GBP/CHF : entre Brexit et renforcement du Franc

GBP/CHF : entre Brexit et renforcement du Franc

GBP/CHF : entre Brexit et renforcement du Franc

Le spectre du Brexit exerce des pressions sur la livre sterling

Dans tout juste trois mois, le 23 juin 2016, les britanniques devront se prononcer sur le maintien de la Grande Bretagne au sein de l'Union européenne. Si les eurosceptiques du vieux continent gagnent du terrain, le sentiment d’insécurité concernant l'avenir du Royaume-Uni dans l'Union européenne est grandissant. La Banque d'Angleterre a confirmé hier que ce manque de visibilité met une énorme pression sur l'économie du pays. Elle justifie l'annonce du maintien des taux à 0,5% au lieu de leur relèvement, en déclarant que « … l'incertitude des résultats du référendum… pourrait retarder les décisions portant sur les dépenses et ralentir la croissance de la demande globale à court terme ». Par ailleurs, on peut s'interroger sur la forme que prendrait la sortie de la Grande-Bretagne et sur les conséquences qu'une telle décision pourrait avoir sur les afflux  de capitaux, lesquels ont, jusqu'à présent, permis d'équilibrer les déficits commerciaux et budgétaires. Si la Grande-Bretagne sortait de l'Union, les investisseurs continueraient-ils à investir à Londres dans les mêmes proportions ? On peut en douter.

Le CHF reste « nettement surévalué »

La semaine dernière, Mario Draghi a, une nouvelle fois, pris les marchés de court. Après une brève fluctuation de l'EUR/CHF, la paire est revenue au même niveau qu'avant l'annonce. Cela a suffi à la BNS qui, confirmant hier le plus bas historique des taux d'intérêt, a déclaré que le « Franc suisse reste considérablement surévalué » et qu'elle interviendrait, le cas échéant, pour affaiblir à nouveau la devise.

GBP/CHF – un pari judicieux ?

Quelle est la probabilité d'un Brexit ? Nous estimons qu'elle est plutôt faible. Les risques économiques générés par de longues négociations qui s'étaleraient sur plusieurs années verront probablement la raison l'emporter sur les émotions. Un indicateur s'est révélé fiable par le passé : les bookmakers britanniques. Contrairement aux conclusions tirées d'études récemment réalisées, ces derniers annoncent une majorité claire favorable au maintien de la Grande-Bretagne au sein de l'Union européenne. Il ne fait aucun doute que le Franc suisse devra être dévalué à moyen ou long terme. De plus en plus d'entreprises suisses annoncent des licenciements et des délocalisations dans des pays étrangers, qui constituent autant de risques d'affaiblissement du Franc.

Pour le moment, le GBP/CHF atteint un niveau extrêmement bas à 1.40. Si le Brexit est évité, nous pourrions rapidement remonter à 1.55. Si le Franc continue de se déprécier, ce niveau pourrait même être largement dépassé.

Jusqu'au référendum, de nouvelles fluctuations sévères ne sont par contre pas à exclure.

 

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.