Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 71% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les options et les turbos sont des instruments financiers complexes présentant un risque de perte en capital. Les pertes peuvent être extrêmement rapides. Les clients professionnels peuvent perdre plus que leur capital investi. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 71% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les options et les turbos sont des instruments financiers complexes présentant un risque de perte en capital. Les pertes peuvent être extrêmement rapides. Les clients professionnels peuvent perdre plus que leur capital investi.
Une forte volatilité augmente le risque de perte soudaine, importante ou rapide.
Pour accorder la priorité aux services fournis à nos clients existants, IG ne permet pas actuellement d'ouvrir de nouvelles positions sur les actions US, GameStop et AMC Entertainment.

Qu'est-ce que la limite supérieure et inférieure ?

En période de forte volatilité des marchés, les bourses réglementées, telles que le CME, peuvent parfois suspendre les négociations sur une partie du marché sous-jacent. Ces restrictions sont appelées des « limites supérieures » ou des « limites inférieures » (limit up/limit down en anglais) en fonction de la direction du marché. Elles sont aussi dénommées des « coupe-circuits » (circuit breakers).

La limite supérieure et la limite inférieure sont utilisées pour empêcher certains actifs d’atteindre des niveaux de volatilité trop élevés.

Puisque le trading est suspendu sur le marché sous-jacent, votre trading avec IG en sera aussi impacté.

Qu’est-ce qu'une limite supérieure (limit up) ?

Une limite supérieure correspond à la hausse maximale autorisée d'un contrat à terme sur action, matière première ou indice pour une séance de négociation.

Cela signifie que les positions à l’achat sont suspendues sur le marché sous-jacent.

Chez IG vous pourrez donc uniquement vous positionner à la vente, pour ouvrir ou clôturer des ordres, en nous contactant par téléphone. Veuillez noter que les cours pourraient être sensiblement plus élevés à la réouverture des marchés.

Qu’est-ce qu’une limite inférieure (limit down) ?

Une limite inférieure correspond à la situation opposée. Il s’agit de la baisse maximale autorisée du cours d'un contrat à terme sur action, matière première ou indice pour une séance de négociation.

Les limites inférieures sont censées empêcher des ventes paniques et des krachs boursiers. En effet, si de plus en plus d’investisseurs commencent à vendre sous l’emprise de la panique, le cours de la matière première sous-jacente diminuera en raison d’une offre accrue et d'une demande plus faible sur le marché.

Cela signifie que les positions à la vente sont suspendues sur le marché sous-jacent par la bourse.

Chez IG vous pourrez donc uniquement vous positionner à l’achat, pour ouvrir ou clôturer des ordres, en nous contactant par téléphone. Veuillez noter que les cours pourraient être sensiblement plus bas à la réouverture des marchés.

Les limites supérieures et les limites inférieures actuelles

Les limites inférieures et les limites supérieures sont déterminées par la place boursière sur laquelle les produits concernés sont négociés, par type de produit, et sont donc susceptibles de changer.

Pour plus d'informations sur les limites et pour consulter les derniers seuils des cours, vous pouvez vous rendre directement sur le site internet de la place boursière concernée.

Exemple d'une limite supérieure

Pour illustrer une limite supérieure, nous prendrons l’exemple de contrats à terme sur matières premières.

Pour les contrats à terme sur maïs, la limite supérieure correspond à un mouvement de prix de 0,40 $ par rapport au cours de clôture précédent. Si le cours du maïs augmente au-delà de cette limite, le trading des contrats à terme sur maïs sera bloqué pendant le reste de la journée de négociation pour empêcher le cours des futures sur maïs, ainsi que d’autres contrats à terme sur matières premières, d’augmenter de manière drastique par rapport au prix de l’actif sous-jacent que le contrat à terme représente.

Exemple d'une limite inférieure

Pour illustrer une limite inférieure, nous prendrons l’exemple d’un indice.

Il existe plusieurs fourchettes à l’intérieur desquelles le cours d’un indice peut évoluer, déterminées par rapport au cours de référence de l’indice. Ces fourchettes varient en fonction de l’indice et du moment de la journée.

Pour le S&P 500, la limite inférieure est fixée à -5 % en dehors des heures d’ouverture des marchés (de 22h à 13h30 GMT).

Si le cours baisse en dessous de la limite inférieure d’une fourchette de prix, le trading est suspendu pendant un certain temps, en général 15 minutes.

Pourquoi a-t-on introduit des limites supérieures et inférieures ?

Les limites supérieures et inférieures ont été proposées pour répondre à la volatilité des marchés survenue le 6 mai 2010, qui a particulièrement perturbé les marchés américains, avec le Dow Jones Industrial Average (DJIA) ayant perdu près de 1000 points en moins de dix minutes. Au départ, la raison de cette baisse n’était pas claire, mais il a ensuite été révélé qu’elle avait été provoquée par un ordre de vente pour un montant de 4,1 milliards de dollars, émanant d’un fonds commun de placement américain.

À l’époque, les nerfs des investisseurs étaient déjà mis à rude épreuve en raison des émeutes en Grèce, des aides financières réclamées par les pays européens, d’une crise d’endettement plus large touchant l’Europe, des élections générales se déroulant au Royaume-Uni et de la marée noire de Deepwater Horizon qui a affecté le marché des contrats à terme sur pétrole. Cet ordre de vente important a été la dernière goutte d’eau ayant déclenché des ventes massives.

On estime que plus de 16 milliards de contrats à terme ont été vendus en deux minutes et les cours de nombreuses actions ont connu une baisse significative. À la suite de ce krach, des limites supérieures et inférieures ont été mises en place pour empêcher des ventes massives similaires dans le futur.

Les limites ont été proposées par plusieurs bourses américaines et par la Financial Industry Regulatory Authority (FINRA) en avril 2011. Elles ont été approuvées et mises en place, tout d’abord à titre expérimental, par la Securities and Exchanges Commission (SEC) le 31 mai 2012.