La Silver Economy ou comment tirer parti d’une opportunité d’investissement globale

Le vieillissement de la population est un phénomène mondial qui revêt un enjeu capital pour notre futur.

Bloomberg

La silver economy ou l'économie des seniors, qui rassemble tous les secteurs touchant aux populations âgées de plus de 60 ans représente un fort potentiel pour les entreprises françaises. Découvrons ensemble comment les investisseurs mettent à profit ce phénomène et quels sont les perspectives d’avenir de la silver économie.

Qu’est-ce que la Silver Economy et comment la comprendre ?

La silver économie, ou économie des seniors, fait référence à un ensemble d’activités économiques destinées aux personnes âgées. En France, la silver economy représente près de 15 millions de personnes et ce chiffre passera à 20 millions en 2030, en raison de l’accroissement de l’espérance de vie et du nombre croissant des retraités. Les seniors représentent un pouvoir d’achat équivalent à 12.000 milliards d’euros et la croissance du PIB de la France résultant de ce secteur est de 0,25% par an. De nos jours, cette économie représente un chiffre d'affaires évalué à plus de 16 milliards d'euros et 90.000 emplois.

La silver economy ne fait pas référence à un « marché », mais bien à une « économie » transversale qui impacte tous les secteurs : les loisirs, le transport, l’alimentation, la sécurité, la santé, le logement, l’habitat collectif, les assurances, l’assistance téléphonique, l’internet, le sport…etc.

Selon une étude menée par le Crédoc (Centre de Recherche pour l'Étude et l'Observation des Conditions de Vie), les personnes âgées assurent plus de la moitié de la demande française avec 64% pour la santé, 60% pour l'alimentation, 58% pour l'équipement, 57% pour le loisir et 56% pour les dépenses d'assurance. Vous noterez que ces différents secteurs de la vie s’adaptent déjà aux segments qui touchent au vieillissement de la population et au « bien-vieillir ».

Si de manière générale le secteur de la santé domine la silver economy avec les laboratoires pharmaceutiques et les maisons de retraite (les personnes âgées de plus de 60 ans consomment 2,7 fois plus de médicaments que les jeunes), le secteur du loisir (voyages, chaînes de télévision et nouvelles technologies), l’automobile (marques haut de gamme, mobiles homes…) ne sont pas en reste.

Pour faire face à cette transition démographique, les sociétés françaises s’adaptent aux exigences d’investissement liées à ce nouveau marché en pleine expansion.

Bloomberg

Investir sur la Silver Economy : un nouveau modèle économique en plein boom

Pour surfer sur cette nouvelle tendance démographique, certains investisseurs proposent des stratégies d’investissement tournées vers des entreprises qui ont un chiffre d’affaires provenant de la demande des consommateurs âgés.

Bien que les moteurs de croissance de la silver économie soient clairement identifiés avec le développement et le vieillissement de la population, les investisseurs ont mis du temps pour identifier les titres d’investissement dans ce secteur. Seuls quelques fonds de gestion collective exploitent cette thématique :

  • la gamme de CPR Asset Management : ce fonds englobe le CPR Silver Age et le CPR Global Silver Age avec comme objectif l’obtention d’une performance supérieure à celle des marchés d’actions en Europe et dans le monde. Ce fonds profite de la dynamique des secteurs pharmaceutiques, des équipements médicaux, de la sécurité, du bien-être et de l’épargne. Ce fonds est implanté dans des pays comme le Royaume-Uni (Smiths Group…), la France (Renault, Orpea, Korian…), l’Allemagne (Allianz…), le Pays-Bas (ING Group…) et la Suisse (Credit Suisse Group…).

  • Lombard Odier IM avec son “ Golden Age” : vise les secteurs de la technologie, de l’industrie, des matériaux et de l’immobilier.

  • le fonds Martin Maurel Senior Plus : investit plus dans le secteur de la santé avec les entreprises qui tirent profit de l’allongement de l’espérance de vie dans les secteurs du loisir, du tourisme et de l’amélioration de la qualité de vie. Ce fonds englobe des valeurs telles que Trigano, Accor ou Luxottica Group.

  • Generali Investments Sicav SRI Ageing Population : ce fonds prend en compte certains critères liés à l’environnement et aux ISR (investissements socialement responsables).

Parmi les autres fonds investissant dans la silver economy, mentionnons les fonds Performance Vitæ, le CM-CIC Silver Economie, la Sicav Silver Autonomie, l’ETF iShares Ageing Population et La Française Lux – Inflection Point European Equity.

Tous ces fonds ont en commun leur approche multisectorielle se basant sur trois secteurs majeurs plus exposés au vieillissement de la population : il y a d’abord le secteur de la santé et ses sous-secteurs, parce que les personnes âgées ont besoin de plus de soins et d’assistance médicale.

Ensuite vient le secteur de services financiers avec les titres de compagnies d’assurances et de gérants d’actifs. Les sociétés évoluant dans ce secteur vont bénéficier d’une augmentation du nombre de retraités et d’une baisse d’actifs de régimes de retraite. Enfin, il y a le secteur de la consommation qui tire profit de l’important pouvoir d’achat des consommateurs âgés qui sont souvent en recherche de loisir.

Futur de la Silver Économie

Depuis son officialisation en 2013, le marché des seniors ou la silver economy démontre son énorme potentiel pour les différents marchés, mais aussi son besoin d’innovation. C’est ainsi que de nos jours au moins 50 start-ups interviennent dans trois principaux domaines d’intervention :

les start-ups qui aident les personnes âgées à être autonomes dans leurs milieux :

le but poursuivi avec les seniors est de leur permettre de rester dans leurs maisons et éviter un placement en EHPAD, qui n’est pas toujours à la portée de tous. Dans ce domaine, les start-ups de la téléassistance à domicile excellent grâce aux objets connectés. C’est ainsi que par exemple « SeniorAdom » développe une solution de détection des chutes et des malaises pour les personnes âgées en utilisant un boîtier intelligent relié à des capteurs sans fil installés dans la maison. Ce boîtier permet de repérer des mouvements inhabituels grâce à des algorithmes et de prévenir les proches en cas de souci. « Creative Specific Software (C2S) » a aussi développé un système de détection similaire. D’autres start-ups comme « CityZen Mobility » mettent l’accent sur la possibilité d’accorder aux personnes âgées plus de mobilité en créant un service de car sharing pour seniors.

les start-ups qui cherchent à maintenir le lien social entre les seniors et leurs aidants :

permettre aux personnes âgées de rester chez elles nécessite de maintenir un lien constant entre elles et les aidants, qui sont souvent leurs membres de famille et proches. Dans cette optique, la start-up « Prev&Care » tend à améliorer cette relation entre les membres de la famille à l’aide d’une bonne gestion du temps et du stress au quotidien en offrant une plateforme d’assistance et de conseils aux familles. D’autres start-ups comme « Silver in Touch » ou « Les talents d’Alphonse » se sont donné le défi de mettre les personnes âgées de plus de 60 ans en relation avec les jeunes.

les start-ups évoluant dans l’amélioration de la prise en charge par les EPHAD

Dans le cas où le senior est en état total de dépendance et qu’il est impossible de le suivre à domicile, le placer dans un Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EPHAD) devient inévitable. Il existe au moins 7.200 EHPAD en France capables de recevoir jusqu’à 600.000 personnes âgées dépendantes. « Happytal » est une start-up qui travaille à l’amélioration de la qualité de vie à l’hôpital en offrant un service de conciergerie qui délivre des bouquets de fleurs ou des journaux provenant des proches ; et que dire de « Blue Frog Robotics » qui avec son célèbre robot « Buddy » interagit avec les seniors.

Le paysage des start-ups françaises tournant autour de la silver économie connaît un moment important de développement et les sociétés françaises prennent de plus en plus conscience de ce que représente ce secteur en termes de revenu et de croissance. Ainsi en France, il est prévu la création de 250.000 à 300.000 emplois dans ce secteur avec une croissance potentielle estimée à 0,25 % point de PIB par an, soit 93 milliards d’euros.

Si les gérants de différents fonds d’investissement mettent un accent particulier sur le dynamisme et le renouvellement de ce marché, en tant qu’investisseur il serait opportun de profiter de cette nouvelle vague en achetant des actions dans les start-ups et les entreprises évoluant dans la silver economy ou encore avoir des parts dans les fonds de placement et les EPHAD.


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

Ces sujets pourraient vous intéresser…

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.