encore avoir perdu quelque 500 000 clients au tarif réglementé, même si le nombre de ses contrats est attendu en légère hausse sur l’année, avec 11,7 millions d’abonnés, grâce à la progression de son offre de fourniture de gaz aux prix « marché », mais aussi et surtout celle de ses contrats d’électricité, dont l’orientation « verte » et un démarchage commercial particulièrement agressif (le groupe a déjà été condamné deux fois en 2019 pour ses pratiques) ont porté leurs fruits.

L’énergéticien a réorganisé ses activités autour de quatre business lines (solutions clients, infrastructures, renouvelables, thermique) et va se concentrer sur une vingtaine de pays, notamment en Afrique et en Asie-du-Sud Est, au détriment d’une vingtaine d’autres dont il prévoit de se désengager.

Le groupe vise un résultat net courant de 9 % par an, porté par des réductions de coûts de 800 millions d’euros, assorties de 6 milliards d’euros de cessions d’actifs en poursuivant son désengagement dans le charbon. 11 à 12 milliards d’euros d’investissements sont prévus en parallèle dans les solutions clients, les énergies renouvelables et les réseaux.

Engie souhaite aussi réduire sa dette nette financière à 20 milliards d'euros à fin 2021 contre 21,1 milliards à fin 2018.

Objectifs 2019

Enfin, une nouvelle politique de dividende a été annoncée, avec un objectif de ratio de distribution porté à 75 % de son résultat net, attendu entre 2,5 et 2,7 milliards d’euros en 2019, pour un Ebitda entre 9,9 et 10,3 milliards d’euros.

Ces objectif 2019 ont été confirmés lors de la présentation des résultats du 3e trimestre. Ces derniers étaient ressortis en ligne avec le consensus mais Engie avait été sanctionné en bourse pour avoir revu à la baisse l’objectif de croissance de résultat opérationnel courant de la division solutions clients pour 2019 (attendu à +5% plutôt qu’à 5-10%) sur laquelle les observateurs portent de fortes attentes.

Consensus S&P Global Market Intelligence

Le consensus des analystes relevés par S&P Global Market Intelligence anticipe un résultat net de 2,586 milliards d’euros pour 2019, dans le bas de la fourchette cible d’Engie, avec un Ebitda de 10,012 milliards d’euros. Le dividende distribué par action est attendu à 0,78€ contre 0,75€ l’année dernière, et le PER à 14,9x.

Recommandations sur l’action Engie

Malgré la déconfiture des marchés actions cette semaine, qui a couté près de 6,5% de valorisation à Engie en cinq séances, le titre reste en progression de 8,12% depuis le début de l’année. Il évolue en hausse de 0,26% cet après-midi à 15,59€.

Mardi, Deutsche Bank a dégradé son conseil sur le titre, passé d’« achat » à « neutre », considérant que l’action avait enregistré une belle progression depuis le début de l’année et qu’elle se rapprochait de son objectif de cours.

Bernstein et AlphaValue avaient déjà dégradé leur notation, passée d’ « achat » à « accumuler », avec des objectifs de cours respectifs de 16,8€ et 19,1€.


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

Saisissez les opportunités de trading

Positionnez-vous à l'achat ou à la vente sur plus de 17 000 valeurs avec IG Bank.

Tradez depuis notre plateforme plusieurs fois récompensée, avec des spreads compétitifs sur les indices, les actions, les matières premières et plus encore.

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
Vente
Achat
Mise à jour
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-


Voir plus de valeurs forex en temps réel

Vente
Achat
Mise à jour
Variation
Vente
Achat
Mise à jour
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site et sont uniquement fournis à titre indicatif. Tous les cours des actions sont différés d'au moins 15 minutes.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.