Pourquoi facturons-nous des frais de financement overnight et comment sont-ils calculés ?

Lorsque vous négociez les CFD, vous utilisez l’effet de levier. Cela veut dire que les fonds nécessaires pour ouvrir votre position vous sont en fait prêtés, en dehors du dépôt initial que vous avez versé.
Supposons que vous négociez un contrat CFD au comptant, initialement créé pour l’investissement à court terme. Si vous souhaitez maintenir votre position en overnight, des frais seront appliqués sur la base de la valeur totale de la position.

Le paiement sera dû dès que l’heure de fermeture de la session (ordinairement 23h00, bien que cela puisse varier pour les marchés internationaux) sera dépassée. Si vous clôturez votre position le jour même avant la fermeture de session, aucun frais de financement ne sera appliqué.
Veuillez noter que les frais de financement en overnight ne concernent que les CFD au comptant. Concernant les futures, ou bien les produits avec une date d’échéance, les frais de financement en overnight ne s’appliquent pas ; ils ont à la place un spread plus large.

Actions, indices et autres marchés

Pour la plupart des marchés, autres que le forex ou les métaux au comptant, nos frais de financement comprennent des frais administratifs, plus ou moins le taux de change interbancaire applicable à la devise de l’instrument sous-jacent de votre position (selon que vous soyez long ou court). Le taux de change interbancaire est le taux d’intérêt appliqué entre les banques pour les prêts à court terme. Il s’agit d’un indicateur clé pour déterminer les autres taux d’intérêt.
Supposons que vous ayez une position longue sur une action anglaise, en GBP. Nos frais se baseraient alors sur le LIBOR (London Interbank Offered Rate, ou taux interbancaire pratiqué à Londres) 1 mois, qui est le taux d’intérêt que les principales banques appliquent lorsqu’elles se prêtent mutuellement des fonds. Les frais se calculeraient alors ainsi :

Pour une position courte sur le même marché, le calcul serait le même à l’exception du fait que le LIBOR serait déduit des 2,5% de frais administratifs. Concernant les mini-contrats, les frais administratifs sont de 3%.

Le forex et les métaux au comptant

Pour le forex et les métaux au comptant, c'est le taux tom-next qui est appliqué, ainsi qu'une faible charge administrative de 0,0022% par jour.
Le tom-next est un taux d’intérêt standard, qui vient de « tomorrow next day », et constitue le moyen par lequel les investisseurs forex peuvent maintenir leur position en overnight sans livraison physique de devise. Cela est possible en échangeant une position overnight avec un contrat équivalent qui commence le jour suivant. La différence de prix entre ces deux contrats est appelée l’ajustement tom-next.
Par exemple, supposons que vous investissiez sur une paire forex pour laquelle le tom-next est de -1,39/-0,39. Dans ce cas nous utiliserions :
-0,39 pour calculer des frais de financement en overnight pour une position longue
-1,39 pour calculer les frais de financement en overnight pour une position courte
Les calculs se présenteraient alors comme suit :

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 76% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les options sont des instruments financiers complexes présentant un risque de perte en capital. Les pertes peuvent être extrêmement rapides. Le service d'exécution d'ordres au travers d’un compte risque limité présente un risque de perte du capital investi. Les CFD et les options sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Le service d'exécution d'ordres au travers d’un compte risque limité présente un risque de perte du capital investi.