Les indices poursuivent leur remontée dans un marché rassuré par la FED

L’indice vedette de la Bourse CAC 40 a terminé en hausse (+0,81% à 5.017,44 points) dans un volume d'échanges nourri de 4,2 milliards d'euros.

Les indices poursuivent leur remontée dans un marché rassuré par la FED

Après une matinée positive, rythmée par de nombreuses publications de résultats d'entreprises, lea côte parisienne a un temps perdu de la vigueur avant de s'affirmer davantage en fin de séance.

Sur les autres places financières, la Bourse de Francfort a gagné 0,34% et celle de Londres 1,16%. Par ailleurs l'Eurostoxx a pris 0,60%.

Le marché a eu un biais positif tout au long de la séance dans l’attente du communiqué de la FED qui est intervenu après clôture des marchés européens.

Le communiqué est un quasi  un copié collé du précédent datant du 17 juin dernier, il ne donne que très peu d'indices sur le calendrier de la future hausse des taux directeurs, guettée avec anxiété par les marchés en raison du soutien à l'économie que représente leur faible niveau.

S'il faut noter quelque chose, c'est que la Fed pense que l'économie s'améliore, ce qui laisse toujours croire à une hausse des taux en septembre et elle prend notamment acte de la décrue du chômage, tombé en juin à son plus bas niveau depuis avril 2008,

Du côté des indicateurs, les promesses de ventes de logements aux États-Unis ont baissé en juin.

Dans ces conditions, Wall Street a monté mercredi après le communiqué de la Fed: le Dow Jones a pris 0,69% à 17.751,39 points, le Nasdaq +0,44% à 5.111,73 points et l'indice élargi S&P 500 a avancé de 0,73% à 2.108,57 points.

La cote parisienne a par ailleurs été largement animée par des résultats d'entreprises diversement reçus.

Numericable-SFR est monté de 3,04% à 50,81 euros, après avoir poursuivi son redressement au deuxième trimestre en réalisant un bénéfice net de 79 millions d'euros.

Eiffage a grimpé de 3,43% à 54,22 euros. Le groupe a publié un chiffre d'affaires en hausse de 2,5% au deuxième trimestre.

Teleperformance a enregistré une forte hausse (+9,62% à 68,96 euros) après avoir enregistré un bond de 45% de son bénéfice net au premier semestre.

LVMH a pris 1,93% à 169,00 euros grâce à un bénéfice net en hausse de 5% au premier semestre.

PSA Peugeot Citroën a gagné 6,04% à 18,86 euros après avoir renoué avec la rentabilité au premier semestre.

Nexans a progressé de 3,68% à 37,60 euros après avoir perdu beaucoup de terrain en début de séance, le marché retenant la bonne tenue de la rentabilité au premier semestre.

En revanche, Nexity a chuté (-5,13% à 40,45 euros) alors que le groupe bancaire BPCE a cédé 6,9% du capital dans le cadre d'un placement privé.

Solvay a lâché 2,97% à 124,20 euros. Le groupe a annoncé l'acquisition pour un montant de 5,5 milliards de dollars de l'américain Cytec, une opération qui nécessitera une augmentation de capital.

Akka Technologies a chuté lourdement (-9,73% 30,70 euros) en raison d'un chiffre d'affaires plombé par l'Allemagne au deuxième trimestre.

Sur le marché des changes, l'euro perdait du terrain face au dollar après que la Réserve fédérale (Fed), s'est montrée plus optimiste sur les perspectives de l'économie américaine. Vers 08H00, la monnaie unique européenne valait 1,0973 dollar contre 1,1032 dollar mercredi soir.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.