Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations. Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations.

Qu’est-ce qu’un swap et quelle est sa fonction ?

Un swap est un produit financier dans lequel deux contreparties conviennent d'échanger la performance d’un actif contre celle d’un autre. Découvrons ce qu’est un swap et les différents types de swaps financiers.

Qu’est-ce qu’un swap en Bourse ?

Un swap est un contrat par lequel des contreparties (généralement des banques ou des institutions financières) se mettent d’accord pour échanger un flux financier contre un autre, suivant des échéances et dans des conditions spécifiées à l'avance. La valeur des swaps dépend essentiellement de celle des actifs sous-jacents qui peuvent être une action, une matière première, une devise ou un taux d’intérêt.

Les swaps, qui sont vus comme des produits financiers de couverture et de spéculation, ne sont pas échangeables en bourse. Ils se négocient « over the counter », ou de gré à gré entre professionnels de la finance. Ce sont les banques qui jouent le rôle d’intermédiaire entre les différentes parties.

Origine historique des swaps

Le swap remonte aux années 1960 lorsque la FED (Banque centrale américaine) est intervenue sur le marché des changes pour soutenir le dollar en échangeant des billets verts contre des marks auprès de la Bundesbank (la banque centrale allemande). La FED avait alors pris l’engagement que l’échange inverse (restitution des marks et récupération des dollars) s’effectuerait à une date fixée d’avance.

Pourquoi utiliser les swaps ?

Les swaps sont utilisés par certains investisseurs comme des instruments de spéculation pour parier sur l’évolution des cours de différents marchés. Ainsi vous trouverez des swaps sur devises, sur taux, sur les actions, sur les matières premières, etc.

Un swap doit comporter des éléments comme un échéancier, la durée, la date de départ, la valeur du taux fixe, la nature du sous-jacent, le montant nominal, la base de calcul et la référence du taux variable.

Comment fonctionne un swap ?

Bien que son opération d'échange soit relativement simple, le swap peut être un instrument financier complexe. C'est une stratégie utilisée par les grands agents de marché tels que les institutions bancaires, les entreprises et les gouvernements, dans le but de réaliser un profit sur vos obligations de paiement. Par exemple pour réduire le coût du financement, obtenir une certaine protection contre le taux de change ou réduire votre exposition aux fluctuations des taux d'intérêt. Dans cette opération aucune transaction n’est effectuée sur le capital : ce sont uniquement les flux d’intérêts qui sont échangés (swapés).

Exemple :

Dans un schéma de base d'un swap de taux d'intérêt, les parties peuvent convenir d'échanger les flux de trésorerie dans les conditions suivantes:

  • La société A cherche à obtenir un prêt lié à un taux d'intérêt fixe. Cependant, en raison de ses conditions spécifiques elle ne peut accéder qu'au taux d'intérêt variable requis par sa banque A.
  • La société B souhaite accéder à un financement à taux d'intérêt variable, mais elle a été conditionnée à un taux d'intérêt fixe par sa banque B.
  • Solution : un swap dans lequel les entreprises A et B acceptent d'échanger leurs obligations de paiement, c'est-à-dire un swap de taux d'intérêt. La société A pourra effectuer des paiements à taux fixe, tandis qu'elle recevra un taux d'intérêt variable de la société B (et vice-versa).

Les quatre principaux types de swap

En fonction des sous-jacents utilisés dans les swaps, il est possible de classer ce produit financier en plusieurs grandes catégories dont les 4 principales sont :

  • Le swap de taux d’intérêt
  • Le swap de devises (C.I.R.S)
  • Le Credit Default Swap (CDS)
  • Le swap matière première

Le swap de taux d’intérêt (IRS)

Le swap de taux d’intérêt (Interest Rate Swaps) permet d’échanger les revenus qui proviennent d’une obligation à taux fixe contre des revenus qui sont liés à un taux variable ou taux flottant. Ce swap qui fait figure de poids lourd du marché financier permet aux parties d’échanger des paiements d’intérêts sur une somme principale (le montant notionnel) qui reste la même pour chaque partie.

La partie qui possède l’obligation à taux variable se couvre contre une hausse de taux, alors que la partie qui possède l’obligation à taux fixe décide finalement de spéculer sur l’évolution des taux (alors qu’elle avait un taux fixe). Chaque paiement effectué correspondra à la différence entre le taux fixe et le taux flottant. L’IRS le plus répandu est le plain vanilla swap.

Le swap de taux d'intérêt utilise la performance de certains principaux indices de référence comme paramètre de taux variable, généralement liés aux taux d'intérêt convenus pour les opérations entre banques. En Europe, la référence la plus courante est l'Euribor (Europe Interbank Offered Rate), mais le Libor (London Interbank Offered Rate) et le Federal Funds Rate (USA) se démarquent également.

Exemple de swap de taux d'intérêt

Supposons deux entités qui cherchent à convertir « artificiellement » leurs obligations de paiement d'intérêts. La société A pourrait chercher à échanger son obligation de paiement d'intérêts variables contre un taux fixe lui permettant, par exemple, d'obtenir un autre prêt. Sa contrepartie, la société B, préférera peut-être convertir ses paiements en un taux variable, en fonction des attentes en matière de baisse d’intérêts.

Le swap de devises (C.I.R.S)

Le swap de devises (Currency Interest Rate swap ou Cross Currency Swap) permet d’échanger les intérêts et la valeur d’un sous-jacent dans une devise contre sa valeur dans une autre devise. Les paiements étant effectués dans la devise de la contrepartie, ce type de swap entraîne une exposition à la fois au taux d'intérêt et au marché de change.

Ce type de swap, qui est assimilé à une opération de trésorerie, se déroule selon trois modalités suivant les taux convenus pour l'échange des paiements :

  • L'échange qui porte sur des taux fixes dans chacune des deux devises : on parle alors de swap de change ou encore de swap cambiste

  • L'échange qui porte sur un taux fixe dans une devise et un taux variable dans l'autre devise (swap cross-currency)

  • L'échange qui porte sur des taux variables dans chacune des deux devises.

Exemple de swap de devises

L'exemple le plus emblématique de ce type de swap a été conclu en 1981, lorsque la Banque mondiale a accepté une obligation en USD, puis a échangé ses obligations de paiement en dollars avec la société américaine IBM en échange de la couverture de la dette de la société émise en marks allemand (DM) et en francs suisses (CHF). Ce swap a permis à la Banque mondiale d'augmenter son exposition aux devises de la Suisse et de l'Allemagne qui affichaient des taux d'intérêt entre 8 % et 12 %, contre 17 % aux États-Unis - tandis qu'IBM a couvert ses obligations dans ces devises.

Le Credit Default Swap (CDS)

Le Credit Default Swap (ou swap sur défaillance de crédit) permet de se couvrir contre le risque de défaut d’un émetteur d’obligations contre des versements périodiques et réguliers pendant la durée du swap. Les swaps sur défaillance de crédit fonctionnent différemment des autres swaps financiers et sont souvent comparés à une police d'assurance en raison des similitudes avec ce produit.

En réalité, ces instruments comportent leurs propres risques. L'un des facteurs à l'origine de la crise financière de 2008 est lié aux swaps sur défaillance de crédit lorsque les émetteurs n'ont pas été en mesure de couvrir les défauts de paiement hypothécaire.

Exemple d’un Credit Default Swap

Supposons qu'en échange d'un taux d'intérêt attractif (valeur sous-jacente), la caisse de retraite « FP » a décidé d'investir en prêtant une somme importante à la société ABC. Pour atténuer son risque, FP (acheteur) décide d'ouvrir un contrat de défaut de crédit avec une compagnie d'assurance (émetteur) en échange d'une fraction des intérêts perçus sur son investissement. Avec ce swap, FP parvient à se protéger contre le défaut (non-paiement) de la société ABC, en transférant l'obligation de couvrir les pertes à la compagnie d'assurance.

Le swap de matières premières

Un swap de matières premières est un accord dans lequel les flux de trésorerie à échanger sont liés au prix d'une matière première sous-jacente. Ce swap permet de se protéger contre les fluctuations de prix des matières premières. S’il porte essentiellement sur le pétrole, le swap des matières premières peut également être basé sur des métaux précieux, des denrées alimentaires comme le blé ou le bétail, et sur des réserves énergétiques comme le gaz naturel.

Dans un swap de matières premières, l'une des parties (utilisateur de la matière première ou institution financière) garantirait le prix maximum du sous-jacent et accepterait les paiements sur le prix fixe pendant une période donnée. En échange, il recevrait un flux de paiements variables basés sur le prix du marché de la marchandise, une obligation généralement liée au producteur.

Les autres types de swap

  • Le basis swap : permet d’échanger deux taux variables indexés sur des taux à court terme, dans la même devise ou dans deux devises différentes
  • Le constant maturity swap de taux d’intérêt : permet d’échanger un taux variable indexé sur des taux d’intérêt à court terme contre un autre taux variable indexé sur un taux d’intérêt à moyen ou long terme
  • L’asset swap : c’est la fusion entre un swap de taux d’intérêt et une obligation à taux fixe créant une obligation à taux variable synthétique
  • Le total return swap : permet d’échanger les revenus et le risque d’évolution de la valeur de deux actifs différents pendant une période de temps donnée
  • Le swap d’inflation : l’échange d’un taux fixe ou variable contre un taux d’inflation
  • Les swaps d’actions : fonctionne de la même manière que le swap de taux d'intérêt
  • Le Swap de courbe : swap de taux (variable contre variable) mono devise pariant sur la forme de la courbe des taux.

Comment utiliser le swap en trading forex ?

Les traders qui possèdent un compte de trading en ligne sur le forex cherchent à profiter des swaps sur les devises dans le cadre d’une stratégie de trading à long terme dite « carry trade ». Pour que cette stratégie soit efficace, les traders doivent sélectionner la paire de devises dont les taux d'intérêt respectifs seront les plus éloignés, et acheter la plus rémunératrice des deux.

Les traders doivent suivre très attentivement l'état des échanges commerciaux et l'évolution des taux de change dans le monde pour générer des bénéfices sur ce type de trading. Notez également qu’une succession de positions courtes conservées overnight aura les mêmes conséquences financières qu’une position conservée tout au long de la période (à l’exception des frais de courtage qui peuvent être plus élevés lorsque vous renouvelez vos positions constamment).

Vous pouvez trader sur le forex via nos plateformes et nos applis intuitives avec notre compte démo gratuit ou en ouvrant un compte de trading réel, sans aucun risque pour votre capital.

Les avantages et inconvénients des swaps

Les swaps sont utilisés non seulement pour des opérations de couverture tendant à annuler ou réduire l’exposition au risque d’une entreprise ou d’un individu, mais aussi pour des opérations de spéculation.

Le grand inconvénient des swaps reste lié au risque de contrepartie. Il est en effet toujours possible que la contrepartie ne respecte pas ses obligations de paiement. En optant pour le swap à des fins de spéculation, vous risquez aussi de connaître des pertes lorsque vos prédictions ne sont pas bonnes.

Conclusion

Le swap est un instrument financier complexe qui est essentiellement utilisé par les investisseurs professionnels. Ce mécanisme présent sur le marché des devises est aussi un produit financier dérivé qui permet des opérations de trésorerie et des optimisations de crédits. Il est utilisé par certains traders pour générer des bénéfices à long terme sur le forex en tirant profit du différentiel de taux d'intérêt entre devises grâce à la stratégie « carry trade ». Il est toutefois conseillé aux investisseurs particuliers de chercher à en comprendre le mécanisme de base en l’intégrant dans votre portefeuille.


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

Pour aller plus loin

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.