Erreurs fréquentes

Erreurs fréquentes

Limiter ses options

L’univers de la négociation financière est immense. Vous pouvez investir sur une gamme de marchés qui semble infinie, comprenant notamment les actions, les devises et les matières premières, et avez une tout aussi vaste gamme d’actifs à disposition.

Le risque d’une surexposition est toujours présent, et vous ne devriez jamais ouvrir de positions juste pour le plaisir ; en ne tenant pas compte des autres options d’investissement qui vous sont offertes, vous pourriez limiter vos possibilités en matière de gains.

Par exemple, une erreur fréquente consiste à penser que l’on peut uniquement négocier un actif si l’on pense que sa valeur va augmenter (position longue). Trop nombreux sont ceux qui ignorent complètement que dans la plupart des cas, il est tout aussi possible de prendre position sur la baisse de valeur d’un actif (position courte).

En ne tenant pas compte des occasions de positions courtes, vous limitez considérablement vos possibilités en matière d’investissement. Pour en savoir plus sur les positions courtes, consultez notre module Vente à Découvert.

Sur-diversification

Vous devez laisser vos connaissances et votre expérience guider votre décision quant à votre degré d’exposition sur les différents marchés.

Toutefois, vous devriez essayer de vous limiter aux marchés et aux produits que vous comprenez bien, plutôt que de vous laisser tenter par des opportunités qui ne vous sont pas familières.

Vous pourriez penser qu’il est prudent de diversifier vos intérêts, peut-être pour couvrir un investissement ou couvrir l’ensemble de votre portefeuille. Cette approche est certes pertinente, mais à condition d’investir dans des produits que vous connaissez. Investir à des seules fins de diversification peut rapidement mener à des erreurs.

Sur-exposition

Il pourrait parfois vous arriver de vous axer sur une opportunité et être tenté d’investir tout votre capital dans des positions qui vous semblent rentables. Cependant, une sur-exposition de ce type présente de sérieux risques.

N’importe qui peut se laisser surprendre par un événement soudain et inattendu, entraînant subitement le marché dans la direction opposée. Même en ayant pris les mesures nécessaires pour limiter les risques, vous pouvez enregistrer des pertes substantielles si vous avez investi une somme importante.

Cela est particulièrement vrai si vous investissez dans des produits à effet de levier, car vous courez toujours le risque de perdre plus que ce que vous avez initialement investi.

Risques inutiles

Cela devrait apparaître évident. L’étude du risque fait partie de la stratégie d’investissement ; chaque fois que vous envisagez un investissement, vous devez évaluer le ratio risque/rendement. Cependant, il est important que vous gardiez un sens de la mesure et que vous puissiez identifier les risques inhérents à votre plan et ceux qui ne le sont pas, et qui sont donc inutiles.

Des exemples simples : adopter une position courte dans un marché haussier ou acheter sur un marché à tendance baissière. Il y a bien sûr des exceptions à ces règles et les tentations sont grandes. Il est donc essentiel de savoir en permanence où le risque raisonnable cède la place au risque inutile.

Tendance et influence

Une tendance est généralement une orientation à long terme prise par un marché ; elle est davantage due à des facteurs macroéconomiques qu’à des événements ponctuels. Les tendances sont rarement créées à part entière par des événements politiques ou économiques isolés.

Par exemple, si les données des emplois non agricoles s’avèrent pires que prévu, cela pourrait certes entraîner une chute immédiate du Dow Jones, mais la tendance globale de l’indice ne passera pas automatiquement en territoire négatif.

Il existe de très nombreux logiciels pour vous aider à analyser les tendances du marché, et ces outils sont des atouts précieux s’ils sont utilisés correctement. Vous devez juste vous assurer de bien faire la distinction entre les influences à long terme et les influences à court terme, car elles ne sont pas nécessairement identiques.