Action Tesla : les analystes de Wall Street divisés sur le titre

  • L’action Tesla Motors Inc (Toutes sessions), l’un des titres les plus volatils de la bourse de New York, est repartie à la hausse depuis la fin de la semaine dernière.
  • Portée par de bons résultats trimestriels, la pépite d’Elon Musk est passée de 454$ jeudi à 545$ hier soir.
  • La solidité de son business au début de l’année a séduit une partie des analystes de Wall Street, dont Jefferies. Mais les avis sur les prochains mois de Tesla sont très partagés.

En fin de semaine dernière, la société californienne Tesla, référence incontournable du marché du véhicule électrique, a publié le meilleur trimestre de son histoire. Sur la période janvier-mars, le groupe a produit 102 672 véhicules, en a livré 88 400 (+40% par rapport à la même période en 2019) dont 76 260 Model 3, des résultats légèrement supérieurs au consensus de Wall Street.

La singularité de Tesla, garante d’un bel avenir pour Jefferies

Des chiffres qui prennent en compte la fermeture de sa « gigafactory » de Fremont en Californie, celle de son usine de New York depuis le 23 mars, et un reste de la production nationale qui fonctionne depuis au ralenti. Malgré les mesures de confinement chinoises, qui l’ont contrainte à fermer deux semaines, l’usine de Shanghai est tout de même parvenue à atteindre des records de production. Enfin, le constructeur a lancé en avance sur son planning la livraison de ses Model Y.

Un bon bilan trimestriel que Wall Street n’a pas manqué de saluer : l’action Tesla s’est appréciée de 5,6% vendredi. La hausse s’est poursuivie avec +7,5% lundi, et même de 5,6% hier sur un indice Nasdaq en léger retrait, en partie grâce à Jefferies.

La banque américaine a relevé lundi sa recommandation sur Tesla de « neutre » à « acheter » tout en abaissant son objectif cible de 800$ à 650$.

Pour l’analyste Philippe Houchois, la singularité de la société sur le marché de l’automobile est la gageure d’un bel avenir. Seul « constructeur dorigine du secteur sans héritage [industriel traditionnel], engagé dans un jeu de synthèse positif sur le marché de l’électrique », Tesla a « presque doublé sa couverture du marché avec le modèle Y et mène la transformation technologique de lindustrie », observe l’analyste, qui estime qu’au cours actuel du titre (à 480$ vendredi soir), il est temps d’acheter, anticipant un rebond de 35% de sa capitalisation boursière dans les prochains mois.

Doutes sur les marges

Mais l’optimisme de Jefferies n’est pas partagé par tout le monde à Wall Street. Chez Needham Bank (un établissement financier de Boston), les performances trimestrielles de Tesla n’impressionnent pas : « Malgré ces chiffres solides, nous restons prudents sur les livraisons de Tesla pour le reste de lannée 2020, alors que la demande automobile sest largement effondrée en Amérique du Nord et en Europe en raison de limpact du Covid-19 », considère la banque, citée par Yahoo Finances.

A plus long terme, Needham anticipe toujours une pression sur les marges « en raison des ventes déclinantes des modèles S & X, un « mix » plus faible avec les Model 3, et une pression concurrentielle accrue [de l’équipementier] OEMS qui prévoient de lancer leur véhicule électrique dans les prochaines années. »

Bill Baruch, président de Blue Line Capital, est pour sa part acheteur, considérant que l’action pourrait s’apprécier jusqu’à 600 dollars, rapporte CNBC. Mais au-delà de ce niveau, il conseille de s’abstenir, estimant que les résistances seront difficiles à franchir (retracements de Fibonacci 38,2% et 50%, MM50 jours).

Pour sa part, Gina Sanchez, PDG de Chantico Global, juge l’action Tesla surévaluée, et surtout beaucoup trop volatil (passée de 178$ début juin à 917$ en février) - même si elle salue les qualités d’adaptabilité et la solidité commerciale du constructeur.

Un consensus « neutre » sur l’action Tesla

Au global, Wall Street n’est pas convaincu que l’action Tesla vaut le risque à son cours actuel. Selon un consensus établi par TipRanks basé sur l’opinion de 28 analystes ces trois derniers mois, 5 sont à l’achat, 13 à conserver et 10 à vendre. Le prix moyen de l’action Tesla sur 12 mois est à 498,65$, légèrement sous son cours de clôture mardi à 545$.

Celui de S&P Global Market Intelligence est dans la même veine : parmi les 35 stratèges du panel, 14 sont à « conserver », 6 à « alléger » et 5 à « vendre ». Seuls 5 d’entre eux sont acheteurs. L’objectif de cours moyen est à 491$.

L’impact du coronavirus sur le business de Tesla est en effet plus à même de se faire ressentir sur son prochain trimestre : le groupe ne prévoit pas de redémarrage de ses usines de Californie et de New York avant le 4 mai. Il vient d’annoncer à ses employés américains une réduction de salaires allant de 10% à 30% selon le grade occupé qui courra jusqu’au mois de juin. Des réductions comparables seront appliquées à l’international, rapporte aujourd’hui Reuters, tandis qu’une partie d’entre eux sera par ailleurs placée en congés sans solde.

Ces informations ne semblent pas avoir complètement entamé l’appétit des investisseurs : après avoir terminé en progression de 5,6% mardi, le titre affiche une hausse d’1,7% dans les échanges pré-market mercredi.

Comment acheter et vendre des actions Tesla avec IG ?


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

Saisissez les opportunités sur actions

Positionnez-vous à la hausse ou à la baisse sur des milliers d’actions avec les CFD.

  • Bénéficiez d’une exposition totale sur les marchés en n’immobilisant qu’une petite partie de votre capital
  • Tradez avec des spreads à partir de 0,1 point seulement
  • Obtenez davantage de visibilité sur le carnet d'ordres avec un accès direct au prix du marché

Vous voyez des opportunités à saisir sur le marché des actions ?

Entraînez-vous sans risque sur votre compte démo et découvrez si vous êtes sur la bonne voie.

  • Connectez-vous à votre compte démo
  • Prenez position
  • Découvrez si votre intuition est bonne

Vous voyez des opportunités à saisir sur le marché des actions ?

Ne manquez pas votre chance et créez un compte réel pour les saisir.

  • Investissez sur une large gamme d’actions populaires
  • Analysez et placez vos ordres de manière transparente sur des graphiques clairs et rapides
  • Consultez et réagissez aux dernières actualités directement sur la plateforme

Vous voyez des opportunités à saisir sur le marché des actions ?

Ne manquez pas votre chance et créez un compte réel pour les saisir.

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
liveprices.javascriptrequired


Voir plus de valeurs forex en temps réel

liveprices.javascriptrequired
liveprices.javascriptrequired

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site et sont uniquement fournis à titre indicatif. Tous les cours des actions sont différés d'au moins 15 minutes.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.