Qu’est-ce qu’un fonds ISR ?

Le terme Fonds d’Investissement Socialement Responsable ou fonds ISR est un concept qui intègre la prise en compte de facteurs extra-financiers comme les facteurs sociaux et éthiques pour catégoriser les fonds d’investissement.

Investissement socialement responsable Fonds de placement Entreprise Investissement Environnement Développement durable

Au-delà des questions liées à la performance financière que soulève cette approche, il est légitime de se demander si les fonds d’Investissement socialement responsables sont plus rentables à court, à moyen ou à long terme par rapport aux investissements conventionnels ? Nous répondrons à cette question dans cet article.
Ce concept d’investissement socialement responsable se développe dès le XVIIIe siècle dans les milieux religieux philanthropiques qui s’opposaient à ce que leurs membres investissent dans des sociétés produisant des armes, de l’alcool ou du tabac. Le premier fonds ISR remonte ainsi à 1971 et est l’œuvre de Luther Tyson et Jack Corbett ; deux pasteurs de l’église méthodistes qui décidèrent de créer le « Pax World Fund » en investissant dans des entreprises non liées à l’armement.
Pour trouver le premier fonds d’Investissement socialement responsable en France nous devons remonter à 1983 avec le comité catholique contre la faim et pour le développement (CCFD) qui lança le Crédit Coopératif, considéré comme le premier fonds commun de placement de partage « Faim et Développement ».
Ces fonds ISR ont la particularité de ne pas se limiter à des indicateurs financiers pour déterminer la valeur d’un investissement. Ils tendent en effet à combiner les performances financières et extra-financières (sociales et environnementales) des entités. Pour certains acteurs financiers, ces fonds sont simplement un moyen d'investir dans des entreprises ayant des pratiques qui cadrent avec les valeurs de leurs clients.

Comment choisir un fonds ISR ?

Il existe différents types de fonds ISR et leur choix est souvent la résultante de plusieurs facteurs. Ainsi pour les investisseurs à long terme, le fond permet d’allier impact social, environnemental et performance économique après avoir identifié les risques extra-financiers pouvant mettre leur rentabilité financière en péril. Parmi les différents fonds nous retrouvons :

Organisme de Placement Collectif (OPC)

Un instrument financier ou des portefeuilles collectifs créés par des entreprises agréées pour gérer l’épargne publique en suivant une ligne prédéfinie. Nous en distinguons deux types, avec un mode de fonctionnement similaire : les Sicav (sociétés d'investissement à capital variable) et les FCP (fonds communs de placement). Plusieurs banques proposent désormais des investissements ISR sous forme d’actions et obligations.
Dans ce cas, sachez que ces produits font l’objet d’un Document d’Information Clé pour l’Investisseur (DICI) remis par un intermédiaire financier, comme c’est le cas pour tous les OPC. Dans ce document vous retrouverez des informations sur les objectifs de gestion du fonds, son profil de risque, ses performances passées et les frais associés.

Fonds d’exclusion

Le fonds d’exclusion est l'approche originelle de la gestion qui se base sur l’exclusion de certains secteurs et entreprises qui ne respectent pas les critères ISR. C’est cette approche que les congrégations religieuses utilisaient au départ pour exclure les sociétés dont les valeurs étaient contraires à leurs aspirations comme les entreprises issues des secteurs du tabac, de l'alcool, de l'armement ou du sexe. L‘inconvénient de cette approche reste le fait que la diversification du fond est restreinte à certains secteurs et à leurs risques. Si les fonds d’exclusion sont plus courants chez les Britanniques et les Scandinaves, ils sont moins communs en France.

Fonds « Best in class »

La méthode dite « Best in class » tend à privilégier les entreprises démontrant les plus fortes convictions environnementales, sociales et de gouvernance (ESG). Cette approche permet de développer des portefeuilles diversifiés qui sont à la fois financièrement attrayants et capables de s’inscrire dans une croissance durable sur le long terme.
Cette méthode « Best in class » est plus pragmatique que la logique d’exclusion décrite ci-dessus car elle prend en compte les entreprises les mieux notées sans privilégier ou exclure un secteur en particulier. Un fonds d’investissement comme Covéa Horizon Durable suit cette forme de gestion en se basant sur les notes de l’agence extra-financière Vigeo. Cette dernière note les sociétés d’un même secteur les uns par rapport aux autres en suivant la démarche « Best in Class ».

Fonds « Best effort »

Tout comme les fonds « Best in class », l’approche des fonds « Best effort » se base sur une sélection ESG (environnementale, sociale et de gouvernance) mais intègre une dimension supplémentaire en valorisant les sociétés qui démontrent une amélioration de leurs pratiques et de leurs performances ESG dans le temps. Le but de cette approche est de considérer les sociétés dont le profil ISR n’est pas encore optimal mais qui présentent un fort potentiel. L’accent est donc mis sur la recherche de l’amélioration des politiques de gestion avec une prise en compte des enjeux environnementaux et sociaux, en conciliant risque et rentabilité.

Qu’est-ce que le label ISR ?

Ce label a été créé en 2016 par le ministère des Finances afin d’améliorer la visibilité des produits d’investissements socialement responsables en France et en Europe pour aider les épargnants à choisir des investissements responsables et durables. Il permet ainsi d’identifier les produits ISR qui répondent à son cahier des charges. Ce label ISR, conjointement dirigé par deux organismes - l’association française de la gestion financière (AFG) et le forum pour l’investissement responsable (FIR) - est attribué pour une durée de 3 ans après un processus strict de labellisation. Son cahier des charges exige des institutions d’apporter des preuves de l’impact concret des fonds ISR sur l’environnement et la société.

Qu’est-ce que le label ISR ?

Ce label a été créé en 2016 par le ministère des Finances afin d’améliorer la visibilité des produits d’investissements socialement responsables en France et en Europe pour aider les épargnants à choisir des investissements responsables et durables. Il permet ainsi d’identifier les produits ISR qui répondent à son cahier des charges. Ce label ISR, conjointement dirigé par deux organismes - l’association française de la gestion financière (AFG) et le forum pour l’investissement responsable (FIR) - est attribué pour une durée de 3 ans après un processus strict de labellisation. Son cahier des charges exige des institutions d’apporter des preuves de l’impact concret des fonds ISR sur l’environnement et la société.

Qu’est-ce qu’une agence de notation extra financière ?

Une agence de notation extra financière évalue la politique environnementale et sociale d’une société en attribuant des notes sur base des informations publiques, des questionnaires et des entretiens avec le personnel. Cette évaluation se fait dans différents domaines de développement durable comme l’environnement, la cohérence sociale et la rentabilité économique. Les notes attribuées sont souvent utilisées pour faire des estimations sur le niveau de responsabilité sociale d’une entreprise.

Les critères de notation diffèrent suivant les agences mais avec certains points communs comme la politique de ressources humaines, les rapports avec les clients, le respect de l’environnement et le type de gouvernance. D’autres agences appliquent des critères d’exclusions comme le fait de bannir des sociétés évoluant dans le secteur du tabac, de l’alcool, des jeux, de la prostitution, de l’armement, du travail des enfants etc…

Parmi les agences les plus connues citons :

  • Core Ratings, Eiris ou Trucost qui met l’accent sur l’environnement au Royaume-Uni

  • CAER en Australie et Nouvelle-Zélande

  • Vigeo qui prend en compte le niveau de gestion responsable des entreprises privées et publiques

  • Ethifinance en France qui ne considère que les petites et moyennes entreprises

  • Innovest et KLD aux États-Unis.

Les fonds ISR : des exemples de placement concrets

Voici quelques exemples concrets d’investissements socialement responsables :

Fonds ISR BNP Paribas Asset Management

Avec près de 35 milliards d’euros d’actifs en stratégies ISR et plus de 50 professionnels de l’investissement, cette banque offre une gamme de fonds solidaires pour les investisseurs français. Ces investissements peuvent être faits dans des entreprises actives dans les domaines de l’insertion, de la lutte contre l’exclusion, du logement social, du logement intergénérationnel ou de la microfinance.

Fonds ISR Amundi

L’ISR est l’un des piliers de la stratégie d’Amundi avec une équipe dédiée de 20 spécialistes assurant l’analyse ESG de plus de 5 000 émetteurs et une large gamme de fonds d’investissement responsables. Amundi a choisi l’approche “Best-in-class” qui compare les acteurs d’un même secteur pour promouvoir les meilleures pratiques.

Fonds ISR ALM Actions Zone Euro

La gestion de ce fond vise à surperformer l'indice « MSCI EMU », évalué sur les cours de clôture avec une stratégie ISR.

Différence entre finance solidaire et finance responsable

Si la finance solidaire et l’investissement socialement responsable (ISR) peuvent sembler étroitement liés aux yeux de certains comme faisant partie d’un ensemble plus vaste tel que la « finance éthique et durable », ils ne restent pas moins très différents l’un de l’autre :

L’ISR fait référence à une sélection d’entreprises présentes sur les marchés financiers en tenant compte de leur performance financière et de leur comportement éthique, social et environnemental. La finance solidaire se base quant à elle sur un niveau d’engagement plus poussé en choisissant des entreprises non pas en fonction de leur performance boursière mais en fonction de leur utilité effective en matière de lutte contre l’exclusion, la cohésion sociale ou le développement durable ; quitte à ce que ces investissements ne soient pas immédiatement rentables.

Quant à savoir si les fonds d’Investissement socialement responsables sont plus rentables à court, à moyen ou à long terme, notez que les avis sont divergents.

Les défenseurs des ISR affirment que le financement des activités conciliant performance économique et impact social offre des performances et des risques qui se rapprochent de ceux des investissements traditionnels. Ils pensent même qu’à long terme, les ISR offriraient des performances supérieures à celles des fonds gérés de façon purement financière. Cela pour la simple raison que les sociétés dans lesquelles ils sont engagés sont respectueuses du développement durable qui est un gage de pérennité et surtout de prospérité à long terme.

Pour les détracteurs, bien que les ISR n’affichent pas des performances inférieures aux investissements traditionnels, il ne serait pas possible de recevoir des rendements financiers de haut niveau en investissant dans les ISR parce que la rentabilité recherchée n’est pas financière, mais éthique, environnementale et sociale. Nous pensons que les ISR restent une alternative crédible et solide lorsque vous souhaitez investir de manière responsable en évitant les excès et les dérives du capitalisme outrancier.

Date de publication : 2019-01-25T14:28:39+0000


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

Pour aller plus loin

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.