Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations. Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations.

Comment tirer parti des mouvements baissiers et de la chute des cours

Lorsque les cours commencent à baisser, certains investisseurs paniquent. Il existe de nombreuse façons de tirer parti des marchés baissiers. Il n’est pas judicieux de clôturer ses positions sous le seul effet de peur.

Qu'est-ce qu'un marché baissier ?

Un marché baissier, appelé aussi marché bear (de l’anglaise bear market), décrit généralement un marché dont le cours connait une trajectoire baissière soutenue. Plus précisément, il s'agit d'un marché qui a chuté de 20% ou plus par rapport à un niveau précédent, et dont la baisse s’inscrit dans le temps (généralement deux mois ou plus). Cela se produit lorsque le nombre de vendeurs l'emporte sur le nombre d'acheteurs, ce qui se traduit par un sentiment de marché pessimiste.

Le terme est généralement utilisé pour qualifier un marché global ou à un indice, mais on peut également dire des actions ou des matières premières dont les cours chutent qu’elle sont des marchés baissiers.

Quels sont les autres types de marchés baissiers ?

Pour éviter la confusion entre un marché baissier et d’autres mouvements de baisse des cours, nous avons analysé quatre types de marchés en baisse et la façon dont ils diffèrent d’un marché dit « baissier ».
Les voici :

  1. Les pullbacks ou retracements. Il s'agit de l’inversion temporaire du mouvement du cours d'une action. Dans le cadre d’une tendance à la baisse, cela se produit lorsque le cours des actions chute après une tendance récente à la hausse. Le terme « retracement », utilisé seul, ne fournit pas réellement d’informations précises, car les prix fluctuent sans arrêt. Il est donc important d'utiliser des indicateurs techniques afin de déterminer s'il s'agit d'un revirement ou du début d’une formation.
  2. Les retournements. Un retournement est une inversion de l’évolution des cours d’un actif, dans notre contexte, lorsqu’une tendance haussières laisse place à une tendance baissière. Contrairement à un retracement, il s'agit d'une période de baisse davantage soutenue. Il est important de faire attention aux figures de chandeliers inversés, tels que doubles ou triples creux.
  3. Les corrections de marchés. Il s'agit d'une baisse de 10 % du prix d'une action ou d'un indice par rapport à un plus haut de 52 semaines. On parle de correction, car il s’agit généralement un mouvement de cours d’une action qui vient reflêter la valeur réelle d'une société après une période de spéculation intense qui l'a conduit à être surévaluée.
  4. Les récessions. Une récession est repli de l’économie qui intervient sur une période de six mois ou plus. Si l'économie est en déclin, les valeurs mobilières en souffriront aussi à mesure que les bénéfices des entreprises en seront affectés.

Un autre terme que traders intéressés par les mouvements de baisse doivent connaître est celui de « creux ». Le creux d’un marché est le prix le plus bas auquel un titre a été échangé sur une période donnée, qu'il s'agisse d'un jour, d'un mois ou d'une année. Il est généralement considéré comme une phase intéressante parce qu'il peut être un bon point d'entrée pour les acheteurs, ou bien un point de référence pour les niveaux de support.

Comment gérer vos investissement existant en cas de baisse des marchés

Au commencement d'un krach, d'un marché baissier ou même d'un ralentissement plus temporaire, il est important de ne pas se laisser aller à la panique globale. Bien que ces mouvements de prix à la baisse aient des impacts négatifs sur les portefeuilles, les risques qu’ils induisent pour vous dépendent complétement de vos objectifs de trading en tant que trader ou investisseurs.

Pour les investisseurs, il n’y a pas lieu de craindre un ralentissement du marché puisque les objectifs sont basés sur une évolution à long terme. Les marchés baissiers ont tendance à connaître des phase beaucoup plus courtes que les marchés haussiers, ce qui explique pourquoi, de manière générale, le marché boursier voit ses prix augmenter. Par exemple, le FTSE 100 pourrait chuter de près de 4000 points et toujours se situer à un niveau plus élevé qu'il y a 20 ans, malgré deux marchés baissiers entre les deux. Cependant, comme nous allons le voir dans le développement qui suit, les risques impliqués par les investissement sur les baisses de marché dépendront complètement de la méthode que vous utilisez pour investir sur ceux-ci.

Certains investisseurs, qui veulent atténuer l'impact de ces baisses de marché à court terme, peuvent choisir de couvrir leur portefeuille d'actions. Mais cette stratégie dépend de l'appétence pour le risque et du capital disponible, car elle implique l'ouverture de nombreuses positions.

Pour les traders, les ralentissements et marchés baissiers offrent de grandes opportunités de gains car les produits dérivés leurs permettent de spéculer à la hausse comme à la baisse. En utilisant ce type de produits, vous pouvez ouvrir une position sur des valeurs sans jamais détenir l'actif sous-jacent.

Voulez-vous en savoir plus ? Découvrez nos solutions d’investissement.

Investissement sur les marchés baissiers : comment réaliser des gains lorsque les prix chutent

Les investisseurs et les traders peuvent profiter des marchés baissiers de diverses manières, ou à tout le moins protéger leurs avoirs existants contre des pertes inutiles.
Voici des exemples :

  1. Vente à découvert
  2. Négocier les ETF shorts
  3. Négocier des valeurs refuges
  4. Trader le forex
  5. Être long sur des actions défensives
  6. Choisir des actions avec un haut rendement des dividendes
  7. Trader les options
  8. Acheter les creux

La vente à découvert

La vente à découvert est sans doute la méthode la plus connue afin de tirer parti de la baisse des cours la vente à court terme. Il existe plusieurs façons de vendre à découvert, selon le marché sur lequel vous souhaitez négocier et le produit financier que vous voulez utiliser.

Vente à découvert traditionnelle

La méthode traditionnelle consiste à emprunter l'action (ou un autre actif) auprès de votre courtier et à la vendre au prix actuel du marché . Si le marché connaît une période de baisse soutenue, vous pourrez alors racheter les actions à moindre coût à une date ultérieure. Vous retourneriez alors les actions au prêteur et la différence de prix constituera votre gain.

À l’inverse, si le cours de l’actif commence à augmenter , ce qui signifie que le ralentissement n’était qu’un retracement, vous devrez racheter les actions à un prix plus élevé et réaliseriez une perte. Il important de souligner que lorsque vous vendez à découvert, il y a le potentiel de pertes illimitées parce qu'en théorie, il n'y a pas de plafond sur le montant qu'un marché peut augmenter.

Découvrez comment vendre à découvert

La vente à découvert via des produits dérivés

La vente à découvert est une fonction clé du trading sur produits dérivés . Ces produits derniers permettent de spéculer leurs cotations sont dérivées du cours de l’actif sous-jacent. Les traders peuvent ainsi ouvrir des positions sur les marchés sans jamais avoir à détenir l’actif sous-jacent.

Avec les CFD vous pouvez vous pouvez être long ou court et ainsi tirer parti de la hausse comme de la baisse des marchés. Lorsque vous négocier les CFD, vous achetez un contrat pour échanger la différence entre le cours d'ouverture et le cours de clôture d'un actif, dans ce cas d’une action. Vous ouvrirez une position pour ‘vendre’ un CFD. Souhaitez-vous vous entraîner à la vente à découvert ? Ouvrez un compte démo IG Bank pour trader dans un environnement sans risque. Bien que nous ayons juq’à présent principalement évoqué les baisses de court dans le cadre des marchés boursiers, il est possible de vendre à découvert de nombreux autres marchés, y compris ceux des devises et des crypto-monnaies.

Négocier les ETF courts

Les ETF shorts, ou ETF inversés, permettent de réaliser des gains lorsque le marché sous-jacent est en baisse. Ils sont composés d'une variété de produits dérivés, principalement des contrats à terme.

Le fonctionnement est similaire à celui de la vente à découvert d’une action, sauf qu'au lieu d'emprunter un actif pour le vendre, vous vous positionnez à l’achat. Ainsi, les ETF inversés permettent aux investisseurs de tirer d’un marché en baisse, sans avoir à vendre à découvert.

Par exemple, si vous vous anticipez une baisse du FTSE, vous pourriez investir dans un ETF FTSE 100 court. Si l’indice anglais de référence diminue, l'ETF short augmentera.

Les ETF inversés ne sont souvent pas considérés des supports pour l’investissement à long terme, car les produits dérivés sur lesquels ils sont basés sont achetés et vendus quotidiennement par le gestionnaire du fonds, ce qui signifie qu’il n’y a aucune garantie de performances. Néanmoins, ils sont couramment utilisés par les investisseurs pour couvrir leur portefeuille d'actions contre les baisses de prix à court terme.

Les ETF à court terme sont considérés comme une alternative moins risquée à la vente à découvert traditionnelle, car la perte maximale correspond au montant investi dans l'ETF.

Pour les traders, spéculer sur des ETF shorts demeure une méthode viable pour profiter des ralentissements du marché, tout comme les investisseurs, ils font le choix d’ouverir des positions à l’achat. Cependant, les traders peuvent également ouvrir une position courte sur un ETF « standard ». Les approches sont donc différentes.

En savoir plus sur le trading sur ETF

Négocier les valeurs refuges

Une valeur refuge est un instrument financier qui conserve généralement sa valeur – ou même augmente sa valeur – alors que la situation générale des marchés est en baisse. Ces actifs sont ainsi négativement corrélés avec l'économie et sont souvent utilisés par les investisseurs et les traders en période de crise, d’où leur appellation de valeurs « refuges ».

En théorie, vous pouvez ouvrir une position longue sur une valeur refuge, afin de vous préparer aux baisses des marchés. Cette stratégie est considérée comme une alternative à la clôture de positions ou à l’ouverture de positions shorts, car cela vous permet de couvrir vos positions existantes.

Parmi les exemples courants de valeurs refuges, on peut citer l'or, les obligations d'État, le dollar américain, le yen japonais et le franc suisse. Cependant, il est important pour les investisseurs comme pour les traders de se rappeler que juste parce qu'un actif est traditionnellement considéré comme un refuge sûr, ne garantit pas qu'il se comporte comme tel dans chaque ralentissement du marché.

Si nous prenons l’exemple de l’or, pour investir dans la valeur refuge, vous chercherez à acheter le métal précieux physique à des fins de réserve de valeur. Cependant, si vous ne cherchiez qu’à spéculer sur la valeur des refuges, vous pourriez utiliser des produits dérivés pour que vous n’ayez pas besoin de prendre livraison de l’actif lui-même.

Apprenez-en plus sur le trading de valeurs refuges

Négocier les devises

Certaines devises sont couramment utilisées comme valeurs refuges en période de recule des marchés. Cependant, il ne s’agit là que d’une façon d'utiliser le marché du forex pour couvrir ses positions parmi d’autres.

Une monnaie nationale est dépendante de la santé de l'économie nationale, ce qui signifie que tout déclin perçu de l'économie dans son ensemble impactera le cours de la monnaie. Si une économie est considérée comme plus faible en comparaison à d’autres économies, sa monnaie se dépréciera par rapport aux autres devises mondiales. Par exemple, au cours des négociations sur le Brexit, l'agitation politique et l'instabilité ont eu une incidence sur l’attractivité des investissements au Royaume-Uni. Ainsi, on a pu constater une volatilité sur l'ensemble du FTSE 100 et de la livre sterling britannique.

Les traders peuvent prendre position sur une économie en déclin en choisissant d’être court sur une devise. Lorsque vous négocier le forex, vous achetez une monnaie et en vendez une autre. Par exemple, vous vendez le GBP/USD si vous pensez que la valeur de la livre chutera par rapport à celle du dollar américain.

En savoir plus sur ce qu'est forex et comment il fonctionne

En période de ralentissement des marché, de nombreux acteurs chercheront à comprendre la relation entre les taux de change et les cours des actions afin de préparer leur position à la volatilité et de profiter de toute baisse des prix. Cependant, cette relation n’est pas nécessairement claire, ce qui rend l’analyse approfondie essentielle pour le trader avant d'ouvrir une position.

Être long sur des actions défensives

Les investisseurs chercheront souvent à diversifier leur portefeuille en incluant des actions dites « défensives ». Ce sont les parts des entreprises proposant des produits de consommation de base, de sorte qu’ils sont nécessaires indépendamment de l'état de l'économie. Il peut s'agir de producteurs d'aliments et de boissons et de sociétés de services publics.

Lorsqu’une économie se porte bien, les investissement tendant à s’intéresser davantage aux actions « cycliques », qui sont les sociétés qui produisent des articles non essentiels. Alors que lorsqu'une économie connaît une période de déclin, les intérêts se portent sur les entreprises qui produisent des biens essentiels aux consommateurs.

Découvrez les secteurs privilégiés pour investir dans les actions défensives

Tout comme pour les valeurs refuges, les investisseurs ont tendance se tourner vers des actions défensives lorsqu’un sentiment baissier émerge. Les traders peuvent également surveiller les actions défensives, comme un moyen d'identifier quand le marché subit un changement de sentiment, en les utilisant ainsi comme indicateur de la santé du marché boursier dans sa globalité.

Choisir des actions à fort rendement de dividendes.

Alors que la tendance est à l’investissement sur les actions de croissance (« growth stocks » en anglais) qui est presque devenu la nouvelle norme, il convient de souligner que celles-ci sont les premières à souffrir lorsque les marchés baissent. Cela s’explique par le fait que leur cotation n’est pas étayée par des fondamentaux, elles sont donc surévaluées, et peuvent connaître une chute de leur cours d’autant plus importante.

La chasse aux actions à haut rendement peut être un excellent moyen de trouver de la valeur sur un marché en déclin. Bien que le cours des actions d'une entreprise puisse être impacté, cela ne signifie pas nécessairement que les fondamentaux de l'entreprise sont dénués de sens. Si l’entreprise continue à produire un bilan solide, elle pourra quand même verser des dividendes.

Vous pouvez utiliser des outils en ligne tels que le market screener d’IG pour trouver des sociétés à haut rendement en dividendes. Une fois que vous avez identifié une action dégageant de forts dividendes vous pouvez soit acquérir les actions via votre Compte titres soit vous positionner à la hausse comme à la baisse sur son cours en ouvrant un compte réel IG Bank.

Les options

Les options vous donnent le droit, mais non l'obligation, d'acheter ou de vendre un actif sous-jacent à un prix spécifique et à une date donnée. Les options sont couramment utilisées pour spéculer, mais elles sont également utilisées par les investisseurs afin de se prémunir contre la chute du cours des actions.

Il existe une variété de stratégies de négociation sur options qui peuvent être utilisées, en voici deux :

  1. Acheter des options put
  2. La vente d’options d’achat couvertes

Acheter des options de put

Vous achetez une option put, de vente (« put option » en anglais), sur une action si vous pensez que la valeur d’une entreprise va diminuer. L'achat d'une option de vente vous donne le droit de vendre des actions au prix d'exercice. Par conséquent, si le prix sous-jacent du marché tombe en dessous du prix d'exercice, vous pouvez exercer votre option et vendre les actions à un prix plus élevé.

Par exemple, supposons que les actions de la société XYZ se négocient actuellement à 35 £, mais vous pensez que leur valeur va diminuer. Vous achetez une option de vente à un prix de levée de 30 £ avec une échéance d’1 mois. Si, à la date d’expiration, le cours de l’action est de 25 £, vous pourriez exercer votre option de vente et vendre les actions au prix plus élevé de 30 £.

La valeur d'une option de vente augmente donc à mesure que le marché sous-jacent diminuera. Inversement, sa valeur diminue si le prix de marché sous-jacent se rapproche du prix d'exercice.

L'achat d'une option de vente peut être considéré comme moins risqué que la vente à découvert d’actions. En effet, que bien que le marché puisse augmenter de façon exponentielle, vous avez la possibilité de laisser l’option expirer. Votre perte maximum est donc égale au coût d’ouverture de la position.

La vente d’options d’achat couvertes

Vendre une option d’achat couverte signifie que vous vendez une option d'achat contre une action que vous possédez actuellement. Vous acceptez donc l'obligation de vendre cette action au détenteur d'une option d'achat. Si l'acheteur choisit d'exercer l'option, vous n'aurez pas d'autre choix que de vendre vos actions. Cela signifie que les gains que vous pouvez réaliser sont limités.

Lorsqu'un marché est en baisse, vous pourriez envisager vendre vos actions malgré tout. La vente d’options d’achat couvertes peut ainsi être un excellent moyen de réaliser un gain avec la vente. L’acheteur espère que le marché rebondira, donc si le cours de l’action n’augmente pas, il est probable que vous puissiez conserver vos actions et la prime.

Que le titulaire exerce ou non son option d'appel, vous percevrez une prime pour la prise de risque que constitue la vente d’options d’achat couvertes.

Acheter les creux

Lorsque les marchés boursiers chutent, la valeur de toute action tend à diminuer. Cependant, certaines actions se rétabliront probablement. Si vous pouvez identifier des entreprises solides à fort potentiel, la baisse des prix pourrait constituer une bonne opportunité d'achat.

Il est important de ne pas se précipiter pour acheter la première action que vous voyez, quelle qu’était sa réputation avant la chute des marchés. Beaucoup de traders et d'investisseurs utilisent l'analyse fondamentale et l’analyse technique pour identifier les actions qui ont des perspectives positives de développement. Vous devez toujours examiner le bilan, l'évaluation boursière, la stratégie de gestion et le niveau d’endettement de la société.

Les prêteurs cherchent généralement à déterminer quelles entreprises sont les mieux placées pour rembourser leurs dettes et se remettre du marché baissier. Ainsi, en évaluant la solvabilité d’une entreprise, les traders peuvent identifier de bonnes occasions d’acheter quand les prix sont au plus bas. Les notations d'obligations AAA, AA et A indiquent qu'une entreprise est considérée comme solvable, tout titre noté inférieurement est considéré comme à risque.

Une fois que l’action a atteint une évaluation que vous pensez juste, vous pouvez vous positionnez à l’achat. Il est important de se rappeler que le cours de l'action ne va probablement pas rebondir immédiatement, mais si vous êtes confiant dans votre analyse, la hausse devrait intervenir.

Pour commencer à négocier des actions, suivez ces étapes simples :

  1. Trouver une opportunité : nous offrons divers outils, dont le Market screener IG, pour vous aider à trouver ce que vous recherchez.
  2. Ouvrir un compte de trading IG Bank : il ne faut que quelques minutes pour remplir notre formulaire et l’ouverture d’un compte et gratuite et sans engagement.
  3. Placez votre ordre : lorsque vous êtes prêt à négocier, ouvrez votre première position en sélectionnant l’actif sur lequel vous souhaitez vous positionner à la baisse.

Comment identifier les marchés baissiers ?

Avant de pouvoir commencer à négocier des marchés baissiers, il est important de savoir quels signes indiquent le début d'une phase baissière. Il peut s’agir :

  1. Un échec de reprise des marchés. Le signe le plus courant de l’imminence d’un marché baissier est une tendance à la hausse qui ne parvient pas à gagner en puissance. Cela signifie que les investisseurs haussiers perdent le contrôle du marché
  2. Déclin économique. Lorsque l’économie dans son ensemble commence à se contracter, ce qui est indiqué par une hausse du chômage, des niveaux élevés d’inflation et des faillites bancaires, c’est également un signe que la Bourse va également faire face à un ralentissement.
  3. Hausse des taux d'intérêt. Lorsque les taux d'intérêt augmentent, les consommateurs et les entreprises vont réduire leurs dépenses, entraînant une baisse des bénéfices et une baisse du cours des actions.
  4. Les actions défensives commencent à surperformer. Lorsque les entreprises qui fournissent des produits de base aux consommateurs commencent à surperformer d’autres secteurs, c’est souvent signe qu’une période de croissance économique est terminée car les consommateurs réduisent les dépenses inutiles.

À quelle fréquence les marchés sont-ils en baisse ?

Il n’y a pas de réponse certaine à cette question, parce qu’elle dépend entièrement du type de ralentissement du marché concerné.
Les retracements et les pullbacks peuvent se produire plusieurs fois par jour en période de volatilité, tandis que les baisses plus importantes, comme les corrections, les marchés baissiers et les récessions, se produisent moins fréquemment. Par exemple, les analystes ont tendance à s'attendre à une correction des marchés tous les deux ans environ.

Les marchés baissiers et les récessions attirent beaucoup d'attention et ont des effets majeurs. Le dernier marché baissier significatif a été celui de la crise financière de 2008, lorsque le S&P 500 a chuté de plus de 56%. Il a duré 517 jours.

Il est important de se rappeler que les ralentissements économiques durent (en moyenne) moins longtemps que les périodes de croissance. Depuis 1945, les expansions économiques américaines ont duré en moyenne 57 mois, contre seulement dix mois pour les ralentissements économiques.

Les baisses de marché en résumé

  • Les baisses de marché sont le terme souvent utilisé pour décrire les marchés baissiers – c'est-à-dire lorsqu'un marché diminue de 20 % ou plus pendant une longue période.
  • Il existe d'autres types de mouvement baissiers : les pullbacks ou les retracements, les renversements, les corrections de marché et les récessions
  • Au début d'un marché baissier, ou même d'un ralentissement plus temporaire, il est important de ne pas paniquer et de ne pas suivre les mouvements de masses.
  • Pour les investisseurs de type buy-and-hold (littéralement acheter et maintenir), les ralentissements de marché ne sont pas nécessairement une préoccupation, car ils possèdent des objectifs à long terme.
  • Pour les traders, les ralentissements et les marchés baissiers offrent de nombreuses opportunités de gains car la plupart des produits de trading leur permettent de se positionner sur les marchés à la hausse comme à la baisse.
  • Il existe de multiples façons de réaliser des gains sur les marchés en baisse : vente à découvert, ETF short, négociation de valeurs refuges, de devises et d'options, le fait de se focaliser sur les actions défensives et les actions à fort dividendes, ou encore l’achat de creux.
  • Certains signes sont annonciateurs d’un marché baissier, l’échec de reprise des marchés, un déclin économique, une hausse des taux d'intérêt mais aussi une hausse de la valeur des actions défensives
  • Les mouvements de baisse peuvent se produire sur les marchés à différentes fréquences selon le type de mouvement en question. Par exemple, les pullbacks sont plus fréquents que les récessions.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

Découvrez comment prendre position sur les marchés

Découvrez tous les marchés sur lesquels vous pouvez trader et leur fonctionnement grâce au cours d’ « Introduction aux marchés financiers » disponible sur IG Academy.

Pour aller plus loin

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.