GBP USD : un peu d’air pour la livre après les bons chiffres de l’économie britannique

En décrochage depuis plusieurs mois, la livre sterling est redescendue cette semaine à son plus bas annuel. La monnaie britannique continue d’être fragilisée face à l’euro et au dollar alors que la perspective d’un Brexit sans accord plane toujours. Ce matin, le cours de la livre a cependant repris son souffle.

Se situant à 1,24856$, en légère progression par rapport à la clôture de la veille, la paire GBP/USD est sans doute portée par la combinaison d'un léger retrait du billet vert en amont de la prise de parole du président de la Fed devant le congrès américain cet après-midi, et d'un lot de bonnes statistiques économiques pour le Royaume-Uni.

Cours du CFD de la paire GBP/USD en données journalières (juin-juillet)

Des statistiques économiques au beau fixe

Londres a en effet enregistré un redressement de sa balance commerciale au mois de mai à -11,52 milliards de livres sterling, ainsi qu’une variation de PIB mensuel trois mois à trois mois supérieure aux attentes, à 0,3%.

Les chiffres de la production du secteur de la construction sont également au vert (+0,6% en mensuel, +1,7% en annuel). Ceux de la production industrielle et manufacturière sont aussi en croissance, après s’être contractés au mois d’avril, bien qu’ils ressortent toutefois sous les anticipations.

Pour autant la pression demeure sur la paire GBP USD alors que la Chambre des communes a voté de peu une mesure visant à empêcher le futur Premier ministre de faire sortir son pays de l’Union européenne sans accord. La faiblesse de la majorité avec laquelle celle-ci a été votée ouvre la porte à une nouvelle crise politique britannique alors que le prochain locataire du 10 Downing Street aura pour épineuse mission de mener le Brexit à son terme, là où Theresa May a échoué par trois fois devant le Parlement.

Grand favori de sa succession, Boris Johnson, souhaite renégocier en profondeur les termes de cet accord – et pourrait se heurter à une fin de non-recevoir à Bruxelles – et entend passer outre un vote au Parlement afin de sortir le Royaume-Uni, avec ou sans accord.

L’ambassadeur britannique dans le collimateur de Trump

Sur le front des relations diplomatiques avec les Etats-Unis, une récente altercation est venue en outre pimenter la campagne du futur chef du gouvernement britannique. Les deux candidats en lice ont réagi hier chacun à leur façon à une attaque de Trump à l’égard de Kim Darroch, l’actuel ambassadeur britannique en place à Washington (le président des Etats-Unis l’a qualifié de « farfelu », de « très stupide » et d’« imbécile pompeux ») après la fuite d’un câble diplomatique, dans lequel le premier a lui-même qualifié le locataire de la Maison Blanche d’ « inepte », d’« incompétent », et son administration de « singulièrement dysfonctionnelle ».

S’exprimant à l’occasion d’un débat télévisé sur ce flot de déclarations courtoises, Boris Johnson et Jeremy Hunt gèreront a priori différemment l’affaire s’ils sont investis à Downing Street. Le premier, et grand favori de la course, a concédé que les déclarations de Donald Trump à l’endroit de Kim Darroch étaient maladroites mais qu’il serait « présomptueux » de conserver l’ambassadeur à son poste. « Moi, et moi seul décidera des postes politiquement les plus sensibles, comme celui d’ambassadeur auprès des Etats-Unis ».

Un hacking à la source de la fuite du câble ?

Pour sa part, Jeremy Hunt a indiqué qu’il conserverait Darroch à son poste jusqu’à sa retraite, objectant à Donald Trump sur Twitter que « des alliés devaient se traiter avec respect, comme l’a toujours fait Theresa May avec vous », après que ce dernier ait critiqué la Première ministre britannique pour sa mauvaise gestion du Brexit.

A l’occasion d’une interview, Hunt a précisé « qu’il était très important d’avoir une relationn forte avec notre allié le plus important. Il est [les Etats-Unis], a été, et sera dans un avenir lointain et prévisible, notre ami et partenaire politique et militaire numéro 1 ».

La fuite du mémo diplomatique fait l’objet d’une enquête des services de Londres : l’hypothèse d’un hacking émanant d’un « gouvernement hostile » est sur la table.


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
liveprices.javascriptrequired


Voir plus de valeurs forex en temps réel

liveprices.javascriptrequired
liveprices.javascriptrequired

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site et sont uniquement fournis à titre indicatif. Tous les cours des actions sont différés d'au moins 15 minutes.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.