L’EUR-CHF n’est pas la raison principale de la baisse de la balance commerciale Suisse

Tradez EURCHF
L’EUR-CHF n’est pas la raison principale de la baisse de la balance commerciale Suisse

La Balance Commerciale suisse a poursuivi sa baisse, le mois dernier (CHF 2.87 Mds vs CHF 3.7 Mds en juillet). Les importations et les exportations ont baissé (de respectivement -19.6% et de -8.3%) mais la Balance Commerciale est restée en territoire positif. La bonne nouvelle provient des importations qui ont chutées davantage que les exportations, en valeur nominale. Afin de mesurer l’impact de cette chute, nous pouvons observer que les industries chimiques et pharmaceutiques ont baissé de plus de 10% et la joaillerie de près de 15%.

Nous pensons que cette chute de la Balance Commerciale n’a que très peu de lien avec la récente évolution de l’EURCHF. En effet, en ce qui concerne le secteur de la joaillerie, l’impact provient de la baisse de la demande asiatique. Il y a une raison fondamentale pour chaque secteur. De manière étrange, le mois d’août a toujours été un mois positif pour cet indicateur économique mais cette année, il est sorti pour la première fois depuis longtemps, en négatif, principalement à cause des troubles chinois. Toutefois, nous devrons garder en tête que l’indicateur reste bien au-dessus de sa moyenne de long-terme. Le cours EUR/CHF va certainement jouer un rôle dans les mois à venir, mais n’en joue pas maintenant. L’évolution de la Balance Commerciale soutient ce trend dans la paire et cela devrait s’auto-entretenir.

Nous continuons de penser qu’un retour à un cours de 1.20 d’ici à l’année prochaine est possible et que l’on devrait continuer de voir de la volatilité entre-temps, dans la paire.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.