Trump contre le monde : guerre commerciale mondiale

Plusieurs grandes puissances économiques du monde sont au bord d’une guerre commerciale. Découvrez comment une guerre commerciale mondiale pourrait affecter les marchés, et prenez position avec IG.

Pourquoi une guerre commerciale mondiale est-elle possible ?

Le 23 mars 2018, Donald Trump a annoncé que son administration imposerait des droits de douane de 25 % sur les importations d’acier, et de 10 % sur les importations d’aluminium.

Au départ, ces mesures semblaient viser uniquement le rival économique historique des États-Unis, la Chine, car de nombreux pays étaient exemptés de taxes douanières. Mais le 31 mai, Trump a annoncé qu'il imposerait des droits de douane sur les importations en provenance de l’Union européenne (UE), du Canada et du Mexique, ravivant par là-même les craintes d’une guerre commerciale mondiale.

Qu’est-ce qu’une guerre commerciale ?

Une guerre commerciale consiste en l’intensification des politiques protectionnistes entre deux ou plusieurs pays, dans le but de freiner les échanges commerciaux des uns et des autres. Cela se traduit généralement par une utilisation agressive de droits de douanes ou des restrictions sur les importations. 

Investissez sur la guerre commerciale mondiale avec IG Bank

  • Tirez parti de l'effet de levier

    Investissez au travers des CFD en n'immobilisant qu'une fraction de la valeur totale de votre exposition

  • Horaires prolongés sur actions US

    Négociez en dehors des heures d’ouvertures sur plus de 70 actions et indices clés américains

  • Gestion efficace du risque

    Gardez le contrôle avec nos nombreux outils de gestion du risque comme les stops, les limites et les alertes

Marchés à observer pendant une guerre commerciale

Les marchés financiers à travers le monde ont déjà connu une volatilité importante en prévision d’une éventuelle guerre commerciale. Non seulement les restrictions auront une incidence sur les entreprise ayant des liens directs avec tous les pays impliqués, mais les consommateurs pourraient également ressentir une forme de pression.  

Si les droits de douane venaient à être imposés et que la guerre commerciale devait dégénérer, voici quelques marchés clés à surveiller : 

Les annonces de taxes douanières ont entraîné une chute significative du Dow Jones, du S&P 500 et du Nasdaq 100 en raison de la dévaluation de certains de leurs composants importants. 

Tout comme les indices nationaux, les différends commerciaux pourraient se propager sur les marchés internationaux comme le DAX et le FTSE 100.

Les coûts liés à une guerre commerciale pourraient nuire aux entreprises américaines des secteurs manufacturiers, agricoles, voire au niveau des micro-brasseries, à mesure que le prix d’importation augmente.

Les droits de douane américains sur les importations pourraient avoir un impact sur des entreprises qui apportent des composants essentiels de l’étranger, comme Apple. Les représailles tarifaires pourraient par ailleurs frapper les entreprises dépendantes des exportations telles que Harley-Davidson Inc qui vendent beaucoup à l’UE.

liveprices.noLivepricesSelected

Matières premières

Toute perturbation de l’offre et de la demande entre les plus grandes économies du monde pourrait entraîner un changement sur le marché des matières premières. À titre d’exemple, le le pétrole brut a chuté de 2 % le 6 mars après la menace de Trump d’appliquer des mesures supplémentaires. 

Dans le même temps, les cours de l’or et de l’argent pourraient connaître une hausse si les investisseurs les utilisent comme refuge face au déclin du marché boursier. 

Les marchés du forex pourraient être volatils en raison de la fluctuation du dollar américain par rapport aux autres devises mondiales.

Gardez un œil sur les devises de tous les pays concernés, notamment l’euro, le peso mexicain et le dollar canadien, ainsi que sur des devises refuges comme le yen japonais.

Alors que ces annonces peuvent ébranler les marchés à court terme, les investisseurs du monde entier tenteront de prédire les effets à long terme de cette escalade et ajusteront leurs stratégies en conséquence.

Guerre commerciale de Trump contre la Chine

Depuis des années, les États-Unis et la Chine se sont mené une guerre commerciale silencieuse. Cependant, la Chine a commencé à se montrer plus ambitieuse quant à son avenir économique et les États-Unis ont décidé de prendre des mesures en conséquence. 

L’Amérique d’abord

Tout au long de sa campagne présidentielle, la vision de « l’Amérique d’abord » de Donald Trump promettait un programme protectionniste qui favoriserait la croissance des industries nationales. 

Il considérait la Chine comme le centre du problème, en la critiquant pour sa manière de saturer les marchés internationaux avec du métal bon marché. Pour Trump, non seulement cette approche plaçait les manufactures américaines en position désavantageuse mais cela affaiblissait également la capacité des États-Unis à s’auto-approvisionner en matériaux destinés aux armes militaires.

Les mesures appliquées par la Chine sont devenues une question de sécurité nationale américaine, et ont justifié aux yeux de l'administration américaine l'imposition de droit de douanes en vertu de la législation de l’Organisation mondiale du commerce.

Made in China

L’industrie des technologies est également visée suite à l’annonce du Président chinois Xi Jinping concernant son plan « Made in China 2025 ». Ce dernier encourage la Chine à devenir un producteur de technologies autonome et à ne pas compter sur des entreprises américaines telles que Apple (Apple Inc (Toutes sessions)). 

Ce plan a incité les États-Unis a augmenter le protectionnisme envers ses technologies, surtout après que les sociétés américaines se sont plaintes de se voir voler leur travail sous le couvert de contrats de « joint ventures » conclus avec les entreprises chinoises. 

Comme le plan « Made in China » dépend de la technologie étrangère, la guerre commerciale de Trump a également été citée comme un moyen de faire effet de levier contre les abus de la Chine au niveau des droits de propriété intellectuelle. 

Quels sont les droits commerciaux que les États-Unis et la Chine ont menacé d’appliquer ?

Le 23 mars 2018, Donald Trump a annoncé que son administration imposerait des droits de douane de 25 % sur les importations d’acier, et de 10 % sur les importations d’aluminium. Bien que les mesures ne ciblaient pas précisément la Chine, à mesure que la liste des pays exemptés de droits de douane a augmenté, il est devenu difficile de les voir autrement que comme une menace directe.

Depuis la première taxe, plusieurs autres restrictions ont été ajoutées des deux côtés :

  • Round 1 : le 2 avril, la Chine répondait à l’annonce de Trump en menaçant d’imposer des droits de douane pouvant aller jusqu’à 25 % sur 128 produits américains, à savoir les fruits frais, les noix, le vin et le porc.
  • Round 2 : le lendemain, la Maison Blanche révélait vouloir imposer des droits d’une valeur de 50 milliards de dollars sur 1 300 produits chinois, allant des téléviseurs à écrans plats aux piles.
  • Round 3 : le 3 avril, la Chine publiait une liste de produits américains qui feraient l’objet d’une taxation à hauteur de 50 milliards de dollars, notamment le soja et le porc.
  • Round 4 : Trump annonçait qu’à la lumière des « représailles injustes » de la Chine, les États-Unis envisageraient d’autres taxes d’une valeur de 100 milliards de dollars sur les marchandises chinoises.

Après des mois d’absence d’affrontement avec la Chine, Trump renouvelait ses menaces et précisait que cette fois-ci personne ne serait exempté.

Guerre commerciale de Trump contre l’UE, et au-delà

Les marchés ont été sous le choc lorsque les États-Unis ont imposé des droits de douane agressifs à leurs plus proches alliés et partenaires commerciaux, à savoir le Canada, le Mexique et l’Union européenne.

Trump contre l’Union européenne

Encore une fois, l’administration de Trump a cité la sécurité nationale comme prétexte pour appliquer des droits de douane sur les importations. Cependant, l’UE a fait valoir que les restrictions étaient illégales en vertu des lois de l’OMC et a lancé une procédure de règlement de différend.

La raison la plus probable qui se trouve derrière la guerre commerciale entre les États-Unis et l’UE est la tentative de forcer à une coopération sur l’agenda politique de Trump, notamment sur le sujet des dépenses de l’OTAN et du retrait de l’accord nucléaire iranien. 

Trump contre le Canada et le Mexique

L’annonce a constitué une surprise pour les voisins de Trump qui étaient en négociation avec les États-Unis sur un nouvel accord de libre-échange nord-américain (ALENA).

Mais Trump a annoncé que les États-Unis n’accepteraient qu’un accord « équitable », ou aucun accord.

De leur côté, le Canada et le Mexique ont indiqué clairement que les restrictions constituaient un affront au partenariat entre les trois pays.

Quels sont les droits commerciaux que les États-Unis et l’UE ont menacé d’appliquer ?

En quelques heures, les droits de douane américains sur les importations avaient déjà suscité des préoccupations quant à une éventuelle guerre commerciale mondiale, et provoqué un torrent de représailles politiques de la part de l’UE, ainsi que du Canada et du Mexique :  

  • L’Europe a annoncé qu’elle imposerait des droits commerciaux qui affecteraient les exportations américaines à hauteur de 7,5 milliards de dollars, sur tout un éventail de produits allant des motos au bourbon.
  • Le Canada a présenté des droits de douane d’une valeur de 16,6 milliards de dollars sur les produits américains, y compris le papier toilette, le sirop d’érable, l’acier et l’aluminium.
  • Le Mexique a déclaré qu’il pourrait riposter proportionnellement, en imposant des mesures équivalentes sur les marchandises américaines, à savoir le papier, les lampes, les pommes et le fromage.

Quelles sont les prochaines étapes de la guerre commerciale mondiale ?

On ne sait pas encore quand, ni même si toutes ces mesures entreront en vigueur. Mais ces taxes ne sont pas les seules à susciter l’inquiétude des marchés financiers mondiaux. Alors que le monde se rapproche d’une guerre commerciale, il y a beaucoup d’autres secteurs dans lesquels ces tensions pourraient impacter l’économie mondiale.

Par exemple, la Chine pourrait vendre une grande partie des 1,17 trillions de dollars de bons du Trésor américain qu’elle détient. Cela pourrait causer des ravages sur les marchés internationaux, et avoir une incidence sur les taux d’intérêt américains, ainsi que sur la santé de l’économie américaine.

Le Président chinois Xi a également indiqué qu’il envisagerait une dépréciation graduelle du yuan en se servant de la devise pour compenser toute incidence sur les échanges. Bien que rien n’ait été confirmé, le yuan s’est affaibli de 0,2 % au niveau des échanges onshore après l’annonce du 9 avril.

L’UE, le Canada et le Mexique ont fait clairement entendre qu’ils défendraient leurs intérêts nationaux dans le respect des règles internationales, mais les tensions croissantes continuent d’inquiéter quant à l’avenir des relations entre les États-Unis et ses alliés.

Ouvrir un compte

L'ouverture de compte est gratuite et sans engagement.

Notre formulaire ne prend pas plus de 5 min à remplir.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

  • Trading sur forex

    Commencer à trader sur le forex avec IG dès aujourd’hui

  • Trading sur indices

    Acheter ou vendre à Wall Street et sur l’US 500, 24 heures par jour

  • Trading sur actions

    Trader plus de 8 000 actions mondiales, y compris les actions américaines de premier ordre comme Apple

Portail d'aide

Trouvez les réponses à vos questions concernant votre compte ou nos produits et services.

Obtenir de l'aide

Notre Service Clients en français est disponible du lundi au vendredi de 8h15 à 22h15. En dehors de ces horaires, notre personnel anglophone sis dans nos bureaux dans le monde sera à disposition. Samedi et dimanche de 10h00 à 18h00 CET.