Matières premières

Échanges et cotations

Où les matières premières se négocient-elles ?

Les matières premières se négocient sur un certain nombre de marchés à terme spécialisés. Parmi lesquels :

 

LIFFE

La plus grande salle des marchés pour les matières premières en Europe, entre autres produits.

Spécialité : produits agricoles.

Produits : cacao, blé, café, sucre, maïs.

London Metal Exchange

Le plus grand marché au monde pour les métaux non-ferreux.

Spécialité : métaux qui ne contiennent pas de fer.

Produits : aluminium, cuivre, étain, nickel, zinc, plomb, alliage d’aluminium, cobalt.

New York Mercantile Exchange (NYMEX)

La plus grande place boursière au monde pour les contrats futures sur matières premières - détenue par le groupe CME.

Spécialité : énergies et métaux.

Produits : pétrole brut, gaz naturel, fioul, essence sans plomb « RBOB », or, argent, cuivre, platine, palladium.

ICE Futures US (ICE)

Une place boursière majeure pour les options et futures sur produits agricoles de base.

Spécialité : produits agricoles de base.

Produits : sucre, coton, cacao, café, jus d’orange.

Chicago Board of Trade (CBOT)

La bourse la plus ancienne au monde pour les futures et les options ; détenue par le groupe CME.

Spécialité : céréales.

Produits : maïs, soja, huile de soja, farine de soja, blé, avoine, riz.

 

Taille du contrat

Les futures sur matières premières se négocient par contrat. Chaque produit dispose d’une taille standard, fixée par le marché à terme sur lequel il se négocie.

Prenons l’exemple de l’or. La taille de contrat pour les futures sur l’or est de 100 onces troy. Donc, si vous achetez un contrat d’or, votre exposition vaut 100 onces troy d’or. Si le cours de l’or augmente de 1$ l’once troy, cela augmentera la valeur de votre or de 100$ (1$ x 100 onces troy).

Veillez à vérifier la taille de contrat pour la matière première que vous souhaitez négocier, car la plupart d’entre elles ont différentes tailles de contrats standards. Nous proposons également des mini contrats qui viennent compléter les tailles standards disponibles.


Couverture

Les contrats sur les matières premières sont des produits à effet de levier. Vous n’avez pas besoin d'immobiliser la totalité de la valeur de votre position. Pour chaque matière première, un montant de couverture est défini par contrat.

Pour en savoir plus, consultez la section Effet de levier.

Contango et backwardation

Contango et backwardation sont des termes décrivant la forme de la courbe des prix à terme, pour une matière première en particulier, au cours des prochains mois. La courbe des prix à terme montre le prix d’un future en fonction de sa durée.

Le Contango se produit lorsque les prix à terme sont supérieurs au prix au comptant actuel ; de ce fait la courbe à terme exhibe une pente ascendante. À mesure que la date de fin du contrat approche, l’écart entre le prix au comptant et le prix futur devrait diminuer, de sorte que la courbe converge vers celle du prix au comptant.

Le Backwardation se produit lorsque les prix à terme sont inférieurs au prix au comptant actuel ; de ce fait la courbe à terme exhibe une pente descendante. À mesure que la date de fin du contrat approche, l’écart entre le prix au comptant et le prix futur devrait diminuer, de sorte que la courbe converge vers celle du prix au comptant par le bas.

Dans des conditions normales de marché, on peut s'attendre à ce que les futures sur matières premières se négocient en contango. En effet, le prix à terme comprend les frais de maintien de la position. Il devrait donc, théoriquement, augmenter selon sa durée d’exposition. Cependant, pour certaines matières premières, les facteurs géopolitiques ont tendance à jouer un rôle beaucoup plus important sur la forme de la courbe.

La forme des courbes des futures est importante pour les hedgers et spéculateurs sur matières premières car elle donne une idée de la position des matières premières sur le marché à la fois aujourd’hui et dans les mois à venir. Un état de backwardation, par exemple, peut suggérer une pénurie de l’offre entraînant une hausse du cours actuel, ou un approvisionnement abondant attendu dans les prochains mois qui entraînerait une chute des cours.

Par exemple, si le marché à terme du pétrole brut est en contango, cela indique que l’offre actuelle est abondante. À l’inverse, si les prix sont en backwardation, cela peut suggérer une pénurie immédiate. Les événements économiques qui menacent la stabilité de la production de pétrole au niveau mondial, tels que les guerres, ont tendance à faire basculer le marché en backwardation.