Ordres, exécution et effet de levier

Chapitre 6 sur 6

Appels de marge

Comme nous l’avons vu, l’ouverture d’une position à effet de levier ne nécessite que le dépôt d’une fraction de la totalité de sa valeur, cependant vos pertes peuvent excéder ce montant. Cela signifie que si une position se retourne contre vous, votre courtier pourra vous demander des fonds supplémentaires pour garder votre transaction en place.

Ces versements sont à juste titre connus sous le nom de « marge de variation », bien que l’on emploie plus couramment le terme de « marge ». L’invitation à verser les fonds correspondant à une marge de variation porte le nom d’appel de marge.

Exemple

Supposons que vous achetiez 800 actions cotées à 22€ avec effet de levier. La valeur de votre position est donc de 17 600€. Le courtier vous demande de fournir une marge initiale de 5%, soit de 880€.
Le cours de l’action chute ensuite de 1€ soit à 21€, réduisant ainsi la valeur de votre position à 16 800€. La marge nécessaire chute par conséquent à 5% x 16 800 € = 840€.
Toutefois, bien que la marge initiale requise ait baissé, vous subissez maintenant une perte latente de 1€ x 800 = 800€, ce qui porte le total requis pour maintenir votre position ouverte à 1640€. À moins que vous ne disposiez de suffisamment de fonds sur votre compte pour couvrir cette perte, votre courtier vous demandera d’effectuer un versement pour remettre la marge à niveau. Si vous ne réagissez pas assez rapidement, votre position peut être réduite ou même clôturée complètement
 

Les paiements de dividendes sur des positions courtes et les frais de financement sont d’autres facteurs qui peuvent parfois mettre votre compte en difficulté, vous obligeant à déposer plus d’argent. Il convient donc de garder à l’esprit que le coût initial de l’ouverture d’une position n’est pas son coût total - vous pourriez avoir besoin de plus de fonds disponibles pour réapprovisionner votre compte au fur et à mesure de l’évolution du marché.

La décision du recours à l’effet de levier

Nous avons vu que le trading avec effet de levier permet de réaliser relativement plus de profits, mais risque aussi de vous faire subir de plus grandes pertes. Est-ce que cela en fait une transaction plus risquée qu’une transaction classique ?

D’un certain point de vue, oui. Si vous vous engagez dans une transaction à effet de levier sur la base d’une marge initiale abordable plutôt que sur votre capacité à absorber les pertes potentielles, vous êtes clairement en train de jouer avec le feu.

Toutefois, tant que vous pensez à chaque position en termes de valeur totale et de perte potentielle, le risque n’est pas supérieur à celui issu d’une transaction directe. L’éventuel profit brut est le même, comme l’est la perte potentielle - seule la sortie de fonds est différente.

Vous pouvez aussi prendre certaines mesures pour gérer les risques liés à la négociation. Ce sujet est abordé dans le chapitre « Planification et gestion du risque ».

Pour conclure, l’utilisation de l’effet de levier dans les transactions boursières s’avère être un outil très utile à condition de bien comprendre son fonctionnement : vous n’avez pas besoin d’immobiliser beaucoup de capital, et vous pouvez négocier sur des actifs onéreux en ne versant qu’une fraction de leur coût. Utilisé judicieusement, l’effet de levier peut simplifier et améliorer votre trading.

 

Les différentes manières de négocier avec effet de levier

Une large gamme de produits de trading à effet de levier sont disponibles et couvrent la quasi-totalité des marchés imaginables. De plus, de nombreux courtiers offrent au moins un certain degré d’effet de levier sur les négociations.

La plupart des négociations avec effet de levier ont lieu par le biais des produits dérivés : des instruments financiers dont la valeur découle d’un actif sous-jacent. Avec un contrat de produit dérivé, vous ne possédez jamais l’actif sous-jacent directement, mais vous obtenez un intérêt financier sur son rendement.

Voici les principales façons de négocier avec effet de levier disponibles :

  • Contrat pour différence (CFD)
    Un CFD (pour Contracts for difference en anglais) est un accord portant sur l’échange de la différence du cours d’un actif entre le moment d’ouverture et de clôture d’une position.
  • Trading sur Forex
    Vous pouvez spéculer sur la valeur future d’une devise par rapport à une autre via un courtier Forex.
  • Contrat à terme
    Un contrat à terme est un accord portant sur l’achat ou la vente d’un actif à un certain prix fixé et spécifié à une date future.
  • Options
    Les options sont des contrats qui vous donnent le droit, mais pas l’obligation, d’acheter ou de vendre un actif sous-jacent à un prix déterminé et à une certaine date ou avant celle-ci.

Résumé de la leçon

  • Si une position à effet de levier se retourne contre vous, votre courtier pourra vous demander de réapprovisionner votre compte par le biais d’un appel de marge.
  • Le trading à effet de levier peut être considéré comme plus risqué que le trading classique, bien que dans les deux cas, les gains et pertes sont les mêmes. Seul l’investissement initial diffère.
  • La plupart des négociations avec effet de levier ont lieu par le biais des produits dérivés.
Leçon complétée