Les plus grands producteurs de pétrole du monde

Découvrez les principaux pays producteurs de pétrole du monde en 2020. Dans cet article, vous en apprendrez davantage sur l'industrie du pétrole et pourrez découvrir comment prendre position sur la matière première avec IG Bank.

Les dix premiers producteurs de pétrole en 2020

  1. États-Unis :19,51 millions bpj
  2. Arabie saoudite :11,81 millions bpj
  3. Russie : 11,49 millions bpj
  4. Canada : 5,50 millions bpj
  5. Chine : 4,89 millions bpj
  6. Iraq : 4,74 millions bpj
  7. Émirats arabes unis (EAU) : 4,01 millions bpj
  8. Brésil : 3,67 millions bpj
  9. Iran : 3,19 millions bpj
  10. Koweït : 2,94 millions bpj

Cette liste indique le nombre des barils par jour (bpj) produit par pays au 25 juin 2020. Les chiffres de la production du pétrole évoluent régulièrement. (Source : EIA)

Aperçu de l'industrie du pétrole

L'industrie du pétrole est l'un des secteurs d'activité les plus surveillés au monde, en partie en raison de sa réputation de marché volatile. Comme pour n'importe quel autre marché financier, le facteur le plus important qui influence le cours du pétrole est le jeu de l'offre et de la demande.

Les facteurs liés à l'offre qui affectent le cours du pétrole sont les décisions de production prises par l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), les problèmes géopolitiques et les conditions météorologiques violentes. L'OPEP organise des réunions régulières afin de fixer des quotas de production du pétrole dans les pays membres, en vue de réglementer l'approvisionnement en pétrole et de contrôler son prix. Les facteurs de demande incluent le dépendance au pétrole, le cours du dollar américain et les performances de l'économie mondiale.

Les dix premiers producteurs de pétrole fournissent 71 % du pétrole du monde, ce qui correspond à plus de 100 millions de barils par jour. Le pétrole est principalement utilisé dans l'industrie des transports (essence et diesel) mais est également largement utilisé dans le cadre de la production de certains lubrifiants, plastiques et produits pharmaceutiques.

Les deux valeurs les plus populaires du secteur sont le Brut brent et le West Texas Intermediate (WTI). Les principaux éléments qui différencient ces deux marchés sont leurs lieux d'exploitation, leurs compositions ainsi que la façon dont ils sont affectés par les facteurs géopolitiques.

Les principaux pays producteurs de pétrole

Pays Part de la production mondiale
États-Unis 19%
Arabie saoudite 12%
Russie 11%
Canada 5%
Chine 5%
Irak 5%
Émirats arabes unis 4%
Brésil 4%
Iran 3%
Koweït 3%

États-Unis : 19,51 millions bpj

Les États-Unis sont le premier pays producteur de pétrole au monde depuis 2017. En effet, l'or noir y est produit dans pas moins de 32 États ainsi que dans les eaux côtières américaines. La majorité de cette production est issue de forages au Texas (41 %). Le pays est également le premier consommateur de pétrole, avec un total de 7,47 milliards de barils de pétrole en 2019.

L'une des principales raisons pour laquelle les États-Unis sont le leader mondial en matière de production de pétrole est sa position avant-gardiste en matière de technologie de forage. Les plateformes peuvent en effet forer de manière horizontale, ce qui permet un meilleur accès aux gisements. Entre 2018 et 2019, la production de pétrole américaine a augmenté d'un peu plus de 9 %.

Arabie saoudite : 11,81 millions bpj

Avant que les États-Unis ne deviennent le premier producteur de pétrole au monde, l'Arabie saoudite a occupé la première place du classement pendant quelques années. Elle est le sixième plus grand consommateur de cette matière première, avec une moyenne de 3,78 millions de barils par jour.

Suite aux réductions des quotas de l'OPEP, la production de pétrole de l'Arabie saoudite a chuté de 609 000 barils par jour entre 2018 et 2019. En raison du Covid 19, le pays a d'ailleurs connu une baisse supplémentaire de 3,30 millions de barils par jour sur l'année 2020. Ces baisses de production sont source de préoccupation sur le plan national. En effet, la production de pétrole en Arabie saoudite est responsable d'environ 42 % du produit intérieur brut du pays.

Russie : 11,49 millions bpj

La Russie était autrefois le premier producteur de pétrole au monde, avant d'être successivement dépassée par l'Arabie saoudite et les États-Unis. La croissance de la production totale entre 2018 et 2019 a été inférieure à 1 %, l'OPEC et d'importants producteurs de pétrole russes ayant convenu de réduire la production en raison de la baisse du cours de la matière première. Au début de l'année 2020, la crise de Covid 19 a eu pour effet une baisse de la production de près de 20 %.

Les principaux secteurs d'extraction du pays se trouvent en Sibérie occidentale, dans les champs Priobskoye et Smotlor. À juin 2020, la Russie est le cinquième consommateur de pétrole au monde avec 3,31 millions de bpj, soit 4 % de la production mondiale.

Canada : 5,50 millions bpj

Le Canada progresse lentement dans la liste des principaux producteurs de pétrole, en passant de la 5ème place (5,29 millions bpj en 2018) à la 4ème place. On estime que la production du pays pourrait augmenter de plus de 120 % d'ici 2050, un taux de croissance supérieur à n'importe quel pays non membre de l'OPEP. Bien que l'augmentation drastique de la production puisse être coûteuse, car la majeure partie du pétrole canadien (96 %) provient de sables bitumineux, le pays possède les moyens technologiques qui pourraient lui permettre de réduire ses coûts.

Au Canada, la consommation de pétrole est d'un peu plus de 2,4 millions de bpj et le pays possède suffisamment de ressources pour assurer 180 ans de consommation au rythme actuel. De plus, de nouveaux accords d'échange pourraient être négociés d'ici décembre 2022.

Chine : 4,89 millions bpj

La Chine est le cinquième producteur de pétrole au monde, mais occupe la deuxième place du classement en termes de consommation avec environ 14 millions de barils par jour. Il s'agit d'une des raisons qui expliquent pourquoi le marché a réagi de manière si prononcée à la baisse de la demande chinoise (plus d'un demi-million de barils par jour) comme conséquence de la pandémie de Covid 19.

La majeure partie du pétrole extrait en Chine l'est dans les régions nord-est et nord-centrale. De manière générale, la production chinoise a lentement chuté. Aux rythmes de production et de consommation actuels, elle possède environ cinq ans de réserves connues.

Iraq : 4,74 millions bpj

Entre 2018 et 2019, la production de pétrole irakienne a augmenté de 2,6 %, ce qui porte la production du pays à 4,74 millions bpj. Elle détient environ 9 % des réserves de pétrole mondiales, ce qui représente plus de 140 milliards de barils.

Bien que l'Iraq ne soit que sixième producteur mondial, elle se positionne en deuxième place des pays membres de l'OPEP. Le pays est également le deuxième au classement en matière d'exportations. Ses exportations de pétrole brut ont en effet doublé en passant de 2 millions bpj à 4 millions bpj depuis 2010. La majeure partie est destinée à la Chine, à l'Inde et à l'Europe.

Émirats arabes unis : 4,01 millions bpj

Le troisième pays de l'OPEP sur la liste des principaux producteurs de pétrole est les Émirats arabes unis. La dernière fois que le pays a dépassé la barre des 4 millions de barils par jour était en 2016, suite à quoi sa production a baissé de 3,1 % en 2017.

Avec 98 milliards de barils, les réserves de pétrole des Émirats arabes unis sont demeurées plus ou moins inchangées depuis 1988. Cela signifie qu'aux rythmes actuels de productions et de consommation, le pays dispose de suffisamment de réserves pour durer près de 300 ans.

Brésil : 3,67 millions bpj

Le Brésil a connu une forte augmentation de sa production de pétrole entre 2018 et 2019 ainsi qu'en 2020. En décembre 2019, il produisait 3,10 millions de barils par jour, soit une hausse de 0,52 % par rapport à novembre 2019 et de 15,44 % par rapport à l'année précédente.

Comme la plupart des pays producteurs de pétrole, les exportations de pétrole au Brésil ont diminué ces derniers mois, en raison d'une demande mondiale plus faible. Le pays détient moins de 1 % des réserves de pétrole du monde, soit assez pour les 15 années à venir.

Iran : 3,19 millions bpj

Dans les années 70, l'Iran a exercé un contrôle important sur l'industrie du pétrole, en produisant entre 5 millions et 6 millions de barils de pétrole par jour. À mesure que de plus en plus de pays ont commencé à extraire et à exporter du pétrole, ces chiffres ont considérablement diminué. De nouvelles baisses de sa production ont fait suite au durcissement des sanctions imposées par les États-Unis à l'égard du pays.

L'évolution de la conjoncture économique a amené l'Iran à abaisser ses prévisions de revenus de pétrole pour passer de 29 % de son PIB en 2019 à seulement 9 % en 2020. Toutefois, le pays poursuit sa politique d'investissement en la matière en prévoyant d'injecter 500 milliards de dollars dans le secteur d'ici 2025.

Koweït : 2,94 millions bpj

La production de pétrole (et de gaz) du Koweït représente plus de la moitié de son PIB et plus de 90 % de ses recettes d'exportation. Le pays avait prévu de porter sa production à 4 millions de bpj en 2020, mais sa croissance a ralenti en raison du contexte de pandémie mondiale. Étant donné que le Koweït dépend largement de sa production de pétrole pour assurer sa stabilité économique, le besoin de diversifier son industrie pourrait s'imposer.

La consommation de pétrole du pays était de 339 000 barils par jour fin 2019, soit une baisse de 33 % (de 451 000) en 2018.

Comment trader et investir sur le pétrole

Vous pouvez bénéficier d'une exposition au marché du pétrole en tradant ou en investissant. Votre choix dépendra de vos préférences personnelles, de votre appétence pour le risque et de quand vous souhaitez trader. Vous pouvez prendre position sur le cours du pétrole via des produits dérivés tels que les CFD ou bien investir dans ce secteur via les ETF et les actions.

Trader le cours du pétrole

Avec IG Bank, vous pouvez trader le pétrole via des produits dérivés tels que les CFD, sans jamais avoir à posséder la matière première sous-jacente. Une des caractéristiques du trading sur produits dérivés est qu'il vous permet de négocier avec effet de levier. Cela signifie que vous n'avez qu'à immobiliser un faible pourcentage de la valeur de votre position tout en bénéficiant d'une exposition totale. Cela peut augmenter vos gains et pertes potentiels.

Bénéficiez d'une exposition au marché du pétrole en négociant :

Spot prices

Le prix au comptant représente le coût d'achat ou de vente immédiat(e) du pétrole. Trader le pétrole au comptant signifie négocier au cours actuel du marché sous-jacent. Cette méthode est populaire auprès des traders à court terme car les marchés au comptant présentent généralement des spreads plus réduits. Cependant, si vous souhaitez conserver vos positions ouvertes d'un jour à l'autre, des frais de financement overnight s'appliqueront.

Comment fonctionne le trading sur pétrole ?

Contrat à terme

Si vous souhaitez trader le pétrole à une date et un prix détérminés, les contrats à terme pourraient s'avérer utiles. Ils sont négociés en bourse et reflètent la demande de différents types de pétrole. Cette méthode est préférée par les traders avec une vision à plus long terme, car les positions peuvent être maintenues ouvertes sans engendrer de frais de financement overnight. Les contrats à terme sur le pétrole ont généralement des spreads plus larges. Cela s'explique par le fait que le spread inclut directement les frais de financement overnight.

Prêt(e) à trader le pétrole ? Ouvrez votre compte réel aujourd'hui.

Investir dans le pétrole

Si vous souhaitez investir dans le pétrole, vous pouvez acheter des actions de sociétés pétrolières ou acheter des actions dans des ETF qui suivent le cours de la matière première. Lorsque vous investissez, vous êtes propriétaire de l'actif sous-jacent et vous ne pouvez tirer parti que de la hausse des prix. De plus, vous devrez immobiliser l'équivalent de la valeur totale de votre position à l'avance.

Les ETF

Les ETF sont des instruments d'investissement qui suivent les mouvements d'un ensemble d'actifs. Certains ETF pétroliers ont pour but de refléter le prix d'un actif spécifique , tel que le Brut brent ou le WTI. D'autres se basent sur les cours d'un ensemble de sociétés pétrolières. Beaucoup d'investisseurs préfèrent les ETF car ils représentent un bon moyen de diversifier leur capital.

En savoir plus sur les ETF​

Les actions

Investir dans des actions pétrolières signifie que vous serez propriétaire des actions sous-jacentes d'une compagnie pétrolière, par exemple BP. Vous pouvez choisir cette méthode si vous souhaitez tirer parti de la revente d'actions à un prix plus élevé plus tard. Par ailleurs, l'investissement offre d'autres caractéristiques intéressantes telles que les dividendes (si reversés par l'entreprise) ainsi que des droits d'actionnaire.

En savoir plus sur la négociation d'actions

Pour commencer à trader le pétrole, ouvrez un compte réel IG Bank.

Perspectives sur l'industrie pétrolière

Le futur de l'industrie pétrolière dépend de trois facteurs majeurs : les répercussions à long terme de la pandémie de Covid-19, la croissance économique dans des pays comme les États-Unis et la Chine, et les perspectives relatives aux sources d'énergie renouvelables.

La crise COVID-19 a amené un lot d'incertitude sur les marchés pétroliers, et même s'il n'y a aucun moyen de savoir quels en seront les effets durables, les discussions sont de plus en plus tournées vers l'avenir. Les mesures économiques de soutien à l'industrie pétrolière ont pu atténuer l'impact de la crise, mais ces changements auront inévitablement un effet considérable sur la production et la consommation de la matière première.

En outre, les économies les plus importantes pourraient voir leur PIB fortement pâtir de la baisse de la production et de la demande de pétrole. Il reste à voir comment ces économies réagiront aux réductions de production. Toutefois, la liquidité et la volatilité du marché pétrolier pourraient être impactées de manière durable.

Enfin, l'US Energy Information Administration (EIA) prévoit une baisse de la consommation d'énergie traditionnelle aux États-Unis (pétrole, charbon et gaz) dans les années à venir. Elle prévoit que l'utilisation des énergies renouvelables passera de 17 % en 2019 à 21 % en 2020 et à 23 % en 2021.1 Toutefois, l'économie mondiale est toujours largement tributaire du pétrole qui demeure l'une des ressources mondiales les plus précieuses.

Si vous souhaitez bénéficier d'une exposition à l'industrie pétrolière, il est important de garder un œil sur les dernières actualités et de vous assurer que vous avez une bonne stratégie de gestion du risque.

Notes de bas de page

1 EIA, 2020

Date de publication : 2021-01-15T12:00:00+0000


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

Découvrez comment prendre position sur les marchés

Découvrez tous les marchés sur lesquels vous pouvez trader et leur fonctionnement grâce au cours d’ « Introduction aux marchés financiers » disponible sur IG Academy.

Pour aller plus loin

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.