Théorie du cygne noir : qu’est-ce qu’un événement cygne noir ?

Le monde vit actuellement un événement cygne noir dans un contexte où le coronavirus continue de semer le chaos. Nous expliquons ici ce que sont les événements cygne noir et ce qu’ils signifient pour les investisseurs.

Qu’est-ce qu’un événement cygne noir ?

« Un cygne noir est un événement imprévisible qui sort des attentes classiques que l’on aurait pour une situation et qui a des conséquences potentiellement graves. Les événements cygne noir se caractérisent par une rareté extrême, un impact majeur et sont a posteriori considérés comme prévisibles » écrit Nassim Nicholas Taleb, ancien trader de Wall Street, dans son livre Le Cygne noir : La puissance de l’imprévisible.

Un événement cygne noir (black swan event en anglais) peut se manifester de n’importe quelle manière. Il peut s’agir d’une catastrophe naturelle, d’une guerre, d’un krach boursier ou d’une épidémie de virus. Mais ces événements ont trois caractéristiques communes selon M. Taleb, qui a créé la théorie expliquant à quel point des événements extrêmes et inattendus peuvent jouer un rôle disproportionné dans la vie.

La première étant que les événements cygne noir sont aberrants : ils sortent du cadre ordinaire de nos attentes car rien par le passé ne suggère qu’ils pourraient se produire.

La seconde est que l’événement a un impact grave et extrême sur la société ou le monde.

La troisième est qu’un événement cygne noir est prévisible une fois qu’il s’est produit. S’il est inattendu avant cela, il devient explicable rétrospectivement et on se demande alors pourquoi nous n’y étions pas préparés.

Les événements cygne noir peuvent également être utilisés pour décrire des événements hautement probables qui ne se produisent pas.

Les événements cygne noir sont rares par nature, mais il est très probable que quelque chose de similaire se soit déjà produit par le passé. La crise du coronavirus est un événement cygne noir, mais ce n’est pas la première fois que les hommes ont dû faire face à une pandémie. Il suffit de penser à des exemples tels que la grippe espagnole ou d’autres épidémies.

Les catastrophes naturelles sont toujours choquantes, mais elles se sont produites auparavant, que ce soit un tremblement de terre, un tsunami ou une éruption volcanique. Un krach boursier surgit toujours de nulle part et prend la plupart des personnes par surprise malgré la récurrence de ce phénomène par le passé. En particulier, ces événements ne sont pas considérés comme impossibles mais comme très improbables selon les preuves historiques.

Il est également important de souligner le rôle de la perspective lorsqu’on parle d’événements cygne noir. Par exemple, une attaque terroriste sera considérée comme un événement cygne noir par la plupart des gens, mais pas par ses auteurs. Cela signifie également que les événements cygne noir ne sont pas toujours perçus comme négatifs.

L’histoire de la théorie du cygne noir

Nassim Nicholas Taleb a introduit l’idée des événements cygne noir en 2001, mais elle a attiré l’attention lorsqu’il a écrit un livre dédié à ce sujet en 2007, juste avant que le monde ne vive un événement cygne noir nul autre que la crise financière de 2008.

Le terme « cygne noir » provient de la croyance commune des occidentaux que tous les cygnes étaient blancs, simplement parce qu’ils n’en avaient jamais vu d’autres, jusqu’à ce que cette croyance soit mise en doute lorsque l’Australie a été découverte et que le premier cygne noir soit découvert.

« La vue du premier cygne noir a dû être une surprise intéressante pour quelques ornithologues, mais là n’est pas la signification de cette histoire. Elle illustre une limitation importante de ce que nous tirons de nos observations et expériences et la fragilité de nos connaissances. Une seule observation peut réfuter une affirmation générale datant de millénaires d’observation confirmative de millions de cygnes blancs. Il suffit d’un seul oiseau noir », écrit M. Taleb.

La théorie du cygne noir (ou black swan theory) suggère que ce que nous ne savons pas est bien plus important que ce que nous savons. Vous pouvez utiliser toutes vos connaissances pour vous préparer à toute éventualité seulement pour qu’un événement cygne noir vous prouve le contraire.

Exemple d’événements cygne noir

De nombreux événements cygne noir se sont produits dans notre histoire et sous des formes très différentes. Les deux guerres mondiales, la chute de l’Union soviétique, la montée des fondamentalistes islamistes, le 11 septembre, l’impact du développement d’internet et les crises financières de 1987 et 2008 sont tous des exemples d’événements cygne noir.

Et nous vivons en ce moment-même un événement cygne noir. Il y a eu un débat pour savoir si la pandémie de coronavirus était un événement cygne noir, mais elle répond aux critères. Si la menace du virus était connue, le manque de préparation des gouvernements dans le monde indique qu’elle était considérée comme un événement aberrant et que les chances qu’elle se produise étaient faibles.

Cet événement a également eu des conséquences terribles en termes de santé publique et d’économie. En outre, maintenant qu’il s’est produit, il est explicable et tout le monde se demande pourquoi nous n’y étions pas préparés.

M. Taleb pense que la plupart des avancées scientifiques et technologiques proviennent des cygnes noirs. La majorité des inventions ne sont pas nécessairement prévues mais découvertes par accident ou découlent d’un événement cygne noir.

Par exemple, les rayons X et les fours à micro-ondes auraient tous deux été découverts par accident. De la même manière, alors que de nombreuses sociétés peinent à trouver un vaccin pour le coronavirus, les traitements efficaces trouvés jusqu’à présent ont tous été développés à l’origine pour d’autres raisons, tels que le médicament antiviral Remdesivir.

L’idée est que la plupart des découvertes sont faites via un processus d’essais agressifs et d’erreurs plutôt que de conception et de planification intensives. C’est pour cela que la nouvelle technologie ou les découvertes scientifiques sont souvent si surprenantes et inattendues.

Que signifient les événements cygne noir pour les investisseurs ?

Comment peut-on se préparer à l’inconnu ? La théorie ne consiste pas à essayer de prédire les futures événements cygne noir mais d’admettre qu’ils se produiront et de se préparer à réagir à ce qu’il peut se passer.

Cela implique d’ignorer la plupart des prévisions et prédictions, notamment celles à long terme. M. Taleb a déclaré que « nous faisons des prévisions sur 30 ans sur les déficits de la sécurité sociale et les cours du pétrole sans se rendre compte que nous ne pouvons même pas les prédire pour l’été suivant » car « nos erreurs de prédictions cumulées en termes d’événements politiques et économiques sont colossales ».

L’investissement selon les principes des cygnes noirs est baissier par nature et repose sur le fait que le monde a besoin de se concentrer davantage sur la prévention que sur le traitement lorsqu’il s’agit d’événements cataclysmiques.

Cela n’attire pas les investisseurs car la tactique préventive ne rapporte pas autant que les traitements. Par exemple, une société qui a inventé un vaccin pour un virus considéré comme une menace mais pour lequel il n’y a toujours pas eu de cas ou de morts est vu comme inutile et ne serait pas acclamée, mais une société qui en créé un pour stopper une pandémie sera encensée.

De la même manière, si un investisseur est constamment baissier de peur qu’un événement cygne noir se produise, ses rendements sous-performeront considérablement jusqu’à ce qu’il se produise.

Le nombre d’événements cygne noir et leur extrémité augmentant à mesure que le monde se complique, l’investissement sur les cygnes noirs gagne cependant de l’importance. C’est sans surprise que l’attention qu’on lui porte augmente lorsqu’un événement cygne noir se produit. Le coronavirus va donc le remettre sur le devant de la scène, les investisseurs cherchant un moyen de limiter le risque, de couvrir leurs positions et de diversifier leurs portefeuilles pour se protéger de l’inconnu.

Par exemple, cela pourrait impliquer de détourner une partie de votre portefeuille vers des valeurs refuges telles que l’or lorsque le marché connaît une longue tendance haussière et que le cours de l’or ne produit aucun rendement – du moins, jusqu’à ce que les marchés s’effondrent – ou de couvrir vos positions. Il est probable que vous sous-performiez le marché durant une tendance haussière, mais vos rendements seront meilleurs lorsque le marché s’effondrera. Vous pouvez également évaluer les menaces et les risques qui ne sont pas listés par une société lorsque vous analysez différentes actions, et étudier quelles seraient leur performance dans différents scénarios.

L’investissement sur les cygnes noirs consiste à rechercher des actions ou d’autres instruments financiers pouvant réaliser des rendements importants si les marchés plongent. Cette stratégie ne fonctionne que lorsqu’un krach se produit. Elle peut donc impliquer des pertes sur une période étendue avant d’encaisser les gains lorsqu’un krach soudain de produit en raison d’un événement cygne noir.

Prenons l’exemple d’Universa Investments. Dirigé par Mark Spitznagel et Nassim Nicholas Taleb, le fonds cygne noir « a formalisé et institutionnalisé l’idée de couvrir des risques extrêmes » et a réalisé des rendements conséquents depuis que la pandémie de coronavirus a fait plonger les marchés. Le fonds aurait augmenté de 3600 % durant la crise – mais sa performance durant la dernière décennie aurait été fastidieuse et non rentable lorsque les marchés poursuivaient leur tendance haussière.

Cependant, cette stratégie semble être payante sur le long terme étant donné que le fonds serait tout de même en hausse de 200 % sur les 10 dernières années, en grande partie grâce à ces quelques derniers mois. Un rapport séparé indique que si un investisseur avait détourné seulement 3,3 % de son portefeuille chez Universa et le reste sur un tracker de l'indice S&P 500, il aurait réalisé un rendement de 0,4 % en mars 2020, mois durant lequel l’indice de référence a chuté de 12 %.

L’investissement sur les cygnes noirs n’est pas fait pour les personnes peureuses ou impatientes. Comme disait Spitznagel, c’est comme essayer d’apprendre le piano pendant 10 ans et avoir du mal à jouer « Au clair de la lune » dans l’espoir de se réveiller un jour et d’être capable de jouer du Rachmaninoff.

Date de publication : 2020-08-13T16:37:00+0100


En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Bank S.A. se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes.

Pour aller plus loin

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui nous rend les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.