Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations. Les CFD sont des produits à effet de levier. Le trading sur CFD ne convient pas à tous les clients et peut engendrer des pertes excédant votre investissement. Nous vous remercions de bien vouloir prendre connaissance du document Risques du Trading afin de vous assurer de la bonne compréhension des risques inhérents à ce type d'opérations.

Le pétrole sous le feu des projecteurs

Les membres de l’OPEP et ses partenaires se réunissaient hier à l’occasion de la 14ème réunion ministérielle de l’OPEP+

Le cours du pétrole progresse depuis avril dernier, lorsque le prix du baril à échéance mai était tombé en négatif du fait des risques liés à la pandémie mais également du fait de la guerre des prix lancée par la Russie et l’Arabie saoudite à l’époque.

Les cours du pétrole évoluent maintenant sur les niveaux de prix constatés entre 2014 et 2019, malgré les craintes concernant la demande. En effet, les réductions importantes de quotas de production au sein du cartel ont permis de soutenir les cours du baril mais les pressions sur la demande semblent être ignorées par les opérateurs de marché.

La plus forte hausse historique des stocks de pétrole constatée mercredi, à plus de 21 millions de barils, n’a même pas eu d’effet négatif sur le cours du pétrole WTI, qui se maintenait au-delà du seuil des 61$.

Durant cette réunion, les investisseurs surveillaient principalement trois informations, à savoir, les perspectives court et long terme concernant la demande, le calendrier de hausse des quotas de production et enfin, la décision de l’Arabie Saoudite quant à la réduction supplémentaire que le royaume avait décidé pour février et mars.

Les marchés semblent satisfaits des décisions prises lors de cette réunion, à en croire la forte accélération constatée hier, permettant au cours du baril de pétrole de venir évoluer au contact des 65 dollars, soit le plus haut niveau depuis janvier 2020.

En effet, l’OPEP a décidé de ne pas augmenter la production, exception faite d’une hausse de 130 000 barils pour la Russie et 20 000 pour le Kazakhstan. Par la suite, la production devrait graduellement progresser à partir d’avril mais les perspectives montrent que le marché ne sera pas revenu sur ses niveaux 2019 d’ici la fin de l’année. (Cf tableau OPEC+ supply balances, source : OPEC)

Concernant la demande, La Russie insiste sur le fait d’augmenter la production afin d’éviter une hausse trop importante des prix. L’Inde de son côté demande d’augmenter les quotas plus rapidement, car la récente accélération des prix peut être un frein au rebond économique dans certains pays. L’Inde est le troisième plus gros importateur de pétrole au monde.

L’Arabie Saoudite avait volontairement abaissé sa production en mars/avril d’un million de barils par jour supplémentaire et a indiqué que le royaume déciderai dans les prochains mois comment elle allait graduellement augmenter à nouveau sa production, sans donner plus de détails. « Nous ne sommes pas pressés », indiquait le ministre Saoudien de l’énergie.

Le prochain rendez-vous à suivre se tiendra le 12 avril prochain et sera l’occasion d’ajuster les différentes décisions mises en place.


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
liveprices.javascriptrequired


Voir plus de valeurs forex en temps réel

liveprices.javascriptrequired
liveprices.javascriptrequired

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site et sont uniquement fournis à titre indicatif. Tous les cours des actions sont différés d'au moins 15 minutes.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.