Introduction en bourse (IPO) de WeWork

WeWork laisse planer le doute auprès de ses investisseurs concernant son introduction en bourse (IPO). Initialement prévue pour 2019, celle-ci a ensuite été repoussée à une date ultérieure (toujours inconnue à l’heure actuelle). Retrouvez ci-dessous plus d'informations concernant l’introduction en bourse de WeWork.

Contactez-nous au +41 (0) 58 810 77 43 pour toute question concernant l'ouverture d'un compte. Nous nous tenons à votre disposition du lundi au vendredi de 9h à 18h.

Contactez-nous au +41 (0) 58 810 77 43

Introduction en bourse (IPO) de WeWork

WeWork laisse planer le doute auprès de ses investisseurs concernant son introduction en bourse (IPO). Initialement prévue pour 2019, celle-ci a ensuite été repoussée à une date ultérieure (toujours inconnue à l’heure actuelle). Retrouvez ci-dessous plus d'informations concernant l’introduction en bourse de WeWork.

Contactez-nous au +41 (0) 58 810 77 43 pour toute question concernant l'ouverture d'un compte. Nous nous tenons à votre disposition du lundi au vendredi de 9h à 18h.

Contactez-nous au +41 (0) 58 810 77 43

Pourquoi négocier l’IPO de WeWork avec IG Bank ?

Spéculez sur WeWork

Tirez parti de l’effet de levier via le trading sur CFD

À l'achat ou à la vente

Selon votre prédiction de la capitalisation boursière de WeWork

Où que vous soyez

Grâce à nos plateformes et applis intuitives

Quand l’IPO de Wework est-elle susceptible de se produire ?

La date de l’entrée en bourse de WeWork n’a pas encore été confirmée. Après avoir déposé son document d’introduction en bourse en août 2019, il était logique de penser que l’IPO allait se produire dans les mois qui suivraient. Toutefois, à la fin du mois de septembre 2019, WeWork a déclaré repousser son introduction en bourse afin de se concentrer sur les fondamentaux de son activité. La date de l’IPO reste à ce jour inconnue.

Quelle sera la valorisation de WeWork à son entrée en bourse ?

La valorisation de WeWork à son entrée en bourse est encore inconnue. En janvier 2019, elle s’élevait à 47 milliards de dollars. Ce chiffre a ensuite été réévalué entre 20 et 30 milliards de dollars, en raison du manque d’intérêt des investisseurs. Sa dernière valorisation tourne autour de 10 milliards de dollars.

Notre analyse sur l’IPO de WeWork

WeWork dispose d’espaces de travail partagés dans 124 villes à travers le monde, et devrait bientôt faire son entrée sur le marché boursier américain. Si le concept de louer des immeubles pour sous-louer ensuite l’espace à des locataires à un prix plus élevé est loin d’être révolutionnaire, l’entreprise a réussi à s’assurer un taux de croissance exceptionnel, suscitant l’intérêt d’investisseurs comme le Vision Fund de SoftBank et Goldman Sachs.

Pour Adam Neumann, PDG de WeWork, l’entreprise est bien plus qu’un simple fournisseur d’espaces de bureaux. Il la définit comme « pionnière » dans le secteur de l’économie collaborative car elle permet d'établir un lien nouveau entre les salariés et leur environnement, modifiant ainsi leurs habitudes de travail. Dans son prospectus d’introduction en bourse, WeWork a même déclaré que sa mission était « d'élever la conscience mondiale ». En réalité, WeWork rivalise avec d’autres fournisseurs d’espaces de bureaux, notamment avec IWG, société de portefeuille cotée en bourse au Royaume-Uni et propriétaire de plusieurs entreprises comme Regus et Spaces.

Bien que la croissance rapide et les perspectives d’expansion de la société aient conduit à une valorisation à plusieurs milliards de dollars, les investisseurs devraient surveiller le rythme des dépenses qu’adopte WeWork pour conserver son taux de croissance hors du commun. L’an dernier, WeWork a déclaré avoir dépensé près de 2 $ pour chaque dollar gagné. À titre de comparaison, même Uber ne puise pas dans ses réserves de liquidités à cette vitesse.

Il est de plus en plus fréquent de voir des entreprises faire leur entrée en bourse sans avoir généré le moindre profit, mais il s’agit généralement d’entreprises technologiques, secteur auquel WeWork n’appartient pas. Son prospectus d’introduction en bourse manque cruellement de substance sur les étapes que la société entend réaliser pour atteindre une quelconque rentabilité future. On estime que WeWork dispose d’environ 4,37 millions de mètres carrés de bureaux. En se basant sur ses revenus de 2018, cela correspond à des revenus de 417,27 $ par m². En comparaison, IWG génère 639,27 $ par m² et parvient à être rentable.

Données de 2018 WeWork IWG
Revenus (millions de $) 1822 3385
Bénéfice net (millions de $) -1611 150
Taux de croissance des revenus sur 5 ans 122 % 11 %
Revenus/m² 417,27 $ 639,27 $
Capitalisation boursière (milliards de $) 25 4,6
Ratio cours/vente1 13,7x 1,4x

Source : divers

1Le ratio cours/vente de WeWork est calculé sur la base d’une valorisation à 25 milliards de $, celui d’IWG sur la base du cours actuel de l’action.

Le risque principal qui menace WeWork est un changement drastique sur le marché de l’immobilier. En effet, WeWork conclut des baux à long terme pour ses espaces de bureaux, mais propose ensuite des contrats à court terme à ses locataires. Si les prix de l’immobilier venaient à chuter, les locataires pourraient exiger des frais de location moins élevés, ce qui créerait une disparité entre les revenus de l’entreprise et les coûts auxquels elle doit faire face.

La valorisation de WeWork a récemment été revue à la baisse, et est passée du chiffre exceptionnel de 47 milliards de $ aux alentours de 20 à 30 milliards de $. Une valorisation à 25 milliards de $ serait toutefois supérieure à la capitalisation boursière de General Motors, de Morgan Stanley ou de Micron Technology. En utilisant le même ratio cours/vente que celui d’IWG, sa valorisation devrait plutôt tourner autour de 2,5 milliards de $.

L’un des éléments que WeWork s’est fixé comme mission est de « redéfinir le succès en tant qu’épanouissement personnel, et non pas de le considérer uniquement comme un objectif à atteindre ». On souhaite aux investisseurs que les futurs résultats de l’entreprise ne suivront pas à la lettre cette déclaration.

Quel sera le cours de l'action WeWork à son entrée en bourse ?

Le cours de l'action WeWork à son entrée en bourse est encore inconnu. Lorsque que l’entreprise sera prête à se lancer, une banque d’investissement établira le cours des actions en utilisant les techniques de valorisation nécessaires. La banque décidera aussi du nombre d’actions mises à disposition du public. Après l’IPO, les facteurs habituels de l’offre et de la demande détermineront le prix de l’action.

Ouvrir un compte

Exécution rapide sur une large gamme de valeurs

Bénéficiez d’un accès flexible à plus de 17 000 valeurs internationales, avec une exécution fiable

Prenez position facilement, où que vous soyez

Tradez sur votre mobile ou tablette avec nos applis intuitives plusieurs fois récompensées

Faites confiance à un courtier reconnu

Avec 45 ans d’expérience, nous sommes fiers de vous proposer un service d’exception

Pourquoi WeWork décide-t-elle de faire son entrée en bourse ?

L’introduction en bourse de WeWork n’aura pas lieu avant longtemps. Selon plusieurs sources, l’entreprise cherchait principalement à obtenir des financements supplémentaires. En d’autres termes, elle visait à lever des fonds pour pouvoir rembourser ses dettes, qui se comptent en milliards de dollars. Bien que les revenus de WeWork aient fortement augmenté ces dernières années, celles-ci ont suivi la même tendance. Cependant, elle a dû abandonner l’idée d’une IPO à court terme en raison du manque d'intérêt des investisseurs.

Quel avenir pour WeWork ?

Malgré des pertes financières considérables, WeWork continue son expansion. Une introduction en bourse pourrait attirer des investisseurs de haut rang, ce qui serait bénéfique pour l’entreprise. À l’avenir, WeWork prévoit de gagner de nouveaux marchés, comme la Chine.

Marché gris de WeWork

Cours en temps réel

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site. Tous les cours des actions sont différés d'au moins 15 minutes.

Market details

Taille minimum Taille par lot Spread disponible Couverture
Marché gris WeWork 1 $/2 $ 10 $ 10 25 %

Quel est le modèle commercial de WeWork ?

WeWork loue des espaces de travail partagés à des entrepreneurs, des travailleurs indépendants, des petites entreprises et à d’autres types de clients. Elle loue ces espaces directement auprès des propriétaires, puis les sous-loue à un prix plus élevé. Le prix de chaque espace dépend de son emplacement. En plus des loyers qu’elle collecte, WeWork gagne également de l’argent en facturant des services additionnels.

Quelle est la situation économique de WeWork ?

Bien que les revenus de WeWork soient plutôt satisfaisants, ses dettes ont progressivement augmenté au cours des dernières années. En 2017, ses revenus ont dépassé les 900 millions de $, et ce chiffre a doublé en 2018 pour atteindre 1,8 milliard de $. Au cours de la même période, ses dettes sont passées de 933 millions de $ à 1,9 milliard de $. Son nombre d’employés a également fortement augmenté : de 2200 en mai 2017, ils sont désormais plus de 11 000 en août 2019. Enfin, l’entreprise a vu le nombre de ses adhérents exploser et passer de 130 000 membres en mai 2017 à plus d’un demi-million en août 2019.

Qui sont les concurrents de WeWork ?

Parmi les concurrents de WeWork, on retrouve International Workplace Group (IWG), Servcorp et Knotel. Le concept des espaces de travail partagés n’est pas nouveau, certains des concurrents de WeWork existant depuis 1978. IWG cote sur le London Stock Exchange depuis 2000 et est un composant du FTSE 250. Bien qu’IWG dépasse WeWork en matière de portée et du nombre d’emplacements proposés, WeWork pourrait avoir une capitalisation boursière bien plus importante que son rival à son entrée en bourse. Servcorp cote sur la bourse australienne depuis 1999, tandis que Knotel (fondée en 2016), n’est pas cotée en bourse.

Ce qui différencie WeWork de ses concurrents est son offre d’espaces de travail vivants et animés. Elle s’adresse à une clientèle différente et propose dans certains cas des prix par tête plus abordables.

Les membres clés de WeWork

L’équipe de direction de WeWork se compose de 13 membres clés.

Artie Minson Co-Directeur général
Sebastian Gunningham Co-Directeur général
Miguel McKelvey Co-fondateur et directeur Culture
Laurent Paris Directeur de la technologie
Joanna Lee Vice-Président Marketing
Ed Granaghan Chef de l’administration
Prabhdeep Singh Responsable international des opérations
John Reid-Dodick Vice-Président Senior Culture
Anthony Yazbeck Directeur des opérations
Ramin Bozorgzadeh Directeur de l’ingénierie
Roee Adler Vice-Président exécutif Gestion de produits
Eugen Miropolski Directeur Produits
Jen Berrent Directeur des affaires juridiques

Qui sont les investisseurs de WeWork ?

WeWork possède un nombre important d’investisseurs mondiaux, dont JP Morgan, Hony Capital et SoftBank, qui a investi 4,4 milliards de $ dans l’entreprise en 2017 et 1 milliard de $ en 2018. Depuis 2010, WeWork a levé près de 7 milliards de $ au travers de ses cycles de financement.

Recevez les actualités liées aux introductions en bourse


Pour plus d'informations sur la possible utilisation de vos données, veuillez consulter notre Charte de confidentialité et Politique d'accès ainsi que les termes et conditions de notre site.

Comment fonctionnent les IPO ?

Les IPO ont lieu lorsqu’une société décide de commencer à vendre ses actions au public. L’entreprise décide alors du nombre d’actions qu’elle souhaite proposer à la vente et une banque d’investissement définit le prix initial des actions en fonction de l’offre et de la demande.

Choisissez le courtier n°1 des CFD1

Vous souhaitez ouvrir un compte de trading ? Avec 45 ans d’expérience, nous sommes fiers de vous proposer un service d’exception.

FAQ

Comment puis-je rester informé(e) de l'introduction en bourse de WeWork ?

Pour suivre l'évolution de l'IPO de WeWork, inscrivez-vous à notre liste de distribution et recevez toutes les actualités liées aux introductions en bourse.

Qui sont les fondateurs de WeWork ?

Adam Neumann et Miguel McKelvey ont fondé WeWork en 2010. Le siège social se situe à New York et l’entreprise propose actuellement à la location des espaces de travail dans plus de 90 pays à travers le monde.

Ces sujets pourraient vous intéresser…

Tout ce que vous devez savoir sur l’introduction en bourse de Deliveroo

Découvrez les nombreux avantages de la négociation sur CFD

Initiez-vous au trading sur actions avec IG Bank

1N°1 du courtage en ligne des CFD dans le monde en termes de revenus, hors Forex (Source : états financiers publiés en juin 2020).