Le CAC 40 temporise

Les principales Bourses européennes, pénalisées par le recul des valeurs de l'énergie, ont ouvert en baisse mardi dans le sillage de Wall Street, qui a terminé presque étale, et de Tokyo, qui a fini dans le rouge. 

Le CAC 40 temporise

Au niveau macroéconomique, les nouvelles en France sont maussades. En effet, les permis de construire ont accentué leur rechute en novembre, passant sous le seuil symbolique des 300 000 sur douze mois, tandis que les mises en chantier ont baissé à nouveau de 11,8%, selon les chiffres publiés ce matin par le ministère de l'Ecologie et du Développement Durable. Tant que le nombre de permis de construire accordés pour des logements neufs, annonciateurs de mises en chantier à venir ne se redresse pas, il n’y aura pas d’amélioration possible.

En Italie selon le ministre de l'économie, Pier Carlo Padoan, les derniers indicateurs disponibles montrent que le ralentissement de l'économie a pris fin.

A 11h30, le CAC 40 a perdu 0,71% à 4 287 points dans un volume d’affaires toujours très restreint à 444 millions d’euros. Ailleurs en Europe, le Footsie londonien a baissé de 0,58%, le Dax 30 a cédé 0,67% et l’EuroStoxx 50 des principales valeurs de la zone euro 0,69%. A Athènes, source d’inquiétudes pour les investisseurs, l’indice ASE se stabilise après la forte chute d’hier. Le contrat future mars sur indice S&P500 était en léger repli de 0,20%.

Sur le marché des changes, l'euro est toujours très affecté par les inquiétudes liées à la Grèce. Le sentiment que la BCE poursuivra une politique ultra-accommodante alors que la Réserve Fédérale américaine pourrait au contraire relever ses taux l'an prochain amène une distorsion importante. La monnaie européenne a touché un plus bas face au dollar à 1,2166.

Au final, c’est toujours la baisse continue des pétroles, Brent et Crude oil, qui guide le marché. Ceux-ci marquent de nouveaux plus bas annuels, reprenant leur tendance baissière. Tous les secteurs liés au pétrole, que ce soit les majors ou les explorateurs, sont impactés défavorablement. Cela représente une pression négative pour plus de 10% de la capitalisation boursière de la place de paris.

Au niveau microéconomique, l’actualité est légère en cette fin d’année.

EDF (-1%) a annoncé un accord avec le russe Gazprom pour lui revendre sa participation de 15% dans le projet de gazoduc South Stream.

Groupe Flo (+3,35% à 2,47 euros) doit tenir une assemblée générale extraordinaire après avoir réussi à renégocier l'intégralité de ses crédits avec ses banques.

Bourbon (+0,60% à 19,32 euros) est soutenu par l'annonce de la signature d'un nouveau contrat de cession de navires dans le cadre de sa stratégie de désendettement.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.