Acquisition - définition

Lorsqu’une société décide de racheter une autre société, on parle d’une acquisition. Pour ce faire, la société acquérante rachète la majorité ou l’intégralité des parts de la société acquise.

Il existe deux types d’acquisitions : hostile et amicale. L’acquisition hostile correspond au rachat d’une entreprise par une autre, sans le consentement de la première. Généralement, la société acquérante rachète une quantité majoritaire des actions pour prendre le contrôle de la société acquise. Lorsque les deux sociétés sont d’accord sur les termes de l’acquisition, il s’agit d’une acquisition amicale.

Généralement, les acquisitions font partie intégrante des stratégies de développement des entreprises. La société visée possède des atouts que la société acheteuse souhaite acquérir, mais ne veut ou ne peut pas les développer en interne. Les acquisitions se font habituellement en échange de liquidités, de prise de participation au capital de la société acheteuse, voire les deux.

Fusions et acquisitions

Lorsque deux sociétés visent un effet de synergie en combinant leurs forces d’égal à égal, on parlera d’une fusion. Généralement, les traders utilisent une expression générique pour faire référence aux deux processus : fusions et acquisitions, ou M&A (Mergers and Acquisitions en anglais).

Consultez notre rubrique Formations

Pour en savoir plus sur la terminologie associée au trading sur actions, nous vous invitons à lire notre guide de trading sur actions.

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - V - W

Voir toutes les définitions de trading de notre glossaire

Portail d'aide

Trouvez les réponses à vos questions concernant votre compte ou nos produits et services.

Obtenir de l'aide

Notre Service Clients en français est disponible du lundi au vendredi de 8h15 à 22h15. En dehors de ces horaires, notre personnel anglophone sis dans nos bureaux dans le monde sera à disposition. Samedi et dimanche de 10h00 à 18h00 CET.