Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations. Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations.

Quels sont les meilleurs marchés à surveiller en 2021 ?

Passons en revue les principaux marchés à surveiller en 2021 et ce qui nous attend sur les marchés des actions, du forex et des matières premières.

Quels sont les principaux types de marchés à surveiller ?

Il existe une grande variété de marchés financiers à trader en 2021. Bien que la plupart d’entre eux soient très étroitement liés, ils possèdent tous des caractéristiques propres qui offrent des opportunités de trading uniques aux investisseurs. Il s'agit des marchés suivants :

  • Le marché des actions : dans lequel les actions des sociétés cotées en bourse sont émises, achetées et vendues

  • Le marché du forex : dans lequel les investisseurs achètent, vendent, échangent et négocient des devises telles que le dollar américain, la livre sterling et l’euro

  • Le marché des matières premières : dans lequel les matières premières et les produits primaires comme le pétrole, l’or et les matières premières agricoles sont échangés

  • Le marché des obligations : dans lequel les titres de créance sont émis et négociés. Le marché des obligations est aussi connu sous le nom de marché de la dette ou du crédit

  • Le marché des produits dérivés : dans lequel ont lieu les transactions sur les instruments financiers qui puisent leur valeur des actifs sous-jacents. Il permet aux investisseurs de négocier sur une gamme d’actifs plus large, comme les taux d’intérêt ainsi que de se positionner sur la volatilité des marchés financiers.

Quelle évolution pour les principaux marchés financiers en 2021 ?

L’année 2020 a connu une crise sanitaire mondiale majeure, considérée comme le plus grand ralentissement économique depuis la Grande Dépression, après un début d’année en trombe sur les marchés financiers dans la continuité de 2019. En quelques semaines seulement, l’épidémie de la Covid-19 a balayé les espoirs et les gains de l’année précédente, en imposant un confinement à près de la moitié de la population mondiale.

Les pays développés ont assisté au plus rapide effondrement jamais enregistré des marchés financiers, ces derniers ayant perdu jusqu’à 20 % en seulement 22 jours. La bourse de Paris termine l’année 2020 dans le rouge avec un recul d’environ 6 % de l’indice CAC 40, après avoir connu une progression de 26,37 % en 2019 (sa meilleure performance en vingt ans).

Pour assurer que ce ralentissement reste seulement transitoire, des mesures exceptionnelles comme le rachat d’actifs ont été mises en place par les autorités monétaires et les gouvernements. Le démarrage des campagnes de vaccination à grande échelle dès la fin de l’année 2020, constitue un espoir important pour la sortie de la crise sanitaire, et surtout une inflexion fondamentale dans le sentiment de marché.

Ainsi en 2021, l’économie et les marchés financiers devraient retrouver le chemin de la normalité, avec une croissance mondiale anticipée supérieure à 5 %, après une chute de 3,8 % en 2020.

Cette reprise sur les marchés financiers qui se constate déjà, et la forte volatilité qui s’ensuit représente de nombreuses opportunités (mais également plus de risque) pour trader sur les plus de 17'000 valeurs financières qu'IG, le numéro 1 du trading en ligne en France et dans le monde, met à votre disposition sur sa plateforme.

Investissez à la hausse et à la baisse sur les marchés financiers via les CFD en suivant ces étapes :

  1. Familiarisez-vous avec le trading sur indices

  2. Choisissez une stratégie de trading qui vous convient

  3. Commencez à développer votre stratégie dans un environnement sans risque avec un compte démo IG Bank

  4. Ouvrez un compte réel et déposez des fonds

  5. Recherchez la valeur financière de votre choix dans l’onglet de recherche

  6. Choisissez un montant

  7. Ouvrez votre/vos position(s)

Analysons quelques facteurs qui peuvent influencer le cours des marchés financiers en 2021 et que vous devrez surveiller de près :

Négocier les marchés financiers en 2021 : les politiques protectionnistes et les guerres commerciales

Vous devez observer de près la hausse des politiques protectionnistes et des guerres commerciales, avec celle entre les États-Unis et la Chine au centre de l’attention. Leurs différends commerciaux ont causé une escalade des tensions entre les deux pays, qui ont tour à tour imposé des droits de douane sur les biens de chacun, mettant sous pression les deux économies et alimentant le ralentissement économique. À cela s'ajoute la montée du nationalisme dans certains pays occidentaux clés comme l’Allemagne, la France et l’Italie, ce qui menace de dégrader la nature des échanges internationaux actuels.

Les investisseurs négociant sur des marchés mondiaux, ou les professionnels tributaires des filières d’approvisionnement transfrontalières sont les premiers témoins des changements drastiques qui ont eu lieu cette année, et de leurs conséquences qui pourraient se prolonger jusqu’à l’année prochaine.

En plus de la trêve signée entre les deux nations en 2020, la Chine a su tirer un avantage de la pandémie pour accroître ses exportations vers les États-Unis, surfant sur la forte demande en produits médicaux et en matériel pour le télétravail, comme les ordinateurs. Les États-Unis par contre, qui vendent principalement à la Chine des appareils électroniques, des biens agricoles ou encore des équipements de transport ont vu leur dépendance aux produits chinois s’accentuer.

Le Brexit : le casse-tête européen

Un autre élément concerne l’incertitude grandissante en Europe, où le Brexit représentait la principale inquiétude pour les marchés financiers. Un accord a finalement été trouvé après des années d’incertitudes. L’accord, un document de 1246 pages qui est entré en vigueur le 1er janvier 2021 :

  • garantit des échanges sans droits de douane ni quotas pour « tous les biens qui respectent les règles d’origine appropriées »
  • permet d’éviter une rupture dans les chaînes de production, et évite des droits de douane de 10 % pour le secteur automobile, 25 % pour les produits transformés à base de poisson ou 50 % pour le bœuf, les produits laitiers, la volaille, le porc, l’agneau, les céréales, le sucre et plusieurs produits alimentaires transformés
  • permet de ne pas revoir à la baisse l’ensemble des législations et standards sociaux, environnementaux et climatiques européen en place le 31 décembre 2020, et de s’adapter à leur évolution
  • prévoit d’appliquer des mesures unilatérales de rééquilibrage des droits de douane en cas de divergences importantes, lorsqu’elles peuvent entraîner une augmentation des coûts de production, et donc un désavantage concurrentiel
  • prévoit que le Royaume-Uni ne bénéficiera plus des principes de libre circulation des personnes, de libre prestation de services, et de liberté d’établissement.

Notez que la finance et l’ensemble des services financiers ne font pas partie de l’accord de libre-échange. Depuis le 1er janvier 2021, la City n'a plus la possibilité de vendre ses produits financiers au sein de l’Union européenne. Grâce à quelques dérogations accordées, plusieurs banques et fonds d’investissements installés à Londres ont migré dans d’autres pays de l’UE.

En savoir plus sur le Brexit.

Des taux d’intérêt et une dette plus élevée en 2021 ?

Pour faire face à la pire récession de l’histoire moderne, ainsi qu’à la dégradation du contexte économique et financier consécutive au choc sanitaire de la Covid-19, les banques centrales à travers le monde ont dû abaisser leurs taux administrés. La Réserve fédérale américaine a diminué les taux directeurs fed funds de la fourchette de 1,50 % -1,75 % à celle de 0,00 %-0,25 %.

De son côté, si la BCE n’a pas modifié ses taux directeurs avec un taux de refinancement des banques déjà à 0,0 %, et un taux de dépôt des liquidités des banques déjà à -0,5 %, elle a assoupli davantage le coût de refinancement à long terme des institutions bancaires. Si 2021 est considéré comme l’année de la reprise du PIB et de l’inflation, les banques centrales sont bien décidées à conserver les taux directeurs à leur plancher historique jusqu’à ce que les perspectives d’inflation convergent durablement vers un niveau suffisamment proche de 2 %.

On constate aussi un fort endettement des nations dans le monde en 2020 (10 000 milliards de dollars, soit 8 300 milliards d’euros), plus qu’au cours des sept années précédentes, selon l’agence de notation Fitch.

Prenez position sur l'évolution des taux d’intérêt.

Suivre le marché des obligations en 2021

Le marché des obligations est susceptible de bénéficier d’un déclin sur les marchés boursiers. De manière générale, les investisseurs ont tendance à investir dans les obligations lorsque le marché des actions leur semble incertain. Ils cherchent ainsi à se protéger de la volatilité et des risques de fortes chutes des cours.

Acheter des obligations en dollars (américains, australiens ou néo-zélandais) offre des rendements un peu plus élevés que dans la zone euro. Mais ces devises sont évidemment soumises au risque de change face à l’euro et elles pourraient baisser considérablement.

La propagation de la Covid-19 a poussé bon nombre d’investisseurs à se réfugier dans des obligations jugées plus sûres. Le taux allemand à dix ans est tombé à -0,86 %, et malgré une promesse de la Banque centrale européenne (BCE) d’injecter de l’argent, les investisseurs ont préféré fuir vers les liquidités. Au début du mois de mars 2020, le taux allemand s’est brièvement ressaisi pour atteindre -0,2 %, tandis que le taux italien grimpait à 2,4 %. Aux États-Unis, la Réserve fédérale américaine (Fed) a abaissé en mars 2020 son taux directeur en deux étapes de 1,75 % à 0,25 %.

Cette institution injecte régulièrement des liquidités et achète des obligations de façon illimitée. Par conséquent, le taux d’intérêt à long terme a plongé à un plancher historique, inférieur à 0,6 %, déclenchant des abaissements de taux en cascade par les banques centrales du monde entier. Les obligations d’État américaines jouissent d’une excellente note de solvabilité, bien que la crise du coronavirus ait plongé les États-Unis dans une profonde récession.

Certains analystes européens, comme ceux de Pictet, adoptent une position neutre pour le segment US Investment-Grade (IG), mais gardent une préférence pour les obligations à haut rendement (High Yield). Ils diversifient leurs positions obligataires grâce à une surpondération dans la dette des pays émergents. Par contre, d’autres analystes, comme ceux du Crédit Suisse, recommandent aussi les obligations liées à l’inflation. Ils conseillent aux investisseurs de se concentrer sur les obligations d’entreprises de qualité (même celles des pays émergents), par rapport aux obligations gouvernementales.

En savoir plus sur le trading des obligations

Suivre les marchés du forex en 2021

Le marché du forex, qui représente près de 5 milliards de dollars par jour, est considéré comme l’un des principaux marchés à suivre en 2021 avec la reprise de l’économie post-Covid. Ainsi, si vous prévoyez investir dans le forex en 2021, vous devez garder un œil sur l’évolution de l’actualité, notamment les annonces sur le PIB, l’inflation, l’emploi, etc.

IG Bank met à votre disposition une plateforme de trading en ligne sur le forex 24h/24, à l’achat comme à la vente, avec des liquidités élevées et un large choix de paires de devises. Suivez ces étapes pour trader le forex avec IG Bank :

Dans le domaine du forex, il existe plus de 100 paires de devises majeures et mineures qui peuvent être échangées. Parmi les devises à suivre, il y a le dollar américain, qui est impliqué dans au moins 88 % de toutes les transactions en devises. Cette devise est conservée par plusieurs nations comme monnaie de réserve sous clé en cas d’urgence. Raison de plus pour surveiller de près la santé de l’économie américaine, qui a un effet d’entraînement sur l’ensemble de l’économie mondiale.

En ce qui concerne la livre sterling et l’euro, les traders de forex en 2021 doivent se méfier dans un contexte où les relations entre le Royaume-Uni et l’UE continuent d’évoluer. Plusieurs pays de l’Europe comme l’Espagne, l’Italie et la France qui utilisent l’euro ont aussi souffert de la crise sanitaire liée au coronavirus.

Le dollar canadien dépend beaucoup du dollar américain du fait que 75 % des exportations canadiennes sont destinées aux États-Unis, et 50 % des importations proviennent de ces derniers. C’est aussi le cas du dollar australien et de l’Australie, dont l’économie dépend essentiellement de la Chine (jusqu’à 30 % des exportations australiennes y sont destinées). Si vous souhaitez trader ces paires de devises en 2021, vous devez donc surveiller l’économie américaine et chinoise.

Découvrez tout ce que vous devez savoir concernant le trading sur forex.

Suivre le marché des actions en 2021

À la fin de l’hiver 2020, les bourses mondiales avaient connu une chute historique, à l’instar du CAC 40 qui perdait près de 35 % de sa valeur en une quinzaine de jours, ou encore des matières premières qui étaient en chute libre, avec le cours du pétrole qui passait de 65 dollars le baril à moins de 30 dollars. Les marchés boursiers ont entamé leur remontée vers le 4ème trimestre 2020. En quelques mois seulement, l’Euro Stoxx 50, indice phare en zone euro, a bondi de 40 %, le CAC 40 s’est apprécié de 50 % et le S&P500 a connu une progression de 66 % outre-Atlantique.

Cette tendance de reprise, qui s’est accentuée en octobre et novembre à mesure que se précisait la possibilité de sortie d’un vaccin contre la Covid-19, offre une excellente opportunité d'investir en bourse et d'acheter des actions en 2021 à de meilleurs prix.

Voici quelques secteurs dans lesquels vous pouvez investir dans les actions en 2021 pour diversifier votre portefeuille :

Le secteur de la technologie de l’information en 2021

Les actions liées au télétravail, au big data et l’IoT, à la 5G, à l’intelligence artificielle et au cloud ont profité du confinement et du « lockdown » pour exploser. Les analystes parient sur un renforcement de cette tendance en 2021, et proposent d’investir sur les fabricants de puces de silicium. Une puce hautement spécialisée en calculs, indispensable dans le secteur de l’intelligence artificielle.

Parmi les actions les plus notables qui peuvent performer dans ce secteur, on peut mentionner des entreprises comme Microsoft, Apple, Alphabet (Google) et Facebook.

Le secteur de la santé et la pharmacie en 2021

Loin d’avoir été une bénédiction pour les entreprises de ce secteur, la Covid-19 a plutôt été impitoyable avec certaines d’entre elles, qui ont été brutalement confrontées à la pandémie.

En dépit de cela, le secteur des soins de santé et le secteur pharmaceutique restent un bon choix d’investissement en raison des tendances démographiques à long terme, des progrès dans l’élaboration du vaccin anti-Covid, et surtout en raison de la croissance de l’espérance de vie dans le monde entier, qui bénéficieront aux entreprises pharmaceutiques et aux fabricants de dispositifs médicaux.

Les investisseurs pensent donc que de nombreuses actions du secteur des soins de santé comme Sanofi, Gilead Sciences, Pfizer, ou encore Johnson & Johnson pourraient figurer parmi les meilleures actions à trader en 2021.

Les énergies renouvelables en 2021

Les énergies alternatives et renouvelables gagnent en popularité, et cette tendance devrait se poursuivre en 2021. L’utilisation de l’énergie éolienne et de l’énergie solaire, qui ne représente que 8 % de l’électricité utilisée dans le monde entier, devrait augmenter exponentiellement au cours de ces prochaines années.

Ainsi, des activités liées à la conception et à la commercialisation des batteries électriques au lithium, des véhicules électriques et des véhicules à hydrogène devraient susciter l’enthousiasme de nombreux investisseurs en 2021.

La consommation de base et la vente en ligne en bourse en 2021

Le secteur de la consommation de base reste un choix solide d’investissement malgré le confinement et la crise sanitaire, car les ménages consomment toujours, même en pareil moment.

Le secteur de la vente en ligne a connu une explosion des achats au cours du premier semestre 2020. Ces sociétés, dont le plus célèbre et le grand gagnant est Amazon, vont encore se développer en 2021. Carrefour, Casino, Wal-mart et Costco Wholesale sont d’autres exemples d’actions les plus notables de ce secteur.

Le secteur de la communication en bourse

Les services de la communication et les entreprises évoluant dans ce secteur devraient figurer parmi les meilleures actions à négocier en 2021 selon certains analystes.

Pour en savoir plus, découvrez les meilleures actions françaises à surveiller en 2021.

Investissez sur plus de 17 000 actions, à l'achat ou à la vente.

Suivre le marché des matières premières en 2021

Si la crise sanitaire mondiale de la Covid-19 a bouleversé l’économie planétaire, elle a paradoxalement eu un impact limité sur les matières premières. S’il est vrai que les prix du pétrole et du gaz se sont effondrés au printemps dernier avec l’interruption des transports, et que celui du coton a perdu toute une saison textile, les prix se sont redressés depuis. Les prix des matières premières et des produits agricoles ont connu une baisse moyenne de 19 % en 2020, essentiellement due à la chute de la demande, pendant que les métaux de la transition énergétique, cobalt et lithium, ont vu leurs prix végéter sous le poids des excédents.

En 2021, on assiste à un rebond des prix des matières premières agricoles, après une hausse estimée à 3 % en 2020. Les cours du pétrole devraient s’établir en moyenne à 44 dollars le baril, en hausse par rapport aux estimations 2020 à 41 dollars. Ce rebond fait suite à la reprise en cours de l’économie mondiale et à la poursuite des politiques de relance en Chine. À part le gaz naturel liquéfié et le minerai de fer et l’or, toutes les matières premières devraient voir leur prix moyen progresser en 2021.

En savoir plus sur le trading des matières premières

Date de publication : 2021-02-26T12:46:57+0000


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

Avez-vous trouvé vos prochaines opportunités ?

Saisissez-les dès à présent.

Investissez en bourse sur plus de 17'000 valeurs depuis notre plateforme plusieurs fois récompensée avec des spreads compétitifs sur indices, actions, matières premières et plus encore.

Pour aller plus loin

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.