Bandes de Bollinger - définition

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - V - W

Voir toutes les définitions de trading de notre glossaire

Les bandes de Bollinger, sont une forme répandue d’indicateurs techniques de prix. Elles ont été développées par un pionnier en négociation technique, John Bollinger, dans les années 1980. 

Les bandes de Bollinger se composent d'une moyenne mobile entourée d'une borne haute et d'une borne basse formant un canal. Chaque borne de prix (ou bande) représente l’écart-type standard de la moyenne mobile du marché. 

Comment les bandes de Bollinger fonctionnent-elles ?

Les bandes de Bollinger s’écartent (expansion) à mesure que la volatilité d'un marché augmente. Lorsque la volatilité s’atténue, elles se resserrent (contraction). De cette manière, elles permettent aux investisseurs de se projeter au-delà de la volatilité à court-terme et d’obtenir un aperçu du mouvement des cours à plus long terme. 

L’utilisation des bandes de Bollinger permet également d’indiquer si le marché se dirige en territoire de surachat ou de survente. Lorsque le cours du marché évolue continuellement à l’extérieur de la bande haute, on peut considérer ce marché comme suracheté. En revanche, lorsque le cours évolue en-dessous de la bande basse, le marché peut être considéré comme survendu. 

Si les bandes de Bollinger sont très utiles à nombre d'investisseurs, elles ne sont pas infaillibles et nécessitent une bonne compréhension de l'analyse fondamentale et de l'analyse technique.

Pour aller plus loin

Pour plus d’informations, veuillez consulter notre guide sur l’analyse technique.

Nous contacter

Notre Service Clients en français est disponible du lundi au vendredi de 8h15 à 22h15. En dehors de ces horaires, notre personnel anglophone se tient à votre disposition tout le week-end à partir de 9h00 le samedi.