Comment investir ?

Effet de levier et couverture

Investir avec effet de levier

L’effet de levier est un des avantages clés de l’investissement sur CFD. Il est toutefois important de bien comprendre cette notion afin d’éviter les risques qu’elle peut entraîner. Pour illustrer cela, voici un exemple détaillé d’une position sur un CFD action avec effet de levier.

Supposons que les actions de Carrefour SA se négocient actuellement à 14,40 € et que vous vouliez acheter 100 actions. Si vous les achetez auprès d’un courtier sans prendre en compte la commission, vous devrez payer 100 x 14,40 € = 1 440 €.

Si vous achetez 100 CFD sur actions Carrefour SA, l’effet de levier vous permettra de n’immobiliser qu’une faible partie de la valeur totale de votre investissement initial. Pour une grande capitalisation telle que Carrefour SA, le taux de couverture peut aller jusqu’à 5 % seulement. Donc, pour acheter 100 CFD sur actions, vous auriez à payer 100 x 14,40 € x 0,05 = 72 €.

L’effet de levier réduit donc considérablement votre capital investi (72 € au lieu de 1 440 €).

Cependant, quel que soit le type d’investissement choisi, le niveau d’exposition reste le même. Si le cours de l’action Carrefour SA augmente ou baisse, vous gagnerez ou perdrez exactement la même somme que vous ayez acheté les actions directement ou à travers un CFD.

Supposons que l’action Carrefour SA baisse à 13,10 € et que vous décidiez de déboucler votre position pour limiter vos pertes. Si vous aviez acheté les 100 actions physiques, vous les vendriez à 13,10 € et recevriez donc 100 x 13,10 € = 1 310 €. Ce qui représenterait une perte de 1 440 € - 1 310 € = 130 €.

Si vous aviez acheté 100 CFD sur actions, votre perte correspondrait à la différence entre les valeurs d’ouverture et de clôture de l’action, multipliée par le nombre de contrats achetés. Admettons que l’action Carrefour SA soit passée de 14,40 € à 13,10 €, soit une baisse de 1,30 €. 100 x 1,30 € = 130 €.

La perte totale est la même dans les deux cas, même si elle excède votre investissement initial sur CFD. Il est donc important de penser en termes de valeur totale de la position, plutôt qu’en termes de montant investi.

Couvertures requises

Pour ouvrir une position avec IG Markets, vous n’avez besoin de mobiliser qu’une faible partie du montant total du contrat. C’est ce que l’on appelle la couverture ou le montant investi.

  • Actions : plus de 7 000 titres à partir de 5 % de couverture seulement (y compris des valeurs phares telles que Bouygues et L’Oréal)
  • Forex : à partir de 0,5 % de la valeur totale du contrat
  • Indices : variable ; 200 € par contrat sur le France 40, par exemple

Les CFD sont des produits à effet de levier et peuvent entraîner des pertes excédant votre investissement initial.

Couverture avec Stop Garanti

Lorsque vous placez un stop garanti sur une position, la couverture nécessaire correspond au montant le plus élevé entre le risque maximum encouru sur la position ou la couverture requise habituelle sans stop. Le risque maximum correspond à votre exposition sur le marché par mouvement de point, multipliée par la distance entre le niveau de votre stop et le niveau auquel vous avez ouvert votre position, à laquelle s’ajoute le coût du stop garanti s’il est déclenché. La couverture habituelle requise (sans stop) correspond à la valeur d’un point x le nombre de contrats x le cours du marché x le taux de couverture

Par exemple, supposons que l’Allemagne 30 cote à 12 500/12 501 et que vous souhaitez acheter un contrat avec un stop garanti.

Un contrat sur l’Allemagne 30 correspond à 25€ par mouvement de point. Vous ouvrez une position à 12 501 et placez un stop garanti à 20 points, c’est-à-dire à 12 481 (12 501 – 20).

Votre perte maximale sera de 25 x 20 = 500€ car vous avez placé un stop garanti. Le coût supplémentaire pour le stop garanti (s’il est déclenché) est de 1,5 points (1,5 x 25 = 37,50€). Ce qui aboutit à une perte totale potentielle de 537,50€. La couverture habituelle requise sur la position est égale à 25€ (taille du contrat) x 1 (nombre de contrats) x 12 501 (cours) x 0,5% (taux de couverture) = 1 562,62€.

La couverture requise pour cette position s’élève donc à 1 562,62€, montant le plus élevé des deux modes de calcul.

Les taux de couverture et les facteurs de « slippage » peuvent varier en fonction de la règlementation s’appliquant au pays dans lequel votre compte est basé.

Couverture avec Stop Non Garanti

Étant donné qu’un stop non garanti peut être soumis à des effets de glissement, la couverture est souvent supérieure à celle requise pour une position ouverte avec un stop garanti. La couverture requise pour une position avec un stop non garanti se compose de deux parties :

Couverture du risque : exposition par variation de point x distance au stop

Couverture de l'effet de glissement : facteur de glissement x couverture initiale normale

La couverture initiale normale correspond à la couverture requise pour un contrat sans stop. Le facteur de glissement est un pourcentage, généralement compris entre 30 % et 60 %, qui est appliqué individuellement aux différents marchés.

Les taux de couverture et les facteurs de glissement peuvent varier en fonction des dispositions réglementaires en vigueur dans le pays dans lequel votre compte est ouvert.

Exemple de Stop Non Garanti

Supposons que vous souhaitiez détenir une position longue de 1 000 actions BNP Paribas à 28 €. Sachant que le taux de couverture pour BNP Paribas est de 10 %, la couverture initiale normale serait égale à 10 % x 1 000 actions x 28 € = 2 800 €.

Vous choisissez toutefois de placer un ordre stop non garanti à 27 €, ce qui réduira la couverture requise. Pour calculer la nouvelle couverture requise, il faut d’abord calculer la couverture de risque :

Pour 1 000 actions, la valeur par point de variation est de 10 € (1 000 x 28 € – 1 000 x 27,99 € = 28 000 € - 27 990 € = 10 €).

Vous avez choisi une distance au stop de 100 (28 € - 27 €). Par conséquent, votre couverture de risque s’élèverait à 10 € x 100 = 1 000 €.

À cela vous devez ajouter la couverture de l’effet de glissement :

Le facteur de glissement pour BNP Paribas est de 30 % et nous avons vu que la couverture initiale normale pour 1 000 actions BNP Paribas est égale à 2 800 €.

D’où une couverture de glissement de 30 % x 2 800 = 840 €.

La couverture totale requise est donc égale à 1 000 € + 840 € = 1 840 €, contre 2 800 € sans stop non garanti.