Planifier et gérer le risque

Chapitre 2 sur 8

Comment élaborer un plan de trading

Comment élaborer un plan de trading?

Chaque plan de trading est unique et personnel, et aucune formule n’existe pour élaborer le plan parfait. Toutefois, ils doivent presque tous permettre de répondre aux questions suivantes :

Motivation

Pour quelles raisons voulez-vous devenir trader ? Est-ce pour l’argent, pour le plaisir ou simplement pour en apprendre davantage sur la façon dont les marchés financiers fonctionnent ? Quoi qu’il en soit, il est bon de le mettre par écrit parce que votre motivation est une partie essentielle de votre identité en tant que trader.

Temps consacré

Avant de prendre part au trading en mode réel, il semble logique de mesurer le temps vous pourrez consacrer à cette tâche. Les traders qui veulent effectuer un grand nombre de transactions par jour auront besoin d’y consacrer beaucoup plus de temps que les investisseurs qui souhaitent acheter des actifs qui prendront de la valeur sur plusieurs années.

Il est également important de passer suffisamment de temps à vous préparer au trading, temps qui comprend la formation, l’essai de vos stratégies et l’analyse des marchés.

Objectifs de trading

Après avoir mis par écrit les raisons vous poussant à opérer sur les marchés et la quantité de temps que vous souhaitez y consacrer, vous pouvez commencer à définir vos objectifs de trading. Ces objectifs ne doivent pas consister en de grandes déclarations sur le fait que vous allez acheter une grande maison ou un yacht avec vos gains. Pour être efficaces, les objectifs de trading doivent être spécifiques, mesurables, réalisables, pertinents et limités dans le temps. En bref, ils doivent être « SMART » (Specific, Measurable, Attainable, Relevant and Time-bound, smart signifie intelligent en anglais)

Question

Laquelle des déclarations suivantes est un objectif SMART ?
  • a 'Je veux augmenter la valeur de mon portefeuille de 10 % au cours des 12 prochains mois'
  • b 'Je veux devenir riche rapidement'

Correct

Incorrect

La première déclaration est un objectif SMART :
  • Les chiffres sont précis
  • Votre réussite est mesurable
  • Il est réalisable, en supposant que vous disposiez d’un capital de trading suffisant pour démarrer
  • Il s’agit de trading, donc c’est pertinent
  • Le délai est explicitement établi
Afficher la réponse

Attitude face au risque

Les prix du marché fluctuent en permanence et même les instruments financiers les plus sûrs comportent un certain degré de risque. Un investissement peut sembler être une occasion intéressante à une personne, mais peut paraître risqué et stressant à une autre. Avant de commencer à négocier, il est donc important que vous sachiez le degré de risque que vous êtes prêt à assumer, pour chaque transaction individuelle comme pour votre stratégie de trading dans son ensemble.

Votre attitude face au risque va habituellement de pair avec vos objectifs de trading. Par exemple, un trader cherchant à réaliser un rendement de 100 % par an sera sans doute prêt à prendre des risques élevés pour atteindre cet objectif. Au contraire, un investisseur plus conservateur pourrait ne vouloir risquer qu’une petite quantité de capital d’investissement pour réaliser une croissance annuelle de 10 %.

Capital de trading

Il est maintenant temps de se concentrer sur l’aspect financier et plus précisément sur votre argent et la part que vous pouvez consacrer au trading. Il s’agit de votre capital de trading.

Il va de soi que vous devez absolument éviter de risquer plus que ce que vous pouvez vous permettre de perdre.

Bien que personne n’opère sur les marchés pour perdre de l’argent, vous devez être conscient que certains traders finissent par perdre tout leur capital initial et parfois davantage. Vous devez toujours vous assurer que vous pouvez vous permettre la perte maximale potentielle sur chaque transaction : faites donc le calcul à chaque fois que vous ouvrez une position. Pour finir, si vous n’avez pas suffisamment de fonds à l’heure actuelle, exercez-vous à l’aide d’un compte de démonstration jusqu’à ce que vous puissiez réaliser une transaction réelle.

Marchés négociables

Avec autant de marchés disponibles, comment s’y prendre pour choisir le marché sur lequel opérer en premier ?

La recherche constitue une partie essentielle du trading. Pour autant, il semble logique de commencer par examiner les marchés pour lesquels vous disposez d’un intérêt tout particulier ou personnel. Si vous avez un intérêt pour les valeurs technologiques ou les sociétés de vente au détail, par exemple, il vous sera plus facile de négocier sur les titres de ces secteurs que de spéculer sur les matières premières telles que le maïs ou le bétail.

Il est également essentiel d’examiner les points suivants :

  • Horaires de trading – quels sont les horaires d’ouverture du marché ?
  • Volatilité – de combien de points en moyenne ce marché se déplace-t-il en une heure/journée/semaine ?
  • Position/taille du contrat – combien allez-vous perdre ou gagner pour chaque point de mouvement dans le prix ?

Si ces facteurs ne correspondent ni avec la façon dont vous voulez négocier, ni à votre attitude face au risque, alors choisissez un autre marché.

Une fois que vous avez pris votre décision, il est important de rester concentré sur votre choix. Plus vous comprendrez votre marché et les raisons des mouvements des cours, plus vous aurez de chances de pouvoir prévoir les mouvements futurs.

Conservation des registres

Pour qu’un plan de trading fonctionne, il doit être renforcé par un journal de trading.

C’est dans ce document que vous enregistrerez tout ce qui se passe lors d’une transaction, notamment la raison pour laquelle vous l’avez entreprise, le bénéfice attendu et le risque maximal, le point d’entrée, le point de sortie et la façon dont le marché s’est comporté au cours de la transaction.

Vous devriez aussi noter comment vous vous sentiez avant, pendant et après la transaction ; cela vous aidera à conserver votre discipline et à éviter de prendre des décisions basées sur l’émotion.

Par exemple, si vous avez clôturé une position plus tôt que prévu parce que vous avez craint un retournement du marché, prenez-en note également. Le marché a-t-il évolué favorablement jusqu’à atteindre votre objectif ou s’est-il retourné comme vous le pensiez ? Notez pourquoi vous avez décidé de ne plus appliquer votre plan. Vos émotions vous ont-elles desservies ou votre plan doit-il être réexaminé ?

La tenue de registres vous permet aussi de mesurer votre performance sur une période donnée : 

  • Générez-vous des bénéfices ou êtes-vous en train de perdre de l’argent ?
  • Quel est votre pourcentage de positions gagnantes ?
  • Lorsque vous faites un gain, le montant est-il généralement plus important que lorsque vous faites une perte ou bien est-ce le contraire ?
  • Des configurations spéciales de marchés/des horaires/des transactions sont-elles plus rentables que d’autres ?

Le suivi continu de ces statistiques vous permettra de devenir un meilleur trader et vous aidera à atteindre vos objectifs.

Résumé de la leçon

  • Chaque plan de trading est unique et personnel, mais il devrait couvrir :
    • votre motivation ;
    • le temps consacré ;
    • vos objectifs de trading ;
    • votre attitude face au risque ;
    • votre capital de trading ;
    • vos marchés négociables ;
    • votre conservation de registres ;
Leçon complétée