Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations. Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations.

Tout savoir sur le risque de marché

Le trading comporte des risques inévitables, et parfois imprévisibles. Nous expliquons ici ce qu’est le risque de marché, quels en sont les différents types et vous montrons comment les mesurer et s’en prémunir.

Qu’est-ce que le risque de marché ?

Le risque de marché est le risque associé aux pertes dues à des mouvements de prix défavorables qui impactent le marché dans son ensemble. Le risque peut porter sur tous les marchés, des matières premières aux crypto-monnaies. Chaque marché comporte un risque. Étant donné que le risque de marché impacte le marché entier et non pas des actifs spécifiques, il peut être évité en diversifiant son portefeuille.

Types de risques de marché

  1. Risque de taux d’intérêt
  2. Risque de liquidité
  3. Risque de taux de change
  4. Risque sur les matières premières

Le risque de marché dépend de la catégorie d’actifs négociée ainsi que des limites géographiques de la transaction.

Risque de taux d’intérêt

Si les taux d’intérêt augmentent ou baissent de manière soudaine, la volatilité du marché est susceptible d’augmenter. Les variations de taux d'intérêt affectent les cours des actifs car les dépenses et l’investissement au sein d'une économie augmentent ou diminuent selon la direction que prend la variation du taux. Si les taux d'intérêt augmentent, les consommateurs dépensent généralement moins et épargnent davantage. À l'inverse, si les taux d’intérêt baissent, ils ont tendance à dépenser plus et à moins épargner. Le risque de taux d’intérêt peut toucher n’importe quel marché dont les actions, les matières premières et les obligations.

Par exemple, si le taux des fonds de la Réserve fédérale (Fed) augmente, une entreprise américaine pourrait vouloir emprunter moins aux banques, réduisant ainsi ses dépenses et ses investissements. Parallèlement, un taux d’intérêt plus élevé peut attirer davantage de capitaux étrangers aux États-Unis, entraînant une appréciation du dollar. À son tour, cela pourrait probablement rendre les exportations d'une société moins compétitives sur le plan international. Les deux effets pourraient alors impacter négativement la croissance, les profits et le cours des actions de la société.

Risque de liquidité

Les cours des actions peuvent être très volatils, bien plus que d’autres catégories d’actifs. Le cours d'une action peut varier très rapidement et souvent lui faire perdre de sa valeur. C’est ce qu'on appelle le risque de liquidité. S’il existe plusieurs facteurs qui influencent le cours des actions, il n’existe que deux types de risques de liquidité : systématique et non systématique. Le premier est le risque lié à l’industrie dans son ensemble alors que le risque non systématique appartient à une société en particulier.

Par exemple, vous achetez 500 actions ABC cotées à 20 $ par action dans le but de les vendre à un prix plus élevé. Mais ensuite, la démission inattendue du PDG engendre une baisse de l’action à 14 $. Si vous vendez les actions à ce moment-là, vous subirez une perte de 7 000 $. C’est le risque de liquidité que vous devez prendre.

Risque de taux de change

Le risque de taux de change, appelé également risque de devise ou risque de change, est le risque associé aux variations des cours des devises. Lorsque les cours des devises évoluent, l’achat de devises devient plus ou moins cher selon la direction que prend la variation. Le risque de taux de change augmente si l'investisseur est exposé aux marchés internationaux du forex, même si un investisseur peut y être exposé indirectement en possédant les actions d'une société pratiquant beaucoup de commerce extérieur, ou en investissant sur des matières premières libellées en devise étrangère. Par ailleurs, un pays plus endetté aura un risque de taux de change accru.

Supposons par exemple que le réal brésilien s’échange à 5 R$ contre l’euro. Un commerçant français conclut un accord avec un producteur de café brésilien pour l’achat de 10 000 paquets de café torréfié à 20 R$ par paquet, soit un contrat d’une valeur de 200 000 R$ (environ 40 000 €). Avant que la société française ne reçoive la marchandise, une crise politique soudaine affaiblit l’EUR, s’échangeant alors à 4 R$. Le commerçant devrait toujours payer le montant par paquet conclu dans l’accord (20 R$), ce qui signifie que le contrat vaut désormais 50 000 €.

Risque sur les matières premières

Les matières premières telles que le pétrole brut Brent, l'or et le maïs, peuvent subir des variations de cours suite à n'importe quel changement politique, règlementaire ou saisonnier. C’est ce qu'on appelle le risque sur les matières premières. La variation des cours des matières premières peut affecter les traders, les investisseurs, les consommateurs et les producteurs.

Par exemple, une sécheresse peut impacter la production de maïs et par conséquent causer une augmentation des cours. Si vous détenez une position sur le maïs, vous êtes exposé(e) au risque sur les matières premières.

Cependant, ce risque s’étend au-delà du risque des variations de cours des matières premières elles-mêmes. Ce sont les éléments de base de la plupart des biens, c’est pourquoi la variation de leur cours peut avoir de lourdes conséquences pour les entreprises et les consommateurs. Les variations de cours pèsent sur la chaîne d’approvisionnement tout entière, ce qui à terme impacte la performance économique.

Comment mesurer le risque de marché ?

Il existe deux méthodes principales pour mesurer le risque de marché : la value-at-risk (VaR) et le Bêta :

  • La value-at-risk est une méthode statistique appliquée sur une période donnée qui peut mesurer l’étendue du risque (la perte potentielle) et la probabilité que la perte se produise (le ratio de survenance)
  • Le Bêta mesure la volatilité d’un instrument basée sur sa précédente performance par rapport au marché dans son ensemble. En d’autres termes, il détermine si les instruments évoluent dans la même direction que le marché

Cependant, il n’y a pas de méthode reconnue pour mesurer le risque de marché sur l’une ou l’autre de ces méthodes. Certaines peuvent être très simples et d’autres sont assez compliquées.

Comment se protéger contre le risque de marché ?

Le hedging correspond au fait de détenir deux ou plusieurs positions simultanément dans le but de compenser les pertes d’une position avec les gains d’une autre. Pratiquer le hedging du risque de marché est un moyen de gérer votre risque de trading. De nombreux investisseurs comprennent que certains risques sont nécessaires et peuvent leur permettre de réaliser les profits qu'ils attendent, mais le hedging offre une certaine protection au risque tout en donnant aux investisseurs l’exposition qu’ils souhaitent.

Votre stratégie de hedging dépend du marché sur lequel vous investissez.

Les contrats futures

Les futures représentent un accord pour investir sur un actif à un prix défini et à une date future précise. Avec les contrats futures, vous pouvez compenser vos positions sur matières premières, actions, obligations et bien plus. Les contrats futures éliminent l’incertitude liée au futur prix d’un actif car ils vous permettent de fixer le prix auquel vous souhaitez vendre ou acheter à la date d’échéance. De cette manière, vous pouvez compenser le risque de variation de cours.

Points clés du risque de marché

Nous avons dressé une liste de quelques points clés à retenir sur le risque de marché.

  • Le risque de marché affecte le marché entier. Il peut être évité en diversifiant son portefeuille
  • Il existe quatre types de risque de marché : le risque de taux d’intérêt, de liquidité, de change et de matière première
  • Plusieurs méthodes peuvent être utilisées pour mesurer le risque de marché, notamment la value-at-risk et le Bêta
  • Vous pouvez vous couvrir face au risque de marché grâce au trading sur options ou avec des contrats futures

Date de publication : 2019-02-13T09:53:00+0000


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

Découvrez comment prendre position sur les marchés

Découvrez tous les marchés sur lesquels vous pouvez trader et leur fonctionnement grâce au cours d’ « Introduction aux marchés financiers » disponible sur IG Academy.

Pour aller plus loin

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.