Chine : entre coronavirus et droits de douane, poursuite de l’espoir ou retour à la réalité ?

L’économie de la Chine, déjà impactée par des réformes structurelles et la guerre commerciale de Donald Trump, pourrait voir son activité ralentir fortement du fait du coronavirus qui se répand depuis le début de l’année.

La guerre commerciale de Donald Trump a ralenti les ambitions de la Chine dans son expansion mondiale mais cela ne devrait pas l’empêcher de devenir la première puissance mondiale dans les années à venir. En revanche les risques liés au coronavirus au sein du pays le plus peuplé au monde représente une menace bien plus importante que le président américain et pourrait accentuer le ralentissement de la Chine.

Guerre commerciale : quand Donald Trump rêvait de faire plier la Chine pour satisfaire son électorat

Après deux ans à user d’une communication tantôt positive, tantôt négative, le président américain a finalement obtenu la signature d’un accord « historique » avec la Chine, un accord de phase 1 dont les mesures et les objectifs restent toutefois difficilement atteignable, notamment sur la hausse des achats de produits US de la part de la Chine.

Bien que la population continue de croitre dans le pays, le ralentissement de la croissance de l’activité et la diversification des sources d’approvisionnement (accélérée par les droits de douane de Trump) pourraient rendre très difficile une augmentation des achats de produits américains par la Chine, notamment dans le secteur agricole ou industriel.

Le président des Etats-Unis a démarré la guerre commerciale alors que le ralentissement de la Chine était déjà annoncé et visible et prétendait pouvoir réduire le déficit commercial entre les deux nations. En réalité le niveau des échanges entre la Chine et les Etats-Unis témoigne de fondamentaux structurels qui sont en train d’être modifiés.

Chine : d’un berceau de la production mondiale à une consommation de masse

En effet, la Chine a pendant longtemps principalement produit pour les économies développées du monde entier mais l’enrichissement progressif qui en à découlé permet maintenant à la population de la Chine de consommer de plus en plus de produits d’importation. Par ailleurs le prix de la main d’œuvre a fortement progressé au sein de la seconde économie mondiale, ce qui a conduit les industriels à se tourner vers des pays avec un coût de la main d’œuvre plus faible.

La Chine restera bien sûr un pays producteur important, ne serait ce que pour sa population qui représente près de 19% de la population mondiale en 2020 mais deviendra de plus en plus un pays (et une population) consommateur qu’il va donc falloir attirer plutôt que combattre à coup de droits de douane.

Coronavirus : un risque plus court-terme mais plus néfaste

La menace actuelle se porte principalement sur le virus COVID-19 alors que près de 65 000 cas et 1400 décès ont été constatés jusqu’ici et le pic ne semble pas avoir été atteint malgré une communication rassurante de la part des pouvoirs chinois. En effet ceux-ci annonçaient récemment que le pic de l‘épidémie devrait être atteint mi-février mais selon toutes vraisemblances et selon de nombreuses autres sources, celui-ci pourrait être atteint à la fin du 1er trimestre voir au-delà.

Ce phénomène a conduit à une forte baisse des perspectives de croissance de la Chine pour le premier trimestre et pour l’année en cours, avec une croissance du PIB qui pourrait tomber à 4,5% pour les trois premiers mois de l’année et 5,5% sur l’année, alors que celle-ci atteignait 6% en 2019 malgré la guerre commerciale et la mise en place de nombreux droits de douane.

Analyse graphique du cours du FTSE Chine A50

Graphique du FTSE Chine A50 en données hebdomadaires

L’indice chinois FTSE Chine A50 est plus volatil que les indices américains et européennes depuis 2015 mais bloque toujours sur le seuil des 15 000 points depuis lors. Il a en effet conduit à une forte chute à plusieurs reprises en 2015, 2018 et fin 2019.

L’année 2020 pourrait ainsi ressembler à cela, après le dernier test des 15 000 points en décembre dernier qui a conduit à une accélération baissière jusqu’à la moyenne mobile 100 périodes, sur fond notamment de craintes liées au coronavirus.

Graphique du FTSE Chine A50 en données journalières

A plus cours terme, malgré la chute constatée en début d’année le cours de l’indice profite d’un rebond initié début février qui a permis de combler le gap baissier ouvert le 26 janvier dernier mais échoue depuis plusieurs séances sous le support oblique majeur du second semestre situé actuellement à 13 675 points.

Graphiquement, le maintien sous l’ancien support pourrait mener à un retour sur le retracement de Fibonacci de 38,2% (baisse de avril à mai 2019) à 13 064, voire du seuil des 13 000 points déjà testé en février. Une accélération sous ce niveau, sur fond de craintes plus importantes concernant les risques cités plus hauts pourrait conduire à un retour sur le plus bas niveau observé depuis mars 2019 situé non loin du seuil des 12 500 points sur l’indice FTSE Chine A50.


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

La guerre commerciale mondiale menée par Donald Trump

Tout ce que vous devez savoir concernant la confrontation entre Trump et la Chine.

  • Que s'est-il passé jusqu'à présent ?
  • Actions, pétrole et autres marchés à surveiller
  • Découvrez comment profiter de la volatilité

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
liveprices.javascriptrequired


Voir plus de valeurs forex en temps réel

liveprices.javascriptrequired
liveprices.javascriptrequired

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site et sont uniquement fournis à titre indicatif. Tous les cours des actions sont différés d'au moins 15 minutes.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.